Dur coup pour le moral

Mathieu Joseph a raté le retour sur cette... ((Photo Rocket Lavoie))

Agrandir

Mathieu Joseph a raté le retour sur cette séquence, mais s'est repris en fin de rencontre.

(Photo Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(CHICOUTIMI) Une décision des officiels peut parfois avoir des conséquences importantes sur l'issue d'une partie de hockey. À la toute fin d'un match chaudement disputé au centre Georges-Vézina, les deux arbitres ont décidé de fermer les yeux sur ce qui semblait être une infraction à l'endroit d'Alexandre Ranger. Quelques secondes plus tard, Mathieu Joseph battait Julio Billia pour procurer une victoire de 2-1 aux Sea Dogs sur les Saguenéens.

Alexandre Ranger se dirigeait dans le territoire offensif pour aller récupérer une rondelle quand il est tombé à la suite de l'obstruction d'un adversaire. Olivier Gouin et Mathieu Binette ont tous deux décidé de ne pas décerner de pénalité, eux qui avaient pourtant quelques minutes plus tôt puni Scott Carrier pour une mise en échec qui semblait correcte. Le reste de l'histoire est maintenant connue.

Après la rencontre, l'entraîneur-chef des Sags, Patrice Bosch, était visiblement très contrarié par la séquence qui a mené au but gagnant. Il était évident dans son point de presse qu'il se retenait de dire le fond de sa pensée et a invité les journalistes à tirer leurs propres conclusions. « Un joueur qui va pour la possession et qui se fait empêcher de se rendre », a analysé le pilote des Bleus qui a notamment mentionné que les explications de l'arbitre par la suite n'étaient pas très intéressantes.

« Je comprends que ce sont des êtes humains et que ça va vite et tout ça, mais des fois, un peu de jugement, a-t-il laissé tomber. C'est sûr que ça aurait peut-être pu changer les choses. Ça n'enlève pas le fait qu'on a donné deux buts qu'on n'aurait jamais dû donner. »

Pour sa part, questionné s'il s'agissait oui ou non d'une infraction, Alexandre Ranger ne savait pas trop quoi penser et a préféré ne pas commenter.

Après cette séquence, on a senti les joueurs des Sags déconcentrés par la tournure des événements, certainement encouragés par les partisans qui ont fait connaître leur façon de penser à l'endroit des officiels. Une autre pénalité plus tard, les Sea Dogs ont écoulé les dernières secondes sans problème.

« Quand il se passe des choses comme ça qui créent une certaine frustration, le focus est un peu différent, mais ça fait partie du hockey. C'est le travail des joueurs de rester concentrés parce qu'il restait encore du temps au cadran », a confié Patrice Bosch.

« C'est frustrant de perdre deux points quand tu joues de cette manière, a-t-il repris. C'est dur après un match comme ça de dire que je suis satisfait parce qu'on a bien joué. On avait des points à ramasser qu'on a échappés. C'est sûr qu'on a affronté deux bonnes équipes de la ligue. J'espère que les joueurs vont construire là-dessus. »

Avant la rencontre, les Sags étaient tout feu tout flamme en avantage numérique lors de leurs trois victoires à domicile avec un pourcentage d'efficacité de 42,9 % (6 en 14). Hier, ils ont tout fait sauf marquer en supériorité numérique, dirigeant 13 tirs lors de cinq supériorités numérique, mais le gardien Sébastien Auger ne voulait rien savoir. En fin de première, les locaux ont passé un deux minutes complet dans le territoire adverse sans réussir à pousser la rondelle derrière la ligne rouge.

« Les chances étaient là, c'est sûr, mais pas la finition », a reconnu Patrice Bosch.

Avec son cinquième de la saison, Charles Guèvremont a été le seul à battre Auger d'un tir précis après une feinte tout aussi efficace devant le défenseur, en deuxième période. Les Sea Dogs avaient ouvert le pointage en première lors d'une supériorité numérique quand Mark Tremaine a surpris Julio Billia en glissant la rondelle dans la lucarne.

1- Sébastien Auger

2- Julio Billia

3- Laurent Dauphin

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer