Les Marquis finissent par se brûler

Appelé à sortir de son filet sur cette... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Appelé à sortir de son filet sur cette séquence, le gardien Loïc Lacasse n'a pas connu sa meilleure soirée de la saison, vendredi.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À jouer avec le feu, on finit par se brûler et c'est ce qui est arrivé aux Marquis de Jonquière qui se sont inclinés 5-3 face au Cool FM de Saint-Georges, et ce, malgré un tour du chapeau de Christian Ouellet.

En plongeant de tout son long, Mathieu Dugas... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

En plongeant de tout son long, Mathieu Dugas a privé Hugo Carpentier d'une belle chance de marquer en première période.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Hugo Carpentier n'a pas été en mesure de... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 1.1

Agrandir

Hugo Carpentier n'a pas été en mesure de tromper la vigilance du gardien Mathieu Dumas sur la séquence.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Évoluant devant quelque 1936 spectateurs réunis au Palais des sports de Jonquière, la troupe de Richard Martel a connu une première désastreuse, les Jonquiérois étant incapables de faire mouche tandis que les Beaucerons profitaient des largesses du cerbère Loïc Lacasse qui n'était visiblement pas dans ses meilleurs jours. Il aura fallu attendre presque en fin de deuxième pour que l'offensive des locaux débloque enfin et trouve une faille au gardien Mathieu Dugas. Mais contrairement à Sorel la veille, les Marquis n'ont pas été en mesure de renverser la vapeur pour l'emporter.

«Nous avons donné deux mauvais buts en partant et eux, ils ont joué le système 1-3-1 de Guy Boucher à l'époque (au junior), ce qui leur a permis de conserver leur avance de 2-0 en attendant sur la ligne rouge. Nonobstant cela, nous avons eu beaucoup de chances de marquer, mais nous avons manqué d'opportunisme dans les moments critiques. À part Christian (Ouellet), qui a trois buts ce soir, il n'y a personne d'autre qui a été capable de marquer», a analysé Martel dans un premier temps.

Après avoir amorcé la rencontre aux côtés d'Hugo Carpentier et Benoit Gratton, Ouellet (première étoile) a fait des étincelles lorsqu'il s'est retrouvé avec Quesnel et Chaput. «Il fallait amener une étincelle, a convenu le pilote des Marquis. Malheureusement, en troisième, on a pris une mauvaise punition qui a brisé le tempo. Je pense que c'est un peu nous qui nous sommes battus, et non une performance extraordinaire de l'autre club.»

Pokulok donne le ton

Le défenseur Sasha Pokulok a fait bien des envieux chez les partisans jonquiérois, lui qui a donné le ton à la rencontre en marquant le premier but des siens et en récoltant une passe sur les deux suivants. Pour Loïc Lacasse, c'est un match à oublier lui qui a concédé trois buts sur neuf lancers en un peu moins de 24 minutes devant le filet. Pokulok (3e étoile) a ouvert la marque à mi-chemin de la première... en désavantage numérique. Puis, avec moins de quatre minutes à faire, Patrick Lapostelle a doublé l'avance des visiteurs en déjouant Lacasse sur un tir entre les jambières.

La deuxième n'a pas mieux commencé pour Lacasse qui a cédé sa place à son collègue Cédrick Desjardins après le troisième but des Beaucerons, sur un tir de Yannick Tifu, avec à peine 3mn39 d'écoulées. Dix minutes plus tard, Tommy Veilleux confortait l'avance du Cool à 4-0 sur un beau tir des poignets, logeant la rondelle dans le haut gauche du filet.

Les Marquis ont eu beau multiplier les tirs (16-6), ils semblaient incapables d'acheter un but, même en jeu de puissance (0/2). Mais voilà qu'avec moins de trois minutes à faire, Desjardins a empêché l'adversaire d'accroître son avance sur une échappée. Le vent a enfin tourné; sur une passe de Dannick Malouin, Alexandre Quesnel a filé à toute vitesse en zone adverse pour passer à Christian Ouellet qui n'a pas raté sa chance.

En troisième, les hommes de Richard Martel, avec Ouellet en tête, ont maintenu la pression. Si bien que sur un jeu de puissance, le #24 a réduit l'écart à 4-2 sur une passe de Chaput avec à peine deux minutes d'écoulées. Cinq minutes plus tard, Ouellet, encore avec l'aide de Chaput, a inscrit son deuxième tour du chapeau de la saison pour porter le pointage à 4-3. Avec une minute à faire dans la rencontre, les Marquis ont retiré leur gardien au profit d'un sixième attaquant, mais Éric Bertrand a conforté l'avance des siens 5-3 en lançant dans un filet désert. Mikael Novosad a décoché un tir qui a fait mouche au moment même où prenait fin la période. L'arbitre ne l'a donc pas accordé.

Toujours en point de presse, Richard Martel s'est dit satisfait du travail de Cédrick Desjardins en relève. «Desjardins a bien fait et il avait bien joué à Sorel jeudi. Jusqu'à maintenant, il n'a pas mal fait, c'est juste que les gens ont encore en tête la défaite de 7-2 ici. Il a surtout besoin de synchronisation et d'un peu d'expérience dans cette ligue-là. C'est sa première année, ce sont de nouveaux joueurs et il n'a pas fait le tour de tous les arénas. Mais là, il se sent de mieux en mieux», estime Martel.

L'absence d'un Samuel Groulx s'est fait sentir en défensive. «Défensivement, c'est difficile quand on parle de défenseurs pour appuyer l'attaque», a admis Martel.

Invité à savoir s'il tenterait quelque chose d'ici la fin de la période de transactions mardi, le DG des Marquis ne ferme pas la porte.

«S'il y a une offre, on sait qui on va prendre. Il faudra aussi décider si on continue à deux gardiens. La période de transactions se termine le 24 et ça fait partie de ce qu'on va regarder», a-t-il conclu, tout en confirmant que le téléphone n'a pas beaucoup sonné ces derniers temps.

Les Marquis en bref

• Rien ne voulait faire en première période pour les Marquis. Même le meilleur marqueur de l'équipe, Hugo Carpentier a raté un but ouvert. Le capitaine s'amenait en échappée et le gardien Mathieu Dugas a tenté de lui faire perdre la rondelle en plongeant, glissant presque jusqu'à sa ligne bleue. La stratégie a fonctionné au grand dam du #28...

• Les partisans des Marquis ne se sont pas gênés pour houspiller l'entraîneur-chef Dean Lygitsakos pendant que le Cool rentrait au vestiaire après avoir pris les devants 2-0 en première. L'ancien pilote des Marquis s'est amusé en leur rappelant avec un grand sourire que même s'il n'avait pas amené ses bagues, il avait tout de même contribué aux bannières de champions qui flottent au Palais des sports...

• Pour ce deuxième match en 24 heures, les joueurs suivants n'étaient pas en uniforme: Simon Tremblay, Samuel Groulx, Maxime Sauvé et Sébastien Laferrière...

• Du côté de Saint-Georges, mentionnons entre autres l'absence de Francis Charette (meilleur marqueur de la formation) et de l'ancien des Saguenéens Nicolas Blanchard...

• Grosse soirée en vue pour le Cool FM samedi, alors qu'au moins quelque 2500 spectateurs sont attendus au Centre sportif Lacroix-Dutil pour la soirée hommage à Jesse Bélanger, dont le chandail sera retiré. Deux bannières seront hissées, l'une mettant en relief sa carrière dans la LNH avec le Canadien de Montréal et les Panthers de la Floride, et l'autre rappelant ses années dans la LNAH, dans les uniformes beaucerons du CRS Express et du Cool FM...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer