Des Marquis motivés

Richard Martel est conscient que le gardien Adam... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Richard Martel est conscient que le gardien Adam Russo est une pièce importante dans le succès des Prédateurs.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Marquis tenteront de prendre le contrôle de la série quatre de sept qui les oppose aux Prédateurs de Laval, vendredi soir, au Palais des sports. Après un revers en lever de rideau vendredi dernier, ils ont nivelé les chances deux jours plus tard. Une victoire attendue qui pourrait bien avoir lancé les Jonquiérois sur leur erre d'aller.

Les partisans des Marquis ont eu quelques doutes jusqu'en fin de deuxième période du deuxième match. Le pointage était alors de 3-3. Juraj Kolnik et Hugo Carpentier, deux fois, ont ensuite inscrit les derniers filets de la partie. Alexandre Quesnel a aussi fait sa part en récoltant quatre passes. Bref, les meilleurs ont été les meilleurs.

«Ce n'est pas qu'on a revu les vrais Marquis, c'est surtout que lors du premier match, c'est Adam Russo qui nous avait battus, a rappelé l'entraîneur-chef des Marquis, Richard Martel. On a ensuite joué un gros match à Laval parce qu'il fallait vraiment revenir chez nous à 1-1 dans la série. Les joueurs ont donné une bonne performance donc c'est certain que ça nous donne un momentum pour la suite. Il reste que Laval joue bien, c'est une équipe coriace et jusqu'à maintenant, ça donne toute une série.»

En ce sens, Martel savait très bien que le face-à-face face aux Lavallois était loin d'être une balade dans le parc. Il ne veut néanmoins pas que ses joueurs modifient leur manière de jouer.

«Ils (les Prédateurs) n'ont pas toujours eu leur alignement complet et on sait qu'Adam Russo est une pièce importante de leur casse-tête, a poursuivi le coach d'expérience. Il va falloir jouer du bon hockey pour les battre, mais c'est l'allure des séries partout dans la ligue. Sorel, qui a fini deuxième, tire de l'arrière 0-2 face à Rivière-du-Loup, et c'est la même chose pour Saint-Georges (troisième) face à Thetford. Quand on dit que les séries, surtout dans la LNAH, c'est une autre saison, ça le prouve encore une fois. C'est là qu'il faut lever notre jeu d'un cran et on l'a fait à Laval. On va continuer dans le même sens. Les Marquis n'ont pris personne à la légère depuis le début de la saison et c'est pour cette raison qu'on a terminé en première position. On respecte toutes les équipes.»

Renfort possible

Pour le troisième match de la série quart de finale, les Marquis pourraient compter sur le retour au jeu de l'un des joueurs blessés. Benoît Gratton, Jean-Sébastien Bérubé et Stefan Chaput sont tous sur la touche. « Il y a une possibilité qu'un des trois effectue un retour », a indiqué Richard Martel, sans en dévoiler davantage. Il n'est toutefois pas inquiet en raison de l'apport des autres joueurs appelés à prendre la relève.

«Je les regarde aller en séries et déjà, il y en a qui jouent du gros hockey, a fait remarquer l'entraîneur. Hugo Carpentier a pris les choses en main avec Alexandre Quesnel dimanche, mais tous les joueurs ont bien joué. Il ne faut pas oublier que ceux qui remplacent nos joueurs blessés font un très bon travail.»




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer