120 athlètes attendus aux qualifications

Le Centre Georges-Vézina... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Le Centre Georges-Vézina

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Le Centre Georges-Vézina a enfilé ses vêtements de patinage de vitesse courte piste au cours des derniers jours, en prévision de la plus importante compétition présentée sur sa surface glacée depuis une étape de la Coupe du monde en 2011. À compter de jeudi, il sera le théâtre des qualifications nationales, une compétition qui donnera accès aux essais nationaux.

« L'ensemble des patineurs qui ont réussi des standards nationaux et qui sont de premier niveau élite seront ici, explique Christian Simard, président du comité organisateur et de l'Association régionale de patinage de vitesse. Ils tenteront de se qualifier pour les essais nationaux qui auront lieu en janvier. Des 120 patineurs qui seront présents, gars et filles, les 16 meilleurs de chaque groupe auront la chance d'aller aux essais nationaux et de lutter contre les Marianne Saint-Gelais, Samuel Girard, etc. »

En d'autres termes, les Marianne Saint-Gelais, Valérie Maltais, Kasandra Bradette, Marie-Ève Drolet, Samuel Girard et compagnie ne participeront pas à la compétition qui débutera jeudi. Ils sont déjà qualifiés pour les essais nationaux.

« Il y a présentement 16 patineurs sur l'équipe nationale et 32 participeront aux essais, précise Christian Simard. Les 16 autres proviendront des qualifications nationales. C'est donc une étape importante pour l'ensemble des patineurs de niveau élite supérieur. On parle de patineurs plus jeunes. Dans la plupart des cas, ils sont âgés de 16 à 18 ans. »

Les représentants des provinces de l'Ouest du pays sont arrivés au Saguenay-Lac-Saint-Jean, en fin de semaine, et certains se sont entraînés lundi. Les membres de l'équipe du Québec sont attendus mardi, tout comme ceux de l'Ontario, et les patineurs du Nouveau-Brunswick se présenteront mercredi.

Parmi les patineurs inscrits, on remarque huit athlètes du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Yanick Desmeules, Claudia Gagnon, Vincent Girard, Karina Montminy, Marianne Guay, Flavie Laroche-Roy, Maude Tremblay et Catherine Mailloux.

Comité spécial

L'organisation des qualifications nationales de 2016 a été confiée au Centre Marc Gagnon. Pour assurer son bon déroulement, un comité spécial a été mis en place.

Confiées au CMG en mars 2016, les qualifications nationales seront présentées une semaine plus tard que prévu. Ce changement a été rendu nécessaire par la présentation d'un match entre les étoiles de la Ligue de hockey junior majeur du Québec et une équipe russe, mardi dernier, et parce que la préparation de la patinoire pour une épreuve de patinage de vitesse demande trois jours.

Peu importe la date de présentation, la préparation d'un tel événement demeure un bon contrat pour le patinage de vitesse régional.

« Si on compare à une compétition du circuit élite provincial, on peut dire que c'est trois marches plus haut, signale Christian Simard. Si on compare à une Coupe du monde, c'est trois marches plus bas. C'est entre les deux. »

Les épreuves se dérouleront le jour, de jeudi à dimanche. Elles débuteront vers 9 h et prendront fin vers 17 h. Comme le veut la tradition, deux courses de 1500 mètres, une de 500 m et une autre de 1000m sont au programme. Des relais seront présentés si le temps le permet.

La compétition est ouverte au public. Le coût d'admission a été fixé à 5 $ par jour.

Par ailleurs, le comité organisateur présentera une soirée d'ouverture mercredi. Il profitera de cette occasion pour souligner l'intronisation de Justin Rochefort au Temple de la renommée de la Fédération de patinage de vitesse du Québec et la nomination de David Simard au titre d'entraîneur de développement national.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer