Samuel Girard travaillera à regagner le terrain perdu

Samuel Girard... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Samuel Girard

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À l'instar de Charles Hamelin, Samuel Girard ne prend pas part à la dernière étape du circuit de la Coupe du monde aux Pays-Bas. De retour à Montréal, le patineur de Ferland-et-Boilleau se consacrera à sa préparation en vue des Championnats du monde seniors à Séoul, en Corée du Sud, du 11 au 13 mars, où il nourrit de grandes ambitions pour ses deuxièmes mondiaux en carrière.

Aux épreuves individuelles des mondiaux, le Canada aura droit à trois représentants chez les femmes, mais à seulement deux chez les hommes.

«J'ai l'intention d'aller reprendre la troisième place (pour un Canadien) sur les distances individuelles. L'an dernier, nous n'avions pas réussi à terminer assez haut au classement pour préserver nos trois places», a indiqué l'athlète de 19 ans via Facebook. Ce dernier compte mettre toutes les énergies et la détermination nécessaires pour permettre au Canada de déléguer à nouveau trois patineurs masculins aux épreuves individuelles des mondiaux.

«Je vais m'entraîner en vue du championnat pour être à 110% de ma forme. J'ai une mission à accomplir dans cette compétition et j'ai bien l'intention d'y arriver!»

L'an dernier, à ses premiers mondiaux seniors, la fierté de Ferland-et-Boilleau avait conclu au 19e rang du classement final. Cette fois-ci, en plus de redonner un troisième poste au Canada, le jeune homme aimerait aussi monter au moins une fois sur le podium lors de cet ultime affrontement entre la crème de la crème.

Faut dire que ses résultats, à sa deuxième saison en Coupe du monde, lui permettent de croire qu'il s'agit d'un objectif parfaitement réalisable. D'ailleurs, Samuel Girard trace un bilan positif de sa deuxième saison sur le circuit mondial.

«Ma deuxième saison sur le circuit des Coupes du monde était toujours dans l'optique de progresser sur le plan tactique, technique et physique en vue des Jeux olympiques. J'ai connu une excellente saison, avec mes trois premières médailles individuelles et quatre médailles au relais. Mon entraîneur Derrick Campbell et moi avons beaucoup travaillé sur les stratégies de course afin de bien rivaliser avec les autres pays sur la scène internationale. Cela a porté ses fruits et je pourrai les essayer au prochain Championnat du monde», de conclure celui qui a aussi gagné en expérience et en confiance tout au long de la présente saison.

Samuel Girard se prépare pour les Championnats du monde seniors qui se tiendront à Séoul, en Corée du Sud, du 11 au 13 mars. - archives la presse

Le Canada vise cinq médailles

(JSTP) - L'équipe canadienne de patinage de vitesse sur courte piste, dont Marianne Saint-Gelais, Valérie Maltais et Kasandra Bradette, tentera de franchir la barre des 40 médailles à Dordrecht, aux Pays-Bas, hôte de la 6e et dernière Coupe du monde de la saison. Avec déjà 39 médailles amassées, l'équipe canadienne s'est donnée comme objectif de remporter cinq médailles en fin de semaine, ce qui porterait leur total à 44. Ce chiffre magique représenterait leur plus grand nombre de médailles remportées depuis les 47 remportées en 2002-03.

Forte de son doublé d'or (au 500m et 1000m) la semaine dernière en Allemagne, la Félicinoise Marianne Saint-Gelais visera à nouveau la première marche du podium dans les épreuves du 500m et du 1500m. Avec neuf médailles individuelles en poche cette saison, la triple médaillée d'argent olympique, qui connaît déjà sa meilleure saison individuelle jusqu'ici en carrière, ne peut s'empêcher de penser aux Championnats du monde. «Pour moi, les Coupes du monde sont l'occasion idéale de mettre nos stratégies à exécution et même si je récolte de bons résultats, le focus principal reste les courses que je vais faire en mars. J'espère être en mesure de refaire le même format de course dans un mois à Séoul. Je suis tout de même très excitée, car j'ai l'impression que je peux vraiment accomplir mon objectif. C'est stressant, mais c'est aussi excitant!», de commenter la comète félicinoise.

Sa coéquipière, Valérie Maltais de La Baie, tentera de monter sur le podium aux épreuves du 1500m et de la deuxième épreuve de 1000m de la fin de semaine. Maltais a remporté trois médailles individuelles cette saison.

Les autres patineuses recherchent toutes pour leur part des top 8 cette fin de semaine, dont Kasandra Bradette de Saint-Félicien aux 500m et 1000m (1) ainsi que Namasthée Harris-Gauthier de Montréal, Audrey Phaneuf de Saint-Hyacinthe et Jamie MacDonald de Fort St. James (Colombie-Britannique).

Du côté masculin, Charle Cournoyer de Boucherville, gagnant de la médaille de bronze au 1000m la semaine dernière à Dresden, et François Hamelin de Sainte-Julie mèneront la délégation masculine complétée par Sasha Fathoullin de Calgary, Patrick Duffy d'Oakville (Ontario) et Cédrik Blais, 19 ans, dont ce sera une première Coupe du monde en carrière. La journée de vendredi sera consacrée aux qualifications de toutes les épreuves.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer