Les Marquis ferment les livres

Les Marquis renoueront avec l'action le vendredi 7... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Les Marquis renoueront avec l'action le vendredi 7 avril au Palais des sports

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Exit les Prédateurs de Laval! Les Marquis de Jonquière ont accédé aux demi-finales de la Ligue nord-américaine de hockey en l'emportant 5-2 devant près de 1100 spectateurs réunis au Colisée de Laval. En signant cette victoire, la troupe de Richard Martel a enlevé les honneurs de la série 4-2 pour envoyer les Lavallois en vacances.

Les Marquis de Jonquière ont continué sur leur erre d'aller de la veille pour sceller l'issue de cette robuste série, même si encore une fois, ce sont leurs adversaires qui ont été les premiers à s'inscrire au pointage sur un tir de Francis Desrosiers à la faveur d'un jeu de puissance avec 6mn16 à faire en première. Toutefois, les Marquis ont répliqué deux fois plutôt qu'une dans la dernière minute du premier vingt pour changer le tempo de la rencontre. Alexandre Quesnel a trouvé la faille dans la muraille Adam Russo pour niveler la marque, puis 49 secondes plus tard, Benoît Gratton a enfilé son premier but des séries pour permettre aux siens de prendre les devants et ne plus jamais regarder en arrière.

En entrevue téléphonique, Richard Martel a d'ailleurs salué le travail et l'expérience d'un vétéran comme Gratton qui avait déjà fait une différence jeudi, à sa première présence en séries. Le #52 a semé le doute dans le camp adverse avec son filet à huit secondes de la fin du premier vingt. «(Laval) l'avait dans la tête après et en deuxième période, ça nous a donné des ailes, a fait valoir le pilote des Jonquiérois. Après, on les a très bien patinés et il n'y avait plus vraiment de danger, sauf qu'il fallait rester prudents avec l'indiscipline, vu qu'on a des gars qui n'aiment pas s'en laisser imposer.» 

De fait, si les deux clubs ont chacun dirigé 14 tirs en première, les Marquis se sont vraiment imposés en deuxième tant au niveau des tirs (17-6) que du pointage avec deux buts sans réplique. Stéfan Chaput a conforté l'avance des siens avec son premier des séries à un peu plus de cinq minutes à faire, tandis que le capitaine Hugo Carpentier en rajoutait en faisant mouche avec 1mn04 à faire. Voulant sans doute briser l'erre d'aller des Marquis, l'agitateur Éric Laplante (qui d'autre?) a tenté de provoquer une échauffourée en s'en prenant à d'abord Quesnel, puis à Danick Malouin. Une mauvaise idée qui lui a valu d'être expulsé du match avec une extrême inconduite.

Avec dix minutes à faire en troisième, la situation a dégénéré et les partisans assis derrière le banc des Marquis en ont profité pour arroser abondamment de bière Martel et sa troupe. Le grand manitou des Marquis a alors ordonné à ses joueurs de rentrer au vestiaire le temps que les officiels et la sécurité calment la foule. Les Marquis se sont aussi parlé pour ne pas tomber dans le piège de l'indiscipline. Au retour, Alexandre Imbeault a marqué en avantage numérique pour réduire l'écart à 4-2, mais les Marquis ont gardé le cap et Luis Tremblay a enfilé le dernier but des Jonquiérois avec 10 secondes à faire.

L'expérience paie

En entrevue d'après-match à CKAJ, Richard Martel a souligné la contribution des vétérans et le travail de la défensive dans cette victoire. «On a de très bons leaders (dans cette équipe). Benoît Gratton a connu un gros match ce soir. L'expérience de sa carrière, il l'a mise au profit de tous les joueurs, tout comme Desjardins (3e étoile du match). Cédrick a été un leader devant le filet. Au cours des deux derniers matchs, il s'est levé. Jonathan Paiement et Jean-Michel Bolduc sont des gars qui ont gagné des coupes et savent comment s'ajuster à des situations comme celles de ce soir.»

Le pilote des Marquis était d'ailleurs bien heureux d'avoir acquis deux défenseurs durant les transactions. «Durant les séries éliminatoires, ce sont les défenseurs qui sont sollicités par les gros joueurs adverses et qui se font frapper, alors la profondeur, faut qu'elle soit plus là qu'à l'avant.»

Les Marquis renoueront avec l'action le vendredi 7 avril au Palais des sports. En éliminant Laval, ils ont ouvert la porte au Cool Fm de Saint-Georges qui pourra se reprendre avec la ronde du repêchage 2 de 3 jouée la semaine prochaine pour l'obtention de la 4e place en série.

En bref

Simon Tremblay et le défenseur Francis Trudel n'ont pas chaussé les patins vendredi soir. Le quart-arrière Samuel Groulx, absent jeudi, était en uniforme, mais il n'a pas été en mesure de jouer. C'est le polyvalent Luis Tremblay qui a été utilisé à la défensive et il s'est fort bien acquitté de la tâche... 

Heureusement que le personnel des Marquis avait été prévoyant puisque les partisans des Prédateurs se sont encore permis quelques excès en les aspergeant de bière durant le match. Richard Martel et Jocelyn Larouche ont été arrosés à quelques reprises, tout comme Samuel Groulx qui se trouvait au bout du banc... 

Malgré l'animosité qui a animé les deux clubs dans cette série, les joueurs des deux équipes se sont serré la main comme il se doit, à l'exception du capitaine des Prédateurs David Massé dont l'absence a été soulignée par les descripteurs de CKAJ FM, Dominic Bolduc et Nicolas Roy...

Les Éperviers de Sorel-Tracy sont toujours vivants et ont réussi à créer l'égalité dans la série contre Rivière-du-Loup en l'emportant 5-3 vendredi au Centre Premier Tech. Les Éperviers ont aligné un deuxième gain consécutif aux dépens des 3L pour ainsi forcer la tenue d'un 7e et ultime match dimanche. La troupe de Serge Forcier réussira-t-elle à renverser la vapeur? Si oui, ça aura été toute une remontée puisque Sorel tirait de l'arrière 3-1 avant les matchs d'en fin de semaine. À noter que le gardien des 3L, Loïc Lacasse, est blessé et n'était pas en poste...




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer