Un congé avant Drummondville

Julio Billia a connu une autre bonne sortie... ((Photo Rocket Lavoie))

Agrandir

Julio Billia a connu une autre bonne sortie devant le filet des Saguenéens, vendredi soir. Il a mis un terme à la fusilade et au match en arrêtant Deluca.

(Photo Rocket Lavoie)

Partager

Dave Ainsley
Le Quotidien

(Chicoutimi) Après leurs deux victoires en 24 heures devant leurs partisans, les joueurs des Saguenéens ont profité d'une journée de congé samedi.

Seulement quelques joueurs «qui en avaient besoin» ont sauté sur la patinoire de l'aréna de l'UQAC pendant 45 minutes en compagnie des deux adjoints Benoit Desrosiers et Mathieu Turcotte. Le défenseur Scott Carrier, qui reprend la forme après une absence de deux semaines, le défenseur Elliot Bisson, suspendu pour encore six rencontres, ainsi que les attaquants Michaël Gagnon, Tristan Tremblay et Nick Marois, qui ont moins joué face aux Tigres et l'Océanic, étaient présents. Ils étaient accompagné par le gardien Christopher Gibson qui a recommencé l'entraînement plus tôt cette semaine.

Présent au bureau même s'il n'a pas chaussé les patins hier, l'entraîneur-chef des Saguenéens, Marc-Étienne Hubert, indiquait que cette journée de congé était bien méritée. «On est exigeant avec nos joueurs tant sur la préparation que sur l'effort. Quand les consignes sont bien exécutées et que c'est à notre goût, ça nous fait plaisir. Ça permet de recharger les batteries.»

Comme il l'a mentionné après la rencontre de vendredi face à l'Océanic, Marc-Étienne Hubert a répété que l'intensité déployée par ses protégés lors des deux rencontres de la semaine cadrait parfaitement avec ce qu'il tente de même en place depuis le mois de septembre.

«On le dit depuis longtemps. On veut être une équipe qui travaille et contre qui c'est difficile de jouer. On veut ressembler aux gens d'ici. C'est important que les partisans s'identifient à notre équipe», a-t-il fait valoir.

Les Saguenéens se rendront au centre du Québec à trois occasions cette semaine. En plus de la visite à Drummondville, ils visiteront également les Cataractes de Shawinigan, mercredi, et les Tigres de Victoriaville vendredi. Une situation qui ne formalise pas trop Marc-Étienne Hubert.

«C'est correct parce qu'on va pouvoir coucher dans nos lits tous les soirs. Ce sont des voyages de 3h. Il faut voir le positif des choses», de confier le pilote des Bleus.

À lire dans la vesion papier du Progrès-Dimanche//

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer