Les Sags s'effondrent à Québec

Incapables de profiter de leurs occasions en première période, les Saguenéens... (Courtoisie Le Soleil)

Agrandir

Courtoisie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Serge Émond
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) Incapables de profiter de leurs occasions en première période, les Saguenéens de Chicoutimi ont fini par payer le prix pour leur manque d'opportunisme, hier, à Québec. Ils ont finalement baissé pavillon par le pointage de 7-2 face aux Remparts.

En quête d'une deuxième victoire consécutive face aux Remparts, les Saguenéens ont tenu le coup pendant une trentaine de minutes. Des buts d'Adam Erne et Dmytro Timashov dans les six dernières minutes du deuxième engagement ont cependant réglé le sort des visiteurs. En avance par 4-1 à leur retour au vestiaire, les Remparts n'ont plus jamais été menacés.

«Tout allait bien en première période, a analysé l'entraîneur des Saguenéens. Nous avons eu des échappées, nous avons frappé des poteaux, leur gardien a fait de gros arrêts. Nous avons eu toutes les chances du monde pour partir avec ce match, en première période.

«En deuxième, nous pensions que ça allait être facile. Et Québec a mieux joué que nous dans les deux dernières périodes. Nous avons eu de la difficulté en désavantage numérique et nous n'avons pas marqué en avantage numérique. Il y a des gars qui pensaient que ce serait facile. Tu dois travailler pour gagner et ils n'ont pas tous travaillé de la même façon.

«Malgré tout, nous avons continué d'avoir des chances dans les deux dernières périodes. Nous manquions des buts et les Remparts en marquaient. Notre gardien n'est pas à blâmer. C'est une défaite d'équipe.»

Erne ne s'est pas contenté de marquer un gros but avec six minutes à faire au deuxième engagement. Il a donné des maux de tête à la défensive des Saguenéens pendant toute la rencontre et il a terminé sa journée de travail avec trois filets et une mention d'assistance.

Timashov et Nikolas Brouillard ont tous les deux ajouté un but et deux passes, pendant que Guillaume Gauthier et Zachery Moody complétaient le pointage.

Laurent Dauphin et Charles Guèvremont ont assuré la mince réplique des Saguenéens.

Après une défaite tout de même honorable face à l'Océanic de Rimouski, jeudi, et une victoire sur les Remparts, vendredi, Patrice Bosch estime qu'il était en droit d'espérer une meilleure performance de son équipe, hier. Il n'a pas obtenu satisfaction.

«Oui c'est décevant parce que nous avons joué du bon hockey jeudi et vendredi, a mentionné le pilote des Saguenéens. Certains joueurs m'ont paru fatigués. Je ne sais pas pourquoi. Peut-être que je dois rouler constamment à quatre trios pour qu'ils soient en forme. Je me pose la question.

«Mais, comme je l'ai déjà mentionné, nous avons eu toutes les chances nécessaires pour gagner ce match en première période. Nous n'avons pas été en mesure d'en profiter.»

Un autre élément a joué contre les Saguenéens face aux Remparts, leur travail dans le cercle des mises en jeu. Les joueurs de centre de la formation chicoutimienne n'ont gagné que 30 des 71 mises en jeu.

«C'était terrible», a reconnu le pilote chicoutimien à ce sujet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer