Sylvestre sonne la charge

Sans Charles Hudon et Lukas Sedlak, d'autres joueurs doivent prendre le relais... (Photo Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Photo Mariane L. St-Gelais

Partager

(Chicoutimi) Sans Charles Hudon et Lukas Sedlak, d'autres joueurs doivent prendre le relais à l'attaque chez les Saguenéens. Sébastien Sylvestre s'en est chargé hier avec une performance de deux buts dans une victoire de 4-3 contre les Cataractes de Shawinigan, devant 3277 spectateurs au Centre Georges-Vézina.

Les joueurs des Sags ont offert un bien meilleur effort à leurs partisans que la semaine dernière face à Baie-Comeau. L'adversaire était moins bien nanti, mais les Sags ont fait ce qu'ils devaient faire. «On a vu plus d'effort. Les joueurs ont montré de la fierté en voulant jouer un meilleur match», a noté l'entraîneur-chef Marc-Étienne Hubert dès le début de son point de presse.

Pour le reste, fidèle à son habitude, Christopher Gibson a fait les arrêts importants. Malgré tout, très coriaces, les Cataractes se sont battus jusqu'à la toute fin, se rapprochant même à 4-3 ce qui n'a pas plus au pilote des Bleus. «On sentait que les gars voulaient se sauver de la zone défensive. Ce ne sont pas des choses qu'on apprécie», a-t-il souligné.

Avec ce manque d'effectifs évident, Marc-Étienne Hubert n'a eu d'autre choix que de donner beaucoup de temps de glace aux jeunes. Pratiquement sur tous les trios, on retrouvait un joueur rappelé du midget AAA. Le Jonquiérois Simon-Claude Blackburn et Samuel Pouliot ont vu passablement d'action, Blackburn a même été utilisé sur une unité offensive et sur l'attaque massive.

«Il (Simon-Claude) travaille. On ne peut pas lui enlever ça. Il a un petit manque d'expérience. Pour Pouliot, plus le match avançait, plus on le sentait impliqué. Il a l'habitude d'être un peu timide en début de rencontre et de prendre son rythme avec la rencontre. Il faut leur laisser du temps, ce sont de jeunes joueurs», d'analyser Marc-Étienne Hubert.

Grégoire suspendu?

En fin de 2e, les visiteurs ont eu une occasion en or de revenir au pointage lors d'une supériorité numérique de quatre minutes. Jérémy Grégoire a été chassé pour quatre minutes pour avoir dardé Peter Sakaris et a par la suite été expulsé expulsé après avoir enlevé le casque de son adversaire lors de la bagarre qui a suivi. Dans les deux cas, les infractions sont normalement accompagnées d'un match de suspension automatique. Marc-Étienne Hubert a revu la séquence et admettait avoir bien vu le dardage, mais ne savait pas si le geste méritait une suspension.

«Ce serait surprenait qu'il n'ait pas de sanction. On va attendre les décisions, a-t-il estimé, ajoutant que Grégoire devait faire preuve de plus de discipline.

«Jérémy veut jouer de façon plus intense, avec plus de hargne. Il faut qu'il fasse attention de ne pas tomber dans l'indiscipline. On va s'asseoir avec lui et discuter de ce qui s'est passé. Il n'a pas aidé l'équipe. Avec un alignement déjà réduit, on ne peut pas se permettre de perdre un joueur de sa qualité», a-t-il fait savoir.

Ce sont plutôt les Sags qui ont profité de la pénalité pour faire bouger les cordages. Guillaume Asselin s'est amené sur une descente à deux contre un et a battu Hugo Campeau avec un puissant tir frappé. Marc-Étienne Hubert a concédé que cette séquence d'événements avait représenté un point important de la rencontre. «Ça nous a permis de respirer en plus de faire mal à l'adversaire», a-t-il confié.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer