Un avant-goût des Jeux olympiques

Marianne St-Gelais (à droite) devance sa compatriote Valérie... (Photo AFP)

Agrandir

Marianne St-Gelais (à droite) devance sa compatriote Valérie Maltais.

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'équipe canadienne de patinage de vitesse sur courte piste aura un avant-goût des Jeux olympiques de 2018 en fin de semaine puisque la 4e étape de la Coupe du monde aura lieu sur la glace officielle, à Gangneung, en Corée du Sud. Le Canada visera alors une récolte de huit médailles individuelles.

Gagnante de cinq médailles individuelles en six épreuves au cours des trois premières étapes, Marianne St-Gelais tentera de répéter ses performances de la fin de semaine dernière à Shanghaï, en Chine, et visera deux autres médailles dans les épreuves du 1500 m, dans laquelle elle est la championne du monde en titre, et du 500m.

La Félicinoise et ses coéquipiers ont vécu leur initiation au «Gangneung Ice Arena» en prenant déjà part à quelques entraînements dans ce nouvel amphithéâtre. «On a eu de bons premiers entraînements et la glace est très belle et similaire à celle de Montréal. J'ai retrouvé mes repères assez rapidement», a-t-elle indiqué.

«C'est toujours excitant de se retrouver dans les lieux où se dérouleront les Jeux olympiques, a-t-elle poursuivi. Pour l'avoir vécu à deux reprises, c'est vraiment un moment spécial. Il y a un peu de fébrilité. Ça nous remet dans une belle zone et j'ai aimé comment j'étais mardi. J'ai hâte que ça commence. Le chemin vers les Jeux olympiques est vraiment amorcé avec cette compétition qui aura lieu cette fin de semaine.»

«C'est le premier événement qui aura lieu dans cet aréna. Donc pour nous, c'est quelque chose d'amusant et d'inspirant. Tout le monde est excité d'aller patiner à l'aréna. On a tous pris des photos et des vidéos. Et la glace est relativement belle, donc c'est encourageant», a ajouté Charles Hamelin, vétéran de l'équipe canadienne.

Cet arrêt est quelque peu différent pour Samuel Girard (Ferland-et-Boilleau) et Kim Boutin (Sherbrooke) qui rêvent tous deux de participer à leurs premiers Jeux olympiques. «La grandeur de l'aréna est bien pour l'ambiance d'une compétition et la glace semble être de bonne qualité pour faire des courses rapides», a pour sa part commenté Samuel Girard, 20 ans, et qui sera de la ligne de départ du 1500 m et du 500m.

Objectifs individuels

Tout comme la Félicinoise, Charles Hamelin, Samuel Girard et Charle Cournoyer visent tous de remporter une médaille dans chacune de leurs deux épreuves. Les trois membres de l'équipe masculine canadienne voudront racheter leur fin de semaine difficile à Shanghaï alors qu'ils n'ont pu atteindre leurs objectifs qui étaient également de monter sur le podium dans leurs deux épreuves individuelles.

Au premier 1000 m, Kasandra Bradette (Saint-Félicien) et Marie-Ève Drolet (Laterrière) auront comme objectif de terminer parmi les huit premières. Dans la deuxième épreuve de 1000m, Valérie Maltais (La Baie) veut terminer parmi les cinq premières, elle qui a terminé au pied du podium sur cette distance la fin de semaine dernière, tandis que Marie-Ève Drolet visera un top huit.

Au 1500 m, Valérie Maltais, sera à la recherche d'un autre top cinq. Idem pour St-Gelais et Boutin. Samuel Girard sera aussi en action sur cette distance. Finalement, au 500m, outre Marianne, Kasandra Bradette tentera de se qualifier pour la finale A. Chez les hommes, Girard, Dion et François Hamelin seront en action.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer