Les Marquis s'effondrent devant Rivière-du-Loup

Simon Danis-Pépin (4) a ouvert la marque chez... (Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Simon Danis-Pépin (4) a ouvert la marque chez les 3L en milieu de première période. Les visiteurs n'ont alors plus laissé de cadeau aux locaux, en inscrivant six autres buts sans riposte.

Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Habitués à être dominants à domicile, les Marquis de Jonquière avaient oublié leurs bonnes habitudes, jeudi soir, alors qu'ils ont été malmenés 7-2 par les 3L de Rivière-du-Loup devant les quelque 1800 spectateurs qui s'étaient déplacés au Palais des sports. La troisième a été particulièrement désastreuse pour les locaux, avec une explosion de quatre buts sans réplique des Louperivois.

Simon Danis-Pépin (4) a ouvert la marque chez... (Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

Simon Danis-Pépin (4) a ouvert la marque chez les 3L en milieu de première période. Les visiteurs n'ont alors plus laissé de cadeau aux locaux, en inscrivant six autres buts sans riposte.

Le Quotidien, Rocket Lavoie

Pourtant, la rencontre avait bien commencé avec une première fort animée, pas seulement par les poings (voir autre texte). Les hommes de Richard Martel ont rapidement fait mouche avec deux buts dans les cinq premières minutes de jeu. Benoit Gratton, qui était jumelé avec Christian Oullet et Alexandre Quesnel, a déjoué Guillaume Decelles avec à peine un peu plus de deux minutes d'écoulées dans le match. Le jeune Gabryel Paquin-Boudreau a inscrit son 2e but dans la LNAH à la faveur d'un jeu de puissance à 4mn59. C'est alors que Sawyer Hannay a asséné une dure mise en échec à Kolnik qui venait de recevoir la rondelle et ne l'avait pas vu en se retournant. À mi-chemin de la première, l'heure a été au règlement de comptes, mais c'est Rivière-du-Loup qui a profité de ce changement de rythme pour réduire l'écart à 2-1, Simon Danis-Pépin logeant la rondelle derrière Cédrick Desjasdins.

La deuxième période aura été tout aussi chaudement disputée, mais ce sont les Louperivois qui ont été plus opportunistes pour retraiter au vestiaire avec une avance de 3-2 grâce à deux buts marqués dans la dernière minute de jeu. Avec 1mn01 à faire, Marc-André Tourigny a saisi le retour de lancer de Maxime Villemaire pour créer l'égalité. Puis, avec 2,5 secondes au tableau, Desjardins a fait un arrêt, mais la rondelle a rebondi sur son patin et Étienne Archambault n'avait plus qu'à pousser le disque pour permettre aux siens de prendre les devants pour la première fois dans la rencontre.

Le cerbère des Jonquiérois n'était pas au bout de ses peines et la malchance s'est acharnée sur lui. À l'inverse, les 3L, gonflés à bloc par cette fructueuse fin de deuxième, ont poursuivi sur leur lancée en inscrivant deux buts en 47 secondes à mi-chemin de la troisième. Sylvain Deschâtelets a marqué sur un avantage numérique à 4 contre 3 sur un tir entre les jambières qui a été assez puissant pour finir par franchir la ligne rouge, et 47 secondes plus tard, Tourigny y allait de son 2e du match, son tir ricochant sur Desjardins pour aller se loger dans le haut du filet. Dix-neuf secondes plus tard, Jean-Philip Chabot a inscrit le 7e but des siens et Desjardins, se sentant sans doute abandonné par ses coéquipiers, a manifesté sa colère en frappant son bâton sur le but et en le balançant dans le coin de la patinoire.

Une leçon

L'entraîneur-chef des Marquis, Richard Martel, ne pouvait qu'espérer que ses troupes apprennent de cette première vraie raclée à la maison. « Ç'a été un drôle de match. C'est comme si on avait cassé. C'est la première fois qu'on vit ça cette année. Il faut apprendre de cette défaite », a-t-il résumé, en soulignant que la deuxième moitié de saison sera beaucoup plus ardue.

« On a amorcé le match rapidement. On a marqué deux buts et on avait le vent dans les voiles. Puis les bagarres se sont enchaînées. Ce sont les joueurs qui avaient décidé. Puis, on s'est fait compter un mauvais but. Par la suite, c'est comme si on n'avait plus été capables d'aller chercher le tempo. L'autre équipe a bien travaillé à un contre un et ils nous ont bien neutralisés. En deuxième, on a manqué beaucoup de chances et en troisième, on a comme cassé », a analysé Martel.

Ce dernier a rappelé qu'à leur dernière visite au centre Premier Tech, les Marquis avaient lessivé les 3L 9-0.« Ils ont droit aussi à une revanche et ce soir, ils étaient vraiment prêts à jouer. Ils étaient tous dans l'autobus et prêts pour ce match », ajoute-t-il.

« On a vu qu'on avait une grosse opposition ce soir et que la deuxième moitié de saison va commencer. On n'est pas seuls. (...) (Les 3L) ont levé leur jeu d'un cran et nous, nous n'avons pas été capables de vraiment les suivre sur certaines facettes de jeu. Car on a quand même raté beaucoup de chances de marquer en deuxième, a-t-il rappelé.

Une première fort animée

Les partisans des Marquis qui aiment le jeu rude ont été servis en première jeudi. Les deux cachots ont affiché complet, en raison de quatre combats de suite. Un bonus sans doute fort apprécié à l'aube de la nouvelle année, surtout que les Marquis ne reviendront pas au Palais des sports avant le 20 janvier !

D'abord le défenseur Danick Malouin qui est de plus en plus sollicité par les adversaires. Ce n'était qu'une question de temps pour que l'attaquant des 3L Sawyer Hanney, qui avait sonné Juraj Kolnik d'un solide coup d'épaule alors que le #13 venait de pivoter avec la rondelle, ne paye pour son geste. Les deux gaillards ont livré un long combat, Malouin encaissant d'abord plusieurs coups avant de rendre la monnaie de sa pièce à son rival. Un duel épuisant !

Mise en appétit, la foule a aussitôt réclamé un combat avec Hubert Poulin qui leur a fait plaisir. Le pugiliste des Marquis en a mis plein la vue en jetant les gants contre Dave Hamel. Les amateurs de boxe en ont eu pour leur argent puisque Poulin, après avoir encaissé une solide gauche d'Hamel, a répliqué avec force et a eu le meilleur sur son robuste opposant.

L'annonceur maison n'avait même pas annoncé les pénalités que Jérémie Malouin acceptait l'invitation du provocant Maxime Villemaire. Le combat a été remporté par Villemaire, non pas grâce aux poings, mais parce qu'il a réussi rapidement à faire tomber le cadet des Malouin sur la glace.

Enfin, Marc-Olivier D'Amour et Luis Tremblay ont complété la ''carte de boxe''. Les deux belligérants ont échangé quelques coups avant que D'Amour ne parvienne à renverser le #20 sur la glace. Johanne Saint-Pierre

Les Marquis en bref

• Le match a commencé avec 28 minutes de retard. Les joueurs des Marquis provenant de Gatineau n'ont pu se présenter à temps...

• Samuel Groulx, Maxime Sauvé, Yann Poirier et Sébastien Laferrière n'étaient pas en uniforme. Par contre, Simon Tremblay a été rappelé pour remplacer Stefan Chaput...

• Les Marquis se sont entendus avec l'agent libre Jessey Astles, un ailier gauche de 23 ans natif de la Colombie-Britannique. Le gaillard de 6'2'', 205 livres a joué principalement pour le Rockets de Kelona dans la Ligue de hockey de l'Ouest (2009-12). Depuis 2014-15, il a disputé quelques matchs dans la ECHL dans quatre formations différentes, dont cinq cette saison pour les Eagles du Colorado et quatre pour les Oilers de Tulsa. Dans ce dernier cas, il jouait avec Danick Paquette, le fils du recruteur en chef des Marquis, Lucien Paquette. On semble miser sur son jeu robuste, car son nombre de minutes de punitions surpasse largement sa production offensive...

• L'autobus de Rivière-du-Loup est arrivé au Palais des sports vers 17h30. L'équipe des 3L rentrait tout de même à la maison tout de suite après le match...

• Dans la Ligue nord-américaine de hockey, seul le match qui devait avoir lieu jeudi soir entre les Éperviers de Sorel-Tracy et les Prédateurs de Laval a été annulé. «La tempête de neige qui fait des siennes sur l'ouest du Québec a donné le son de cloche au dirigeant de la LNAH», a indiqué Kévin Lusignan, de l'organisation des Éperviers. Cette rencontre a été reportée à une date ultérieure...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer