Coupe du monde de patinage de vitesse: les Bleuets brillent à Calgary

La fierté de Ferland-et-Boilleau, Samuel Girard (au centre)... (Photo PC, Jeff McIntosh)

Agrandir

La fierté de Ferland-et-Boilleau, Samuel Girard (au centre) célèbre sa médaille d'or au 500 m en compagnie du médaillé d'argent, le Russe Victor An (à gauche), et du médaillé de bronze, le Chinois Dajing Wu, dans le cadre de la première étape de la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste présentée à Calgary.

Photo PC, Jeff McIntosh

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les patineurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont fait honneur à la région, samedi, à l'occasion de la première étape de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste en cours à Calgary. Samuel Girard (Ferland-et-Boilleau) a amorcé sa saison du bon pied en remportant l'or au 500 m masculin tandis que Marianne Saint-Gelais (Saint-Félicien) a mis la main sur la médaille d'argent elle aussi au 500m. Pendant ce temps, le Montréalais de 22 ans Pascal Dion, qui en est à sa troisième Coupe du monde, a obtenu le meilleur résultat de sa carrière en terminant quatrième du 1500m masculin.

Lors de ce premier 500 m au programme, Girard a devancé le Chinois Dajing Wu par près d'un dixième de seconde ainsi que le Russe Victor An, respectivement deuxième et troisième, pour ainsi entreprendre la saison 2016-2017 sur une note parfaite. Le patineur de 20 ans a du même coup obtenu la deuxième médaille d'or de sa carrière en Coupe du monde, l'autre ayant été récolté la saison dernière. «L'or, c'était mon objectif pour cette course. Je la voulais cette médaille, alors je suis super content d'avoir réussi, a commenté Samuel Girard. C'est tout un tonique pour la suite de la saison!»

Soulignons que même si ce n'était pas son objectif, Girard a frôlé le record du monde en finale, en réussissant un chrono de 40,125 secondes, ce qui était à 0,2 seconde de la marque mondiale. «Je suis venu près, mais je ne pensais pas du tout au record. En fin de course, je cherchais surtout à protéger ma position», a-t-il expliqué.

Pour une rare fois, Samuel Girard n'a pas eu Charles Hamelin (Sainte-Julie) à ses côtés en finale. Hamelin, classé deuxième au monde au 500 m, a été éliminé dès les quarts de finale du 500m. Dans sa vague, il a chuté en posant la lame de son patin sur un bloc et il n'a pu compléter la course.

Finale du 500 m mouvementée

En grande finale du premier 500 m féminin, Marianne Saint-Gelais a dû se contenter de la médaille d'argent derrière la Chinoise Kexin Fan, qui a obtenu l'or, après avoir occupé la première place en début de course. Kasandra Bradette (Saint-Félicien) a changé la donne lorsqu'elle a tenté un dépassement tardif aux dépens de l'Italienne Arianna Fontana. Bradette a été pénalisée pour son geste. «C'était une course plutôt tactique et je me disais qu'il fallait que je tente quelque chose à un moment donné, a indiqué Kasandra Bradette. J'ai vu qu'Arianna Fontana laissait toujours une ouverture à l'entrée. J'ai tenté un dépassement tardif, malheureusement ça n'a pas fonctionné à mon goût... Mais au moins j'ai essayé quelque chose», a indiqué Bradette, 4e au classement final.

Pour sa part, Marianne a connu un bon départ. «Je me suis retrouvée première et je voulais gérer la course de l'avant. Tout allait bien jusqu'à ce que Kasandra tente un dépassement risqué contre Arianna qui m'a entraînée dans sa chute», a relaté Saint-Gelais, qui a atteint le podium à chacune de ses courses de 500 m la saison dernière en Coupe du monde. «Je suis déçue parce que je suis convaincue que j'aurais pu remporter cette course-là à partir de l'avant. J'avais montré de belles choses avant ma chute. Mais une deuxième position, ça reste satisfaisant. La saison est jeune et il va y avoir d'autres courses.»

L'autre patineuse de la région en action samedi, Marie-Ève Drolet (Laterrière) a remporté la finale B du 1500 m pour ainsi conclure en 7e place. Au relais, l'équipe féminine composée de Marianne Saint-Gelais, Valérie Maltais (La Baie), Marie-Ève Drolet et Jamie Macdonald a terminé au premier rang de sa vague, samedi, en demi-finale, pour ainsi obtenir leur place dans la finale A de dimanche. Elles sont venues près de rééditer le record canadien (4: 07.308) en enregistrant un temps de 4: 07,614. Chez les hommes, l'équipe composée de Charles Hamelin, Samuel Girard, Charle Cournoyer et Pascal Dion a elle aussi atteint la finale A en terminant premier de sa vague de demi-finale.

Dimanche, une deuxième épreuve du 500 m suivie du 1000m et des finales du relais sont au programme. Tous les membres de l'équipe canadienne seront alors à l'oeuvre, ayant tous obtenu leur billet pour les rondes finales lors des qualifications de vendredi dans ces épreuves. La webdiffusion en direct des finales sera disponible au cbcsports.ca et par le biais des applications de CBC Sports, dimanche à compter de 15h, heure de l'Est.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer