L'argent pour Maltais, le bronze pour Saint-Gelais

Valérie Maltais... (Archives La Presse)

Agrandir

Valérie Maltais

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

De l'argent pour Valérie Maltais et du bronze pour Marianne Saint-Gelais. Telle est la récolte des patineurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean pendant la dernière journée de la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste présentée à Dordrecht, aux Pays-Bas.

Maltais a obtenu son quatrième podium de la saison en terminant deuxième au deuxième 1000 mètres de la compétition. Celle qui sera l'une des trois représentantes canadiennes dans les épreuves individuelles aux prochains Championnats du monde semblait se diriger vers la victoire, mais elle a été coiffée par la Sud-Coréenne Do Hee Noh au tout dernier moment. Celle-ci l'a emporté par quatre centièmes de seconde.

«Oui, je me suis fait coiffer au fil d'arrivée par une erreur technique, mais je n'étais pas fâchée, car c'était une belle course, a dit Valérie Maltais à Patinage de vitesse Canada. C'est amusant de faire des courses comme ça lorsque c'est serré. Ce n'est que partie remise.

«J'ai été patiente au début de la course et lorsque j'ai pris les devants, j'ai été solide. Je termine deuxième au classement de la Coupe du monde au 1000 mètres et quatrième au 1500 mètres. C'est une bonne saison et je retourne à la maison avec de l'apprentissage. L'Europe a été remplie de hauts et de bas, mais se termine bien du côté individuel. Je souhaite bien peaufiner ma préparation en vue des Mondiaux qui s'en viennent.»

Pour Marianne Saint-Gelais, la troisième position de dimanche au 500 mètres a été payante. Elle a confirmé sa première place au classement général de la saison sur cette distance.

«Je suis contente, car je pense que cette place-là me revient, a noté la patineuse de Saint-Félicien qui a également pris le cinquième rang au classement général de la Coupe du monde sur 1500 mètres et la quatrième au 1000 mètres. J'ai démontré une très bonne constance tout au long de la saison».

Dimanche, Saint-Gelais a fait partie d'une finale A très relevée aux côtés de la Britannique Elise Christie, de la Sud-Coréenne Minjeong Choi et de l'Italienne Arianna Fontana. Christie a remporté l'or devant Choi et Saint-Gelais.

La Félicinoise a du même coup mis la main sur une onzième médaille individuelle en Coupe du monde cette saison (sur une possibilité de 12). Elle a aussi contribué à trois reprises aux succès du relais féminin, pour un total de 15 médailles, sa meilleure récolte en carrière.

«Cette troisième position vaut une médaille d'or et ça augure très bien pour les Championnats du monde, a dit Saint-Gelais. J'étais excitée de partir quatrième parce qu'il y a des choses que je voulais mettre en place. J'avais envie de faire des choses et ça allait dans le plan qu'on s'était fixé en début de saison, soit d'essayer des trucs et de pousser mes limites et ça passait par là. Je n'avais vraiment rien à perdre. J'avais envie de m'amuser et de faire des choses différentes en vue des Championnats du monde.

«À un moment donné, j'ai joué ma troisième position pour aller en deuxième. C'était un très bon dépassement, mais il manquait encore un peu d'agilité sur ce genre de situation. Je suis devenue un peu trop sur la pointe de mes lames, ce qui a ouvert la porte à la Coréenne, qui est passée de la quatrième à la deuxième position. J'ai ensuite continué à me battre avec Arianna (Fontana) pour garder ma troisième place. C'était une course très rapide et elles devenaient impossibles à rattraper pour faire d'autres dépassements.»

Au 500 mètres, une autre patineuse de Saint-Félicien, Kasandra Bradette, a hérité du dixième rang après avoir été éliminée en quart de finale. Notons que le relais féminin a été éliminé en demi-finale en raison d'une pénalité. Le Canada a tout de même conclu la saison au deuxième rang du classement de la Coupe du monde.

Du côté masculin, cette dernière journée de l'ultime étape de la Coupe du monde a été marquée par la victoire de Charle Cournoyer au 1000 mètres. Avec sa cinquième médaille de la saison, Cournoyer s'est hissé au deuxième rang du classement de la Coupe du monde sur cette distance derrière le Russe Semen Elistratov.

De leur côté, Charles Hamelin, de Sainte-Julie, et Samuel Girard, de Ferland-et-Boilleau, ont été devancés par le Russe Dmitry Migunov au classement du 500 mètres après une victoire de ce dernier, dimanche. Hamelin et Girard, qui étaient absents en fin de semaine, ont ainsi conclu la saison en deuxième et troisième position respectivement.

Au relais masculin, le Canada a enlevé le titre cumulatif de la saison même s'il a été pénalisé après avoir terminé troisième de la finale à Dordrecht.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer