Adam Russo frustre les Marquis

Juraj Kolnik a tout tenté pour ennuyer Adam... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Juraj Kolnik a tout tenté pour ennuyer Adam Russo sur cette séquence, mais il en fallait plus déconcentrer le gardien des Prédateurs de Laval.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Faux départ pour les Marquis de Jonquière qui ont été blanchis 2-0 par les Prédateurs de Laval à l'issue du premier duel des séries tenu au Palais des sports. La troupe de Richard Martel a fait face à un Adam Russo intraitable, au grand dam des Jonquiérois et de la majeure partie des 1895 spectateurs qui ont fait fi du froid glacial pour l'occasion.

Le cerbère des Prédateurs a été fumant, volant à quelques reprises les Marquis qui ont en vain cherché à percer sa muraille. Russo, qui a mérité la première étoile du match, a repoussé les 38 tirs dirigés contre lui, dont 13 en première et 16 en troisième. C'est seulement la deuxième fois depuis le début de la saison que les visiteurs réussissent un jeu blanc aux dépens des Marquis à domicile, les seuls autres ayant été Thetford et le gardien Gabriel Girard à la mi-décembre.

En point de presse, le pilote des Marquis a donné le crédit au cerbère lavallois. «C'est le meilleur gardien de la ligue et il l'a prouvé ce soir. Il a ''goalé'' tout un match et ce sera l'homme à battre. Ce soir, il a tout arrêté même si nous avons eu énormément de chances de marquer», a-t-il commenté d'entrée de jeu.

«Leur défensive a bien joué devant le filet et ils ont bloqué plusieurs tirs. On avait de la difficulté à prendre les rebonds et ils ont joué une game ''tough'' à l'avant. On n'a pas capitalisé sur nos chances», a-t-il analysé.

De fait, en première, le jeu de puissance a encore été ardu pour les Jonquiérois qui n'ont pas été en mesure de capitaliser en cinq avantages numériques, dont un deux minutes à 5 contre 3 avec un peu plus de sept minutes à faire dans ce premier vingt. Avec plus du double des tirs au but (12-5), la troupe de Richard Martel n'a pas été en mesure de mettre à profit de belles chances de marquer.

Le vent tourne

Malgré l'absence des deux premiers centres (Benoit Gratton et Stefan Chaput), Richard Martel a rappelé que tous les gros canons des Marquis étaient dans l'alignement. «On a eu des avantages numériques en partant dont on n'a pas su profiter, donc on n'a que nous à blâmer de ce côté-là. Il y a un job qui doit se faire au niveau des avantages numériques et ça ne s'est pas fait en partant. On n'a donc pas pu enfiler le premier but», a poursuivi le pilote des Marquis qui s'attendait à ce que ses protégés finissent par voir leurs efforts récompensés.

Mais le vent a tourné en deuxième et les Prédateurs ont augmenté le tempo (12-10 tirs pour Laval), forçant les Marquis à se défendre plus qu'à attaquer. À mi-chemin de la rencontre, l'agitateur Éric Laplante a saisi le rebond de la rondelle sur le gardien Cédrick Desjardins pour ouvrir la marque à la faveur d'un avantage numérique. Puis, avec moins de trois minutes à faire, les Prédateurs ont profité du fait que Jonathan Paiement avait été délesté de son bâton pour une montée en attaque qui s'est avérée fructueuse, Steve Pelletier déviant au vol la passe de David Massé à la gauche de Desjardins.

Duel de gardiens

Le cerbère des Jonquiérois a tenu les siens dans le match durant ce deuxième vingt. Idem pour Adam Russo qui a en outre volé un but dès le début de la troisième. Durant le dernier vingt, les Marquis ont multiplié les lancers vers le filet adverse, en vain.

«Desjardins a été très solide pour le nombre de lancers qu'il a eus. Mais si on ne compte pas de buts, c'est plus difficile, a fait valoir l'entraîneur-chef Richard Martel. On a fait de bonnes choses ce soir. Il y a eu des combats, de bonnes mises en échec, mais il faut la mettre dedans et donner le crédit à Adam Russo qui a été solide devant son filet et il a été bien protégé.»

La série quatre de sept se poursuit à Laval dimanche et malgré la pression qui sera sur les Marquis, il est clair que si les Prédateurs ont remporté la première bataille, la guerre est encore bien loin d'être gagnée

Probablement dans le but de réveiller son attaque,... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 2.0

Agrandir

Probablement dans le but de réveiller son attaque, Richard Martel a eu une petite discussion avec quelques-uns de ses joueurs pendant le match de vendredi. Les Marquis sont tout de même demeurés bien tranquilles et ils ont été blanchis 2-0 par les Prédateurs de Laval.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Les Marquis en bref

• Les quelques partisans des Prédateurs qui ont fait le voyage au Saguenay ont bruyamment fait sentir leur présence. De plus, dès l'entracte après la première période, les esprits se sont échauffés à l'entrée du vestiaire des Lavallois, ce qui a donné lieu à du brasse-camarade. Les préposés aux bâtons de Laval ont d'ailleurs mis un peu d'huile sur le feu pour attiser la colère des partisans locaux. Une dizaine de policiers de Saguenay se sont rendus sur les lieux...

• Jean-Michel Bolduc a gagné l'épreuve de force dans son combat contre Francis Watier en première. Les partisans ont scandé le nom de Bolduc pour manifester leur appréciation. En deuxième période, vigoureux combat entre deux hommes forts, Hubert Poulin et Gaby Roch. Poulin a dépensé beaucoup d'énergie en début de combat contre le toujours solide encaisseur Gaby Roch, mais c'est ce dernier qui a eu le meilleur à l'usure...

•Avant le début du match, le commissaire Michel Godin a remis les honneurs récoltés par les Marquis, soit le trophée des champions de saison ainsi que les plaques des honneurs individuels à Christian Ouellet (recrue offensive par excellence), et les honneurs partagés pour Jonathan Paiement (meilleur défenseur du circuit) et Hugo Carpentier (leadership)...

• Benoit Gratton, Stefan Chaput et Jean-Sébastien Bérubé n'étaient pas en uniforme et seront absents aussi dimanche...

• Il n'y avait pas d'entraînement prévu à Jonquière samedi. Les joueurs des Marquis sont retournés dans leurs régions respectives...

•Les partisans qui souhaitent visionner le match #2 de dimanche pourront le faire en se présentant à La Zone Resto Pub de Jonquière. La webdiffusion débutera à 15h30...

•Pour ceux et celles qui se demandent pourquoi certains joueurs de la LNAH comme Alexandre Quesnel ne sont pas considérés comme des recrues même s'ils en sont à leur première année dans le circuit, le vice-président aux communications, Denis Boisvert, explique que pour être éligible au statut de recrue, il faut être âgé de 26 ans et moins et ne pas avoir joué plus de cinq matchs dans le circuit dans les années antérieures... 

•Dur début de séries pour les trois premières équipes de tête. Les Éperviers de Sorel-Tracy (2) ont eux aussi été blanchis, 5-0 par Rivière-du-Loup (5) tandis que le Cool FM de Saint-Georges (3) s'est incliné 3-1 face à l'Assurancia de Thetford (4)...




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer