Des relais payants pour les patineurs régionaux

L'équipe canadienne de patinage de vitesse... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

L'équipe canadienne de patinage de vitesse

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Grâce aux relais, tous les patineurs natifs du Saguenay-Lac-Saint-Jean inscrits à la Coupe du monde de l'ISU de patinage de vitesse courte piste à Gangneung, en Corée du Sud, ont posé les patins sur le podium, dimanche.

Le Canada a terminé cette étape du calendrier en ajoutant quatre médailles à son palmarès. Charles Hamelin et Charle Cournoyer ont engraissé la récolte nationale en terminant respectivement premier et troisième au 1000 mètres. Ils ont ensuite aidé le relais masculin à mettre la main sur sa première médaille de la saison. Samuel Girard, de Ferland-et-Boilleau, a aussi fait partie de l'équipe médaillée d'argent.

Au relais féminin, le Canada a pris le troisième rang, derrière la Corée du Sud et les Pays-Bas, après avoir mené la finale jusqu'à huit tours de la fin. Une chute a transformé sa médaille d'or en bronze. Marianne St-Gelais (Saint-Félicien), Valérie Maltais (La Baie) et Kasandra Bradette (Saint-Félicien) ont patiné en finale aux côtés de Kim Boutin (Sherbrooke) alors que Marie-Ève Drolet (Laterrière) a fait sa part lors des rondes préliminaires.

« On avait vraiment une bonne stratégie, nous étions solides, a raconté Marianne St-Gelais. Une chute a changé le cours des choses, mais je pense que nous pouvons être fières de ce que nous avons fait. Nous avons offert un tout nouveau relais et c'était vraiment solide. »

Sur le plan individuel, la séquence d'étapes de la Coupe du monde avec au moins une médaille de St-Gelais a pris fin à cinq. Dimanche, après avoir perdu l'équilibre en demi-finale en raison d'un accrochage, elle a atteint la finale B du 500 m féminin, mais cette épreuve n'a pas été présentée puisque seulement deux patineuses s'y étaient qualifiées.

« C'est décevant, mais en même temps, il y a peu de choses que j'aurais pu faire différemment. Ça fait partie du sport, a dit St-Gelais, septième au 500 m. J'ai eu de bonnes performances tout au long des premières Coupes du monde et c'est normal de ne pas être toujours sur le podium. Je ne suis pas déçue. »

Grâce aux relais, tous les patineurs natifs du... (Photo tirée d'Internet) - image 2.0

Agrandir

Photo tirée d'Internet

Au 500 m, où la Canadienne Jamie Mconald a bien fait avec une quatrième place, Kasandra Bradette a été éliminée en demi-finale après avoir écopé d'une pénalité et elle a hérité du huitième rang. Dans l'épreuve de 1000 m, Valérie Maltais a pris le troisième rang de la finale B pour une septième place au classement général. Le cheminement de Marie-Ève Drolet s'est achevé en demi-finale, ce qui s'est traduit par une dixième position.

Du côté masculin, Samuel Girard a tout de même connu un dimanche intéressant avec une cinquième place au 500 m (premier de la finale B) et la médaille d'argent au relais. À cette occasion, le Canada s'est installé entre la Hongrie et les États-Unis. Une médaille qui a été très bien accueillie par son coéquipier Charles Hamelin.

« On a fait un excellent travail aujourd'hui (dimanche), a avancé Charles Hamelin. C'est notre meilleur relais depuis que nous sommes en Asie. Nous avons ajouté des petits trucs dans l'exécution de nos relais. Nous avons bien protégé notre place alors que nous étions cinq équipes. »

Pour l'ensemble de la fin de semaine, le Canada a obtenu neuf médailles en Corée du Sud. Il s'agit de sa meilleure performance à une tranche de la Coupe du monde depuis le début de la saison et de son plus fort total depuis une étape présentée à Toronto en novembre 2015.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer