Sept athlètes régionaux sélectionnés

Kasandra Bradette, Marianne Saint-Gelais et Valérie Maltais entreprendront... (Archives La Presse)

Agrandir

Kasandra Bradette, Marianne Saint-Gelais et Valérie Maltais entreprendront une nouvelle saison avec les sélections d'automne.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean sera encore fort bien représenté en patinage de vitesse courte piste cette saison, avec cinq athlètes au sein de l'équipe nationale et deux sur l'équipe de développement.

Dans le noyau féminin de l'équipe nationale, on retrouve les Félicinoises Marianne Saint-Gelais et Kasandra Bradette, ainsi que Valérie Maltais (La Baie) et Marie-Ève Drolet (Laterrière). Du côté masculin, Samuel Girard de Ferland-Boilleau aura certes l'intention de poursuivre sur sa lancée.

Au sein de l'équipe de développement féminine, deux autres Bleuettes ont fait leur place, soit Joanie Gervais de Jonquière et Rosalie Tremblay de Saint-Félicien.

Patinage de vitesse Canada a dévoilé la composition des équipes canadiennes à l'aube du début de la saison préolympique qui débutera dans environ deux semaines avec les sélections des Coupes du monde d'automne. Ces sélections seront présentées du 23 au 25 septembre à l'aréna Maurice-Richard à Montréal.

Au total, 31 patineur (se) s ont été répartis dans les équipes nationales ou de développement. Ils ont été sélectionnés selon leurs performances de la saison dernière.Ils tenteront de battre la récolte de 44 médailles remportées en Coupe du monde la saison dernière, leur meilleure marque depuis 2001-2002, et leur total de 54 incluant les neuf aux Championnats du monde, deux records depuis au moins 1999-2000, ainsi qu'une de bronze aux Championnats mondiaux juniors.

Marianne

La saison dernière, Marianne Saint-Gelais avait brillé de tous ses feux en remportant le titre de championne du monde au 1500 m. La Félicinoise vise le titre de championne du monde au total des épreuves individuelles cette année, titre qui lui a échappé de peu.

Malgré une saison du tonnerre, Saint-Gelais n'entend pas s'asseoir sur ses lauriers. Elle compte d'ailleurs profiter des sélections d'automne pour mettre certaines choses en pratique et voir de quelle manière elle peut s'améliorer.

Samuel

À ces mêmes championnats du monde individuels, Samuel Girard avait remporté la médaille d'argent au 1000 m et Kasandra Bradette, une médaille de bronze à saveur d'or au 1000 m. À sa troisième saison au sein de l'équipe nationale, le patineur de Ferland-et-Boilleau veut poursuivre sur sa lancée.

Il avait déjà manifesté son intention de travailler des éléments techniques et stratégiques en vue des sélections. Septième au classement final des Championnats du monde individuels, l'athlète de 20 ans aimerait bien mettre la main sur un titre aux Championnats du monde individuels ou en Coupe du monde.

Kasandra

Pour sa part, Kasandra Bradette vise évidemment à se qualifier pour les Coupes du monde dans un premier temps, et dans un deuxième temps, de gagner des courses à l'international.

«L'objectif ultime de la saison reste toujours les Championnats du monde, mais j'y vais une compétition à la fois. Donc, ce seront les essais dans deux semaines qui décideront de la première moitié de la saison», explique la Félicinoise qui a aussi hâte de voir les résultats d'un plan d'entraînement adapté à ses besoins durant la période estivale. «Je crois que ç'a été un point positif; il reste à voir ce que ça va donner.»

Valérie

Quant à Valérie Maltais, fidèle à ses habitudes, elle aspire encore cette année à monter sur le podium lors des Coupes du monde et aux Championnats du monde qui couronne la saison.

«Afin d'y parvenir, je continue le travail quotidien techniquement et je continue à me concentrer chaque jour sur différents points. Mes stratégies de course et ma préparation seront aussi des points clefs pour y parvenir», a conclu la Baieriveraine via Facebook.

Tenue à l'écart de l'action la saison dernière... (Archives La Presse) - image 2.0

Agrandir

Tenue à l'écart de l'action la saison dernière en raison d'une commotion, la Jonquiéroise Joanie Gervais reprend petit à petit l'entraînement.

Archives La Presse

Gervais reprend l'entraînement

Le retour en action se fait plus lentement que prévu pour la patineuse de vitesse courte piste Joanie Gervais, qui en sera à sa troisième saison avec l'équipe nationale de développement. Victime d'une commotion cérébrale au début de la saison dernière, la Jonquiéroise de 22 ans a été tenue à l'écart de la compétition et des entraînements sur glace durant la majeure partie de l'année.

«Je viens tout juste de reprendre l'entraînement hors glace (il y a une semaine). Je suis dans la phase remise en forme, donc je n'ai toujours pas repris le patin. Toutefois, j'espère pouvoir participer à la qualification nationale qui aura lieu au Saguenay à la fin novembre. (Là-bas), si tout va bien, j'espère être en mesure de me classer pour les championnats canadiens seniors», écrit-elle via Facebook.

D'autre part, comme elle ne sait pas comment son corps va réagir à l'entraînement, la Jonquiéroise ne s'est pas vraiment fixé d'objectifs cette saison.

Cependant, ce congé forcé a quand même eu de bons côtés. «J'ai eu des hauts et des bas, mais les circonstances ont fait que j'ai passé l'été au Saguenay auprès de ma famille. Ça m'a permis de me ressourcer et de me changer les idées. Je crois que ça m'a beaucoup aidé à passer au travers», avance-t-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer