Les Marquis se concentrent sur eux

Richard Martel... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Richard Martel

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans l'esprit de Richard Martel, rien ne sert de penser plus loin que le match #5 de jeudi soir, au Palais des sports, dans la série demi-finale qui opposent les Marquis de Jonquière au Cool FM de Saint-Georges de Beauce. Car malgré une avance 3-1 dans cette ronde, les Marquis devront signer une quatrième victoire pour passer à la finale. Mais tant et aussi longtemps que ça ne sera pas fait, la série se poursuivra.

« Il faut toujours faire ce qu'on a à faire dans le moment présent. Demain (jeudi), c'est la préparation du match. C'est un match, dans une série où il faut en gagner quatre. Et il faut tout mettre en oeuvre pour le remporter et éliminer l'autre équipe. On essaie de gagner tous les matchs, mais il faudra avoir une bonne préparation pour savoir comment parvenir à l'emporter », fait valoir l'entraîneur-chef qui pourra compter sur des effectifs complets.

« En séries éliminatoires, tout est toujours à recommencer. Les trois matchs qu'on a gagnés, on les a joués avec beaucoup d'intensité et de préparation et ce sera la même chose pour le 5e match jeudi », assure Martel qui ne se préoccupe vraiment pas de l'adversaire. 

« Depuis le début de l'année, on se concentre sur les Marquis de Jonquière. On va jouer à notre plein potentiel et on fera des ajustements s'il y a lieu. Demain, on va se préparer et c'est la façon dont on va se préparer dans les trois zones qui importe. » Le pilote des Jonquiérois est convaincu que ses soldats se seront bien préparés pour donner le coup de grâce au camp adverse. « C'est le feeling que j'ai. On est rendu à trois victoires et il nous en reste un à aller chercher. On va se préparer en conséquence pour réussir à la remporter. Mais tant et aussi longtemps qu'on n'a pas remporté quatre matchs, la série n'est pas terminée », insiste-t-il. 

Pour sa part, la formation du Cool FM évoque « l'heure de vérité » dans son communiqué, elle qui est acculée au pied du mur dans cette série demi-finale. « Nous avons bousillé des opportunités en or de remporter le 4e match, nous le savons. La série pourrait facilement être égale. Ça nous donne confiance de pouvoir rivaliser à nouveau avec eux jeudi soir. On n'est pas mort et on y croit », a déclaré le grand manitou de la formation beauceronne, Dean Lygitsakos qui aimerait bien forcer la tenue d'un 6e match vendredi au Centre sportif Lacroix-Dutil.

En bref

Même si le match se tiendra pour une rare fois un jeudi, la vente de billets va bon train, ce qui laisse présager une autre bonne foule au Palais des sports...

Parlant de chiffres, sans surprise, les Marquis possèdent la plus forte assistance de la Ligue nord-américaine de hockey en saison régulière, avec un total de 34 115 (33 480 l'année précédente). Saint-Georges suit au 2e rang avec 25 932 et enregistre la plus forte hausse du circuit puisqu'elle avait attiré 20 086 spectateurs en 2015-16. Rivière-du-Loup est troisième (23 870), suivi de Sorel-Tracy (22 003), de Thetford Mines (21 910), de Laval (16 820) et de Trois-Rivières (13 761)...




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer