Humiliant revers

Les Saguenéens ont accordé quatre buts en troisième... (Photo Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Les Saguenéens ont accordé quatre buts en troisième période.

Photo Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Chicoutimi) Les Saguenéens ont accordé quatre buts en troisième période et ont subi un humiliant revers de 5 à 2 contre les Olympiques de Gatineau, au centre Georges-Vézina.

«Nous n'avons pas montré de caractère pantoute», a... (Photo Mariane L. St-Gelais) - image 1.0

Agrandir

«Nous n'avons pas montré de caractère pantoute», a dit Alexandre Ranger.

Photo Mariane L. St-Gelais

C'était 1 à 1 après deux tiers. Les choses ont rapidement mal tourné au dernier engagement.

«Pour une raison X, c'est très négatif en ce moment, a souligné l'entraîneur-chef Patrice Bosch après la défaite. Dès que les Olympiques ont marqué leur premier but en troisième, on s'est écrasés. (...) Ce serait le fun que certains soient aussi tough dans les matchs qu'ils le sont dans les entraînements.»

Lors de l'entraînement de la veille, le ton était monté entre plusieurs joueurs, dont Gabryel Paquin-Boudreau. L'attaquant, blessé, était descendu à deux reprises des estrades pour dire sa façon de penser à Charles Guèvremont.

Dimanche, les Olympiques ont pris les devants 1 à 0 puis Frédéric Allard, d'un tir puissant dans le haut du filet, a créé l'égalité. C'était 1 à 1 après une période. Le pointage est demeuré le même après deux.

Les Olympiques ont particulièrement dominé en troisième, avec quatre buts consécutifs. Alexandre Ranger a assuré la timide réplique des Bleus. C'était la première fois en 12 parties que les Sags marquaient deux buts à domicile. Ils avaient compté un but ou moins à leurs onze derniers matchs devant leurs partisans.

Dimanche, ils n'ont effectué que six tirs dangereux sur le gardien Anthony Brodeur.

«À quelque part il y a des gars avec qui je ne sais pas où nous sommes rendus. (...) C'est clair que je ne suis pas satisfait.»

Bosch ne pointe pas du tout l'absence de Laurent Dauphin et Paquin-Boudreau, tous deux blessés, pour expliquer la défaite des siens.

«Pas pantoute. Quand il te manque deux gars, tu veux voir les autres prendre la place. Des gars comme Jérémy Bouchard ou Frédéric Allard l'ont fait. Xavier Vinetti (NDLR: un défenseur de 16 ans rappelé pour l'occasion) a connu une bonne partie. Peut-être qu'il va falloir faire ça, rappeler des joueurs...»

Les Saguenéens se sont retrouvés en double désavantage numérique avec douze minutes à faire au match. Gatineau a profité de l'occasion. Reid Halabi a quant à lui percuté volontairement le gardien des Olympiques avec un peu plus de cinq minutes au cadran. «Des pénalités stupides», a convenu Bosch.

Peur?

«Je ne veux pas pointer de gars, mais c'est sûr que certains ont peur. Personne ne peut nous faire peur dans cette ligue, pourtant, a souligné Samuel Roussy qui, comme la plupart de ses coéquipiers, avait la mine basse après la partie. Je ne sais pas pourquoi ça s'est passé, mais il y a eu un relâchement évident. On va dormir là-dessus.»

Alexandre Ranger, de son côté, avoue que les Sags ont manqué de caractère.

«Quand ils (les Olympiques) ont compté, tout s'est effondré. Nous n'avons pas montré de caractère pantoute. La première chose à faire sera d'en parler. Chacun des joueurs doit se concentrer sur son propre travail.»

Les Sags reçoivent l'Océanic de Rimouski jeudi. Paquin-Boudreau et Dauphin ne seront pas de retour. Il est possible que Scott Carrier joue, lui qui a pris part à la période d'échauffement dimanche.

Brian Lovell retourné chez lui

Les Saguenéens ont retourné à la maison le défenseur Brian Lovell, dont la conjointe a accouché il y a quelques semaines. Il restera chez lui pour une période indéterminée. «On le sentait contrarié. Il n'avait pas la tête au hockey. On croit qu'il est adéquat pour lui de se ressourcer, a expliqué le dg Marc Fortier. On lui a dit de faire le vide et de revenir quand il se sentira prêt.» Dimanche, le défenseur de 16 ans Xavier Vinetti a pris place à la ligne bleue. Christopher Lanouette pourrait aussi être rappelé, éventuellement.

La semaine dernière, Lovell avait été laissé de côté, en même temps que Joseph Strong, pour des raisons de «régie interne». 

Ci-bas, le commentaire de Pascal Girard, analyste des parties des Saguenéens à KYK Radio X et chef de pupitre au Progrès-Dimanche.

Allergiques au centre Georges-Vézina

On va commencer avec la bonne nouvelle: pour la première fois depuis le 14 février 2013, les Saguenéens ont marqué deux buts au centre Georges-Vézina. Le problème c'est que la séquence a été brisée au terme d'une autre performance affreuse à domicile.

Après le voyage dans les Maritimes, les Sags semblaient relancés. La fin de semaine suivante, ils ont gagné à Gatineau. Ensuite, ils ont bien fait dans la défaite à Québec, sauf sur le but gagnant accordé à la suite d'erreurs des deux défenseurs de 20 ans. Mais vendredi et dimanche, l'adversaire a marqué 14 buts. Sur le lot, Julio Billia en a donné 10 sur 49 tirs, pour un pourcentage d'efficacité de 0,795.

Dimanche, Billia a donné un mauvais but en début de troisième et ses coéquipiers ont tout simplement arrêté de jouer. Pourtant, ils devaient présenter une formation avec du caractère cette saison. Or, quand ça brasse plus le samedi en entraînement que lors du match du dimanche, il y a quelque chose qui cloche. Et ça ne peut pas être seulement l'absence de deux joueurs.

Dans les deux prochains matchs locaux, ils affronteront l'Océanic et les Remparts. Il va commencer à venter fort si les Sags offrent encore de telles performances à leurs fans jeudi et vendredi...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer