Le répit s'avère un précieux atout pour les Marquis

Fort de cinq saisons et deux coupes remportées... (Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Fort de cinq saisons et deux coupes remportées dans l'uniforme des Marquis de Jonquière, le défenseur Jonathan Paiement sait qu'il y a encore loin de la coupe aux lèvres. Toutefois, il croit que les siens sont avantagés par la semaine de repos qui a suivi les quarts de finale et qui a permis de guérir les blessures.

Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La semaine de repos qui a suivi la série quart de finale contre les Prédateurs de Laval aura été extrêmement profitable aux Marquis de Jonquière pour guérir les blessures de guerre et poursuivre la bataille sur le long chemin de la conquête de la coupe. Ce facteur n'est sans doute pas étranger au fait que les Jonquiérois disposent d'une avance de 2-0 dans la demi-finale contre le Cool FM de Saint-Georges.

Pilier défensif des Marquis depuis cinq saisons, Jonathan Paiement ne tient rien pour acquis et mentionne que le match de vendredi pourrait faire basculer la série. « À 2-0, c'est sûr que c'est confortable et que la confiance est là, mais comme on dit, ce n'est pas fini tant que ce n'est pas fini. On est conscients que le match de vendredi sera important, car la série peut devenir 3-0 ou 2-1. À 3-0, on sera confortables, mais ce sera différent que si c'est 2-1 et qu'on joue là-bas samedi », fait valoir le numéro 25 en entrevue téléphonique. 

Ayant fait partie du noyau de joueurs qui a contribué à remporter la coupe à deux reprises (2012-13 et 2013-14), Paiement constate que la nouvelle formule du repêchage leur aura permis de profiter d'un congé salutaire. « La petite semaine a permis à tout le monde de revenir en santé et ça regarde vraiment bien (pour la demi-finale). Le mieux serait de l'emporter en quatre ou cinq matchs pour pouvoir guérir les bobos et se reposer. Ce serait un gros avantage. Avec l'expérience vécue, quand t'as la chance d'avoir un ''break'', c'est vraiment bénéfique. Parce que sinon, tu pousses, tu pousses la machine, mais ça reste quand même un corps humain », note-t-il.

Pour le défenseur, il est difficile de comparer les différentes éditions des Marquis. « Chaque année, Jonquière a une bonne équipe. La première année, il y avait beaucoup d'expérience, avec des joueurs qui avaient joué dans la Ligue nationale et la Ligue américaine, mais il y avait plus de batailles. Cette année, on a plus de vitesse et de jeunes, mais la ligue a changé. Maintenant, il y a beaucoup moins de batailles et ce qui est le fun pour les partisans aussi, c'est que les parties durent beaucoup moins longtemps. Avant, on finissait vers 11 h 30. Pour des gars comme Hugo (Carpentier) et moi qui ont 5-6 heures d'auto à faire pour retourner à la maison, c'était un peu plate parce qu'on arrivait à 5 h du matin. » Une donnée non négligeable pour ce père de trois jeunes enfants de 7, 5 et 2 ans qui sont debout à 7 h 30 le matin !

Cette saison, Jonathan Paiement présente une fiche de 23 points (7 buts, 16 passes) en 37 rencontres, en plus de partager le titre de défenseur le plus utile décerné lors du gala de la ligue. Bien que satisfait de sa saison, ses statistiques personnelles passent au second plan. « C'est le fun avoir des points, mais pour moi, le plus important, c'est que l'équipe gagne. Au bout de la ligne, t'es ben plus content de gagner la coupe que d'avoir compté 50 buts. Mais tant mieux si tu peux faire les deux ! »

Pour ce qui est de l'avenir, Paiement y va une année à la fois. « Physiquement, je me sens bien, mais je ne sais pas encore combien de temps je vais durer. Jusqu'à maintenant, je me sens bien et ça va bien au travail. Mon patron, Yvon Lemay de Club Piscine à Pierrefonds, me laisse partir le vendredi à midi pour être à l'aréna à 18 h. Chez les Marquis, nous sommes chanceux que tous les joueurs puissent partir tôt le vendredi pour pouvoir jouer le soir », a-t-il conclu.

EN BREF

Bonne nouvelle : le défenseur Samuel Groulx est pleinement rétabli et prêt à revenir au jeu...

Les partisans des Marquis qui désirent assister au match numéro 4 samedi au centre Lacroix-Dutil pourront profiter du forfait par autobus offert au coût de 50 $ (billet de match et transport inclus). Le départ s'effectuera du Palais des sports à 15 h, avec un arrêt au Costco de Chicoutimi à 15 h 15. Pour réserver, composer le 418-542-3199, jeudi de 14 h à 19 h et vendredi à compter de 10 h.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer