Encore du travail à faire

Danick Martel a déjoué Julio Billia à deux... ((Archives))

Agrandir

Danick Martel a déjoué Julio Billia à deux reprises, hier.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(CHICOUTIMI) L'éthique de travail semblait s'être améliorée chez les Saguenéens, mais il reste visiblement du chemin à faire. Hier, dans une partie au cours de laquelle ils ont accordé neuf avantages numériques, les Bleus se sont inclinés 6 à 3 contre l'Armada de Blainville-Boisbriand.

«Je n'ai pas senti de sentiment d'urgence. Il faut que notre éthique de travail soit meilleure que ça, et que plus de joueurs participent. Je sens que certains se disent: ''ok, j'ai prouvé que je pouvais le faire.'' Il ne faut pas que tu le prouves sur une courte période, il faut que tu deviennes un joueur comme ça, qui travaille à tous les matchs», soulignait l'entraîneur-chef Yanick Jean après la rencontre.

Les Sags ont subi hier un deuxième revers consécutif et ont maintenant amassé 37 points en 37 rencontres. L'Armada trône pour sa part au sommet de la section Ouest de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Les Bleus avaient pourtant bien amorcé le match, avec un but de Nicolas Roy, son dixième de la saison, alors qu'il n'y avait que 37 secondes d'écoulées à la partie. Marc-Antoine Bouillon, puis Danick Martel (à deux reprises), ont cassé les reins des Sags. Le deuxième but de Martel a été inscrit lors d'un double avantage numérique de deux minutes. Les Bleus étaient pourtant bien au fait des talents de l'Armada en supériorité numérique. La troupe de Joël Bouchard avait inscrit cinq buts en AN lors de chacun de ses deux matchs précédents.

«Le double désavantage, c'est le point tournant du match. On ne peut pas se permettre cela, surtout pas contre un club qui joue bien comme cela en avantage numérique depuis quelques matchs. (...) On a mieux joué qu'hier (samedi, une défaite de 6 à 0 à Shawinigan), l'effort était meilleur qu'hier, mais je veux plus que ça. Il y en a qui se sont retenus pendant quelques matchs, mais là on voit qu'il y a un manque de discipline. On ne peut pas donner 7-8-9 avantages numériques à l'autre équipe. Tu finis par te brûler. En plus, tu hypothèques les mêmes joueurs qui jouent en désavantage numérique.»

Samuel Hodhod et Victor Baldaev (en AN) ont inscrit les autres filets des Saguenéens, qui ont enlevé Julio Billia de son filet en fin de partie, ce qui a profité à Nikita Jevpalovs qui a marqué son 29e, dans un filet désert.

«Le trio de Roy, complété par Alexandre Ranger et Samuel Hodhod, est le seul qui a vraiment bien fait. Il faut que les autres nous apportent plus que ça», soulignait Jean.

Baldaev

Les Saguenéens ont réussi à obtenir la libération de Victor Baldaev en matinée, de sorte qu'il a finalement pu jouer hier. Sur sa première présence, il a écopé d'une pénalité pour obstruction. Sa performance a été pour le moins difficile, lui qui a terminé avec un différentiel de -4. «Il n'avait pas patiné depuis une semaine. On va le faire pratiquer. Je ne suis pas stressé du tout dans son cas.»

Les Sags entameront vendredi un voyage en Abitibi en affrontant Rouyn-Noranda.

Les étoiles du match

1- Philippe Sanche

2- Danick Martel

3- Marc-Antoine Bouillon

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer