Les Marquis encore battus par Russo

Le gardien des Prédateurs, Adam Russo, a réalisé... (Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le gardien des Prédateurs, Adam Russo, a réalisé 39 arrêts.

Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Malgré un but tardif de Christian Ouellet, son deuxième du match, en fin de troisième période qui permettait aux Marquis de Jonquière forcer la tenue de la prolongation, les Prédateurs ont créé l'égalité dans la série quatre de sept grâce à une victoire de 3-2, dimanche après-midi, devant 883 spectateurs au Colisée de Laval.

Dany Potvin, à 7 : 21 du début du temps supplémentaire, a permis aux Lavallois de niveler les chances à deux victoires de chaque côté. Les Marquis tenteront de reprendre le contrôle jeudi soir, lors du cinquième match présenté au Palais des sports de Jonquière. La sixième partie de cette série de la Ligue nord-américaine de hockey aura lieu le lendemain, à Laval.

« C'est sûr et certain que ce n'est jamais intéressant de perdre en prolongation, a convenu l'entraîneur-chef des Marquis, Richard Martel, en entrevue après le match. Le momentum se promène et il est maintenant du côté de Laval. On a eu nos occasions, mais on manque un peu de patience devant le filet pour saisir nos retours. On a quand même beaucoup de chances de marquer, mais il reste que (Adam) Russo va être difficile à battre si on n'est pas plus patient avant de se retirer de l'enclave. On a de bons lancers, mais il faut mettre plus de trafic devant le but. »

Ouellet a ouvert la marque à mi-chemin en première période, mais Francis Desrosiers a fait 1-1 avec 30 secondes à faire au premier tiers. Les Prédateurs ont utilisé la même recette en deuxième, en enfilant l'aiguille avec 17 secondes à égrainer au cadran. Alexandre Imbeault a alors réussi son deuxième des séries. 

Renfort offensif recherché

Avec ses deux buts dimanche, Christian Ouellet a maintenant réussi les quatre derniers buts des Marquis. Francis Trudel et Hugo Carpentier ont tous les deux récolté deux passes, mais les autres joueurs ont été blanchis de la feuille de pointage. De plus, l'avantage numérique a produit un seul but en neuf occasions. 

« Les autres ont de la difficulté à trouver le fond du filet et c'est pour ça que la série est égale 2 à 2, a fait valoir Martel. Notre avantage numérique ne nous aide pas présentement. En ne capitalisant pas, ça met de la pression sur tout le monde. C'est une facette de jeu qui fait que lorsque ça fonctionne, tu fais très mal à l'adversaire. Présentement, on ne le fait pas. »

Tout n'est pas noir pour les Marquis, qui ont quand même dirigé 41 en direction du filet adverse. Le gardien de but par excellence en saison régulière a toutefois eu le dernier mot, comme ce fut le cas lors du premier match de la série, alors qu'il avait blanchi les Marquis.

« Adam Russo va très bien et on voit qu'il est en pleine forme », a observé Martel, loin d'être abattu. La série est maintenant un deux de trois et Jonquière a l'avantage de la glace.

« Il faut qu'on oublie ce match-là, qu'on se tape dans les mains et qu'on pense au prochain, a-t-il signalé. C'est comme ça en séries. »

En bref

Dans les deux autres séries, les équipes qui ont terminé devant leurs adversaires se retrouvent le dos au mur. Les Éperviers de Sorel-Tracy, deuxièmes au classement général au terme de la saison régulière, tirent de l'arrière 1-3 face aux 3L de Rivière-du-Loup. Même chose pour le Cool FM de Saint-Georges, qui a perdu 4-2 samedi soir face à l'Assurancia de Thetford.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer