L'or et l'argent pour Saint-Gelais lors des sélections

La patineuse Mariane Saint-Gelais... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

La patineuse Mariane Saint-Gelais

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Sherbrookoise Kim Boutin a freiné la série victorieuse de Mariane Saint-Gelais aux Sélections des coupes du monde d'automne sur courte piste, samedi, à l'aréna Maurice-Richard de Montréal. La Félicinoise a tout de même mis la main sur sa troisième médaille d'or dans son épreuve de prédilection du 1500 mètres en plus de décrocher l'argent au 1000 mètres.

Dans cette épreuve, Kim Boutin, qui avait terminé deux fois deuxième vendredi, a pris les devants dès le début de la finale A pour garder le rythme et passer la première le fil d'arrivée, devant le trio régional composé de Saint-Gelais, la Laterroise Marie-Ève Drolet et la Baieriveraine Valérie Maltais. «J'ai fait un tour en neuf secondes au milieu de la course, ce qui est quand même assez bon! Ça montre que je suis capable de gagner et de mettre Marianne au défi, ce qui nous rend toutes les deux meilleures», a fait valoir Kim Boutin après sa journée de travail.

Dans la finale B, Kasandra Bradette, de Saint-Félicien, a décroché la deuxième place tandis que sa compatriote Rosalie Tremblay a conclu au 13e rang.

Au 1500 mètres, Kim Boutin s'est même permis de battre Mariane Saint-Gelais, mais un contact dans le dernier droit lui a valu une pénalité. Elle a donc été reléguée à la sixième position tandis que la victoire est allée à la Félicinoise, encore une fois devant Marie-Ève Drolet.

« C'est sûr que je suis déçue, a plaidé Boutin. Ç'a été un dépassement assez serré et je lui ai montré que j'étais présente. Mais parfois, c'est mieux de laisser passer. Marianne et moi ne savions pas de quel côté les officiels allaient trancher. Mais bon, ç'a été une saine compétition.»

« Je suis très contente de ma journée, a pour sa part raconté Marianne Saint-Gelais. Kim a fait de superbes courses. De mon côté, j'ai fait des erreurs dans les deux finales.

« Il y a des choses que l'on n'apprend pas lorsqu'on gagne, a-t-elle repris. C'est bien de gagner, mais c'est aussi bien de le faire quand c'est relevé et qu'on peut essayer de nouvelles choses. Je suis contente de perdre, car ça prouve qu'il y a de la relève, et cette relève va devenir meilleure tout comme moi, et ce, dans l'optique d'avoir une équipe toujours plus forte. »

Chez les hommes, l'athlète de Ferland-et-Boilleau Samuel Girard a chuté au 1000 mètres et a dû se contenter du 4e rang de la finale A qui a été remportée par Charle Cournoyer. Ce dernier a également remporté l'épreuve du 1500 mètres. Les deux fois, il a devancé Charles Hamelin.

Pour cette fin de semaine, tous les patineurs invités participent aux deux courses sur chaque distance, soit 500, 1000 et 1500 mètres. Les quatre premiers aux points dans leurs deux meilleures distances obtiendront automatiquement leur place sur l'équipe nationale pour les quatre premières coupes du monde de la saison. Les deux autres positions par sexe seront déterminées par les responsables de l'équipe lors des prochaines semaines, en prévision de la première compétition, à Calgary, du 4 au 6 novembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer