L'année prend fin dans la victoire

Les Saguenéens terminent 2014 sur une séquence de... ((Photo Rocket Lavoie))

Agrandir

Les Saguenéens terminent 2014 sur une séquence de neuf matchs où ils ont récolté au moins un point.

(Photo Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(CHICOUTIMI) La fête a débuté bien lentement au centre Georges-Vézina, mais a pris fin sur une bonne note. Sans jamais prendre les devants en temps réglementaire, les Saguenéens ont terminé l'année 2014 en beauté, en l'emportant 5-4 en prolongation sur le Drakkar de Baie-Comeau.

Samuel Hodod a récolté quatre points face au... ((Photo Rocket Lavoie)) - image 1.0

Agrandir

Samuel Hodod a récolté quatre points face au Drakkar, dont le but de la victoire, en prolongation.

(Photo Rocket Lavoie)

Yanick Jean a passé un savon à ses... ((Photo Rocket Lavoie)) - image 1.1

Agrandir

Yanick Jean a passé un savon à ses joueurs lors d'un temps d'arrêt après le deuxième but du Drakkar.

(Photo Rocket Lavoie)

Samuel Hodhod a joué les héros dès la première minute de temps supplémentaire pour mettre un point d'exclamation à une performance de quatre points. Après avoir accepté la passe de Nicolas Roy dans l'enclave, il a battu le gardien Philippe Cadorette d'un bon tir bas pour mettre le feu dans les estrades du centre Georges-Vézina. L'après-midi avait bien mal débuté pour les locaux qui tiraient de l'arrière 2-0 et étaient complètement débordés dans les minutes initiales. «Je ne considère pas qu'on a joué un bon match. Souvent, dans ces moments-là, un 31 en après-midi, la tête n'est pas toujours là. On a vu beaucoup beaucoup d'erreurs mentales. Le premier dix minutes du match, il y avait simplement un manque d'effort », d'analyser l'entraîneur-chef Yanick Jean dans son point de presse.

En première période, après quelques bonnes présences, les Chicoutimiens sont tombés complètement endormis pendant quelques minutes, ce qui a permis au Drakkar de prendre les devants 2-0 sur des buts de l'ancien des Sags Jasmin Boutet et de Luca Ciampini. L'entraîneur-chef Yanick Jean a immédiatement demandé un temps d'arrêt au cours duquel il a passé un véritable savon à ses troupiers. Le message a toutefois été entendu par les joueurs qui ont montré bien meilleure mine par la suite pour réussir à revenir au pointage. Reid Halabi a d'abord tenté de réveiller ses coéquipiers en jetant les gants devant Bokonji Imama. Quelques secondes plus tard, à sa première présence sur le premier trio avec Samuel Hodhod et Alexandre Ranger, Nicolas Roy a inscrit les siens au pointage d'un bon tir. Landon Schiller a ensuite montré encore plus de précision pour créer l'égalité avec un lancer absolument parfait.

«Il n'était aucunement question qu'on connaisse un après-midi comme on était parti. Il fallait que les choses changent», a confié Yanick Jean qui a eu la main heureuse en jumelant Nicolas Roy sur le trio d'Alexandre Ranger et Samuel Hodhod en remplacement de Jérémy Bouchard.

«Quand tu prends un temps d'arrêt, tu dois faire quelque chose pour fouetter ton équipe. Tu ne prends pas un temps d'arrêt pour rester les bras croisés. Nicolas avait plus de ''zip'' et c'est pourquoi on l'a fait, mais ça n'avait rien contre Jérémy. Il fallait faire quelque chose pour changer l'allure du match », a expliqué le pilote des Bleus

«Avec Dauphin absent, les gars ont deux choix. Soit ils s'apitoient sur le sort ou ils prennent les choses en main. C'est ce que Roy et Hodhod ont fait. Ils ont marqué de gros buts à des moments importants et ça été la clé », a louangé Yanick Jean qui a également mis à l'avant-plan quelques arrêts de Julio Billia à des moments cruciaux.

Les deux équipes ont joué au chat et à la souris pendant les quarante premières minutes. Aussitôt que le Drakkar prenait les devants, les Sags revenaient à la charge. Lorsque le pointage était égal, on ne sentait pas la même intensité sur la patinoire pour les Chicoutimiens. «On a eu des trous à l'intérieur de notre match », a reconnu Yanick Jean qui comparait les deux premières périodes à une partie de ping-pong. Il a également observé beaucoup de mollesse lors des 40 premières minutes, ce qui a été corrigé en troisième, avec les effets escomptés.

Depuis l'arrivée en poste de Yanick Jean, les Saguenéens ont obtenu au moins un point dans tous leurs matchs. Ils ont récolté 17 points sur une possibilité de 18 au cours de cette période. Avec cette récente série de succès, l'entraîneur-chef reconnaît que ses troupiers ont gagné énormément de confiance.

«Lorsque tu travailles plus fort, tu as plus de résultats. Lorsque tu as plus de résultats, tu prends confiance. Lorsque tu prends confiance, ça te permet de pousser encore plus fort. C'est une roue qui tourne. Pour l'instant, nos efforts sont récompensés. On trouve des moyens de rester dans chaque match, d'avoir le gros arrêt...», a-t-il exprimé.

Hodhod explose

Samuel Hodhod était partout sur la grande glace du centre Georges-Vézina mercredi après-midi. En plus de ses quatre points, il a effectué plusieurs séquences spectaculaires. Tout ça devant sa grand-mère qui célébrait son 90e anniversaire de naissance. «Ce n'est pas seulement moi. Je pense que d'autres joueurs ont donné le ton. Il faut juste continuer à travailler fort et les bonnes choses vont arriver. C'est la clé », a lancé tout sourire le héros du match.

Pointes de plume

• Jérémy Grégoire, qui vient d'effectuer un retour au jeu, a récolté ses premiers points de la saison avec deux passes face aux Saguenéens. L'attaquant de 19 ans mentionnait après la rencontre qu'il se sent bien, mais qu'il aura encore besoin de quelques matchs pour être complètement à l'aise...

• Questionné sur sa stratégie d'ici la fin de la période des transactions, mardi, Yanick Jean a indiqué que la récente série de succès de son équipe ne changeait rien à son plan. «Ça solidifie mon approche », a-t-il dit sans en dévoiler beaucoup plus sur ce qui se passera lors des prochains jours. «Il y a déjà des choses avancées. On va voir si ça va se concrétiser », a-t-il raconté...

• Après avoir écopé d'une pénalité en territoire offensif pour avoir accroché en troisième, Charles Guèvremont a été cloué au banc par la suite. Yanick Jean a indiqué qu'il n'était pas blessé, sur un ton qui en disait long sur sa pensée...

• Les Saguenéens disputeront leurs cinq prochaines rencontres sur la route. Ils ne seront de retour au centre Georges-Vézina que le 16 janvier pour affronter les Cataractes. D'ici là, ils se rendront notamment en Abitibi...

• Les Saguenéens ont poursuivi sur leur lancée dans le cercle des mises en jeu, en remportant hier 42 sur 70. En plus d'amasser trois points, Nicolas Roy a remporté 18 de ses 30 mises en jeu..

• Atteint par un tir sur un doigt la veille, l'attaquant Samuel Blier n'était pas en uniforme. Les Saguenéens devraient en savoir plus sur son état de santé d'ici quelques jours. Danyck Calgaro et Xavier Désy ont tous les deux participé à la rencontre et ont été utilisés rarement...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer