La première manche aux Sags

Laurent Dauphin a préparé les deux buts des... ((Photo Mariane L. St-Gelais))

Agrandir

Laurent Dauphin a préparé les deux buts des siens en avantage numérique.

(Photo Mariane L. St-Gelais)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(CHICOUTIMI) Malgré un départ brouillon, les Saguenéens ont entamé du bon pied un programme double contre les Foreurs de Val-d'Or, au centre Georges-Vézina. Janne Puhakka a fait bouger les cordages à deux reprises, ce qui a pavé la voie à une victoire de 3-2.

Les Sags sont souvent à l'image de leurs partisans et ce n'était pas convaincant des deux côtés en début de rencontre. Les visiteurs ont profité de la désorganisation de leurs adversaires pour prendre les devants 1-0 dès la troisième minute sur un tir de Julien Gauthier qui a échappé à la vigilance de Julio Billia.

Les régionaux n'ont pas été trop décontenancés par ce but rapide et ont repris du poil de la bête à force que les minutes passaient. Puis les Foreurs ont ouvert la porte aux Sags en fin d'engagement avec deux pénalités coup sur coup. Janne Puhakka a permis aux siens de retraiter au vestiaire avec une égalité quand il a tiré sur réception à la suite d'une belle passe de Laurent Dauphin pour déjouer le Métabetchouanais Keven Bouchard. Il s'agissait d'un premier but en 13 occasions en pareille circonstance.

Puhakka a récidivé en deuxième quand il s'est amené à l'aile et après avoir servi une belle feinte au défenseur des Foreurs, a placé la rondelle dans la partie supérieure. Laurent Dauphin a ensuite encore profité d'une attaque massive pour y aller d'un autre passe magistrale et, cette fois, Jérémy Bouchard en a profité pour inscrire son 5e de la saison.

Les Sags semblaient se diriger vers une troisième sans histoire, mais bien placé dans l'enclave, Jan Mandat a ramené les Foreurs à un seul but avec un peu plus de six minutes à faire. Les Sags ont tenu le coup pour savourer une quatrième victoire en cinq matchs devant leurs partisans.

«Je n'ai pas senti qu'en première on avait mal joué, mais on ne créait rien. C'était sans odeur et sans saveur et c'est pour cette raison que j'ai décidé de changer les trios. Des fois ça n'a pas d'effet et d'autres fois, comme ce soir, ça fonctionne», de mentionner l'entraîneur-chef Patrice Bosch dans son point de presse d'après-match.

Ce n'était pas une performance sans faille pour les Saguenéens, mais Patrice Bosch ne va pas cracher sur aucun point au classement pas les temps qui courent. Il a toutefois reconnu que certaines facettes devaient être améliorées.

«Sans entrer dans les détails, nous n'avons pas bien exécuté certaines choses que nous avions discuté avant le match. Il y a plein de petites choses qu'on ne veut pas répéter, pas seulement dans notre zone, mais aussi dans le territoire offensif. C'est un peu de tout», a confié le pilote des Bleus qui a souligné le bon travail des attaquants en possession de rondelle dans la zone adverse, malgré le peu de chances de marquer qui en ont découlé.

«Je nous ai trouvés mous par moments en défensive. On a donné beaucoup de lancers et d'occasions qu'on ne devrait pas donner», a-t-il analysé.

Les joueurs des Sags ont été particulièrement efficaces dans le cercle des mises en jeu avec un taux d'efficacité de 64% (42 en 66). À ce chapitre, Nicolas Roy (11 en 14) et Laurent Dauphin (19 en 30) ont été sans reproche. «Des fois, c'est dix secondes, mais d'autres, c'est 30 ou même deux minutes. Quand tu n'es pas pris pour courir après la rondelle, c'est que tu en as la possession», de noter Patrice Bosch.

1- Janne Puhakka

2- Julio Billia

3- Anthony Richard

5

Les Sags ont accordé trois buts ou moins à leurs cinq derniers matchs à domicile. Ils ont permis quatre buts et plus seulement trois fois en 12 sorties au centre Georges-Vézina.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer