Défaite 4-3 en prolongation

La saison est terminée pour les Sags

Sur le même thème

(Chicoutimi) Les Saguenéens étaient à court de miracles. Après avoir tout laissé sur la patinoire, les représentants régionaux n'ont pas été en mesure de forcer la présentation d'un match numéro 6 à Chicoutimi, s'inclinant 4-3 en prolongation contre les Sea Dogs qui remportaient du même coup la série en cinq matchs, devant une salle comble de 6311 spectateurs au Harbour Station malgré plusieurs sièges inoccupés.

Simplement opportunistes, les Sea Dogs ont profité de la fatigue extrême des Sags en prolongation. Stanislav Galiev a récupéré une mauvaise passe de Gabriel Bourret pour s'amener à deux contre un. L'attaquant russe a conservé la rondelle jusqu'au dernier moment avant de réussir à battre Christopher Gibson qui s'est littéralement effondré après le but qui éliminait son équipe.

Les champions en titre accèdent à la finale pour une troisième année consécutive. En ajoutant les victoires acquises en saison régulière, les Sea Dogs ont maintenant remporté leurs 18 derniers matchs au Harbour Station de Saint-Jean.

Malgré la défaite crève-coeur et l'élimination après un parcours aussi surprenant qu'impressionnant, l'entraîneur-chef Marc-Étienne Hubert traçait un premier bilan très positif. Comme toute l'équipe, il reviendra au Saguenay sans aucun regrets.

«Il faut être fiers. C'est ce qu'on vient de dire aux gars dans le vestiaire. On a poussé deux matchs en prolongation. Il ne faut pas oublier qu'on venait de sortir d'une grosse série contre Shawinigan. Nous avons été très durs à tuer en revenant tout le temps, a-t-il mentionné dans son point de presse. C'était vraiment spécial cette saison. Nous avions un esprit d'équipe extraordinaire et tellement de caractère. La communauté peut être très fière de son équipe régionale.

«On aurait simplement aimé rejouer un autre match devant nos partisans. L'ambiance était électrisante lors des deux rencontres cette semaine. On aurait aimé revivre ces belles émotions», a-t-il ajouté.

La rencontre a bien mal débuté pour les Saguenéens. Dès les premières secondes, ils ont perdu les services de Charles Hudon qui a été frappé solidement par Jonathan Huberdeau. L'attaquant des Sags est demeuré longuement au sol avant de retraité au vestiaire, visiblement sonné et aidé par des coéquipiers. Il n'est pas revenu au jeu par la suite, souffrant probablement d'une fracture à la mâchoire. Après la rencontre, Marc-Étienne Hubert pensait que l'attaquant vedette des Sea Dogs aurait dû être puni,

«Ça aurait dû être un cinq et une extrême inconduite. On aurait tout de même perdu Charles, mais au moins, ils auraient dû se débrouiller sans Huberdeau. Malgré tout, on a montré beaucoup de courage et qu'on n'abandonnait jamais», a-t-il avoué en précisant que sa troupe avait eu besoin de plusieurs minutes pour s'en remettre.

(La suite dans la version papier du Quotidien, demain)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer