Les Marquis malmènent Fred Piché

À quelques reprises, le gardien des Prédateurs, Frédéric... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

À quelques reprises, le gardien des Prédateurs, Frédéric Piché, ne savait plus où donner de la tête. Sur cette séquence, il a été déjoué par l'attaque des Marquis.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le retour du gardien Frédéric Piché au Palais des sports de Jonquière ne s'est certainement pas déroulé comme il le souhaitait dans ses rêves. L'ancien des Marquis a été battu sept fois en 40 minutes avant de regarder la troisième confortablement assis sur une chaise de plastique, dans un revers des Prédateurs de Laval 10-5.

Les Marquis ont marqué sept fois contre leur... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

Les Marquis ont marqué sept fois contre leur ancien coéquipier Frédéric Piché, avant qu'il ne soit retiré du match, dans une victoire de 10-5 sur les Prédateurs de Laval.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Après une première complètement dominée par les Jonquiérois qui ont dirigé 15 tirs sur le cerbère lavallois, le pointage était déjà 3-0, ce qui n'annonçait rien de bon pour les visiteurs. Christian Ouellet a ouvert le pointage sur un superbe échange tic-tac-toe amorcé par ses compagnons de trio Benoit Gratton et Hugo Carpentier. L'annonceur n'avait pas encore terminé la confirmation du premier but que Piché était déjoué une nouvelle fois, par le tir de Danick Malouin. En fin d'engagement, bien posté dans l'enclave, Alexandre Quesnel a profité du travail de Jean-Simon Allard avant de loger la rondelle dans la partie supérieure, du revers s'il vous plaît. 

Beaucoup plus incisifs à leur retour sur la patinoire, les Prédateurs ont rendu les choses intéressantes, ce qui n'a duré que quelques minutes. David Bastien a d'abord marqué son premier en carrière dans la LNAH quand il a fait dévier le tir d'Alex Bourret. Puis, sur une bombe en désavantage numérique, Jérémi Janneteau s'est amené seul devant Loïc Lacasse qu'il a battu d'un tir parfait.

Court suspense

Le suspense a été très court quand les Marquis ont profité de la générosité de Piché pour marquer quatre fois en un peu plus de trois minutes. Sur les deux premiers, il n'a pas été capable de mettre fin à l'action et Hugo Carpentier et Jean-Sébastien Bérubé en ont profité pour pousser la rondelle derrière la ligne rouge. Carpentier en a ajouté un deuxième d'un bon tir de l'enclave puis Alexandre Quesnel a surpris Piché d'un tir anodin entre les jambières. Malgré tout, il est demeuré dans la rencontre, mais en début de troisième, c'est Alex Bitsakis qui s'est amené entre les deux poteaux, ce qui n'a pas stoppé l'hémorragie. Hugo Carpentier en a profité pour compléter son tour du chapeau dès la 89e seconde de l'engagement avant d'en ajouter un quatrième à sa fiche sur le dixième des Marquis. Entre les deux, Gabryel Boudreau a inscrit son première en carrière d'un tir des majeures. 

« Ça été un drôle de match, a résumé l'entraîneur-chef Richard Martel après la rencontre. Frédéric Piché n'était pas tout à fait dans son assiette. Il peut certainement être meilleur. Après leurs deux buts, ça nous a permis de tout de suite rebondir. On a profité aussi de la négligence de leurs défenseurs autour du filet. La rondelle rentrait, c'est comme ça. »

Seule petite ombre au tableau, l'attaque massive a généré bien peu de chances, étant blanchie en quatre occasions. Les Marquis n'ont pas permis aux Éperviers de déployer leur avantage numérique dans la rencontre. « S'il fonctionne, possiblement qu'on les sort du match bien avant ça. Non seulement ça n'a pas marché, mais en plus, on a donné un but », de laisser tomber Richard Martel, soulignant que le bon départ de sa troupe devient une bonne habitude. À l'approche de Noël, il ne se formalisait surtout pas du petit relâchement en fin de match, qui a mené à deux buts des Prédateurs.

Les Marquis en bref

• Visiblement les temps changent dans la Ligue nord-américaine. Le match d'hier a été disputé en un peu plus de deux heures, sans être marqué par un seul combat. C'est venu bien près avec cinq minutes à faire en troisième alors que les hommes forts Steven Oligny et Hubert Poulin ont discuté fort, mais la rondelle s'est retrouvée dans le fond du filet des Prédateurs avant qu'ils aient le temps d'en venir aux coups. Dans son point de presse, Richard Martel a rappelé que les Lavallois étaient débarqués sans Gaby Roch et Joël Thériault. Il n'a pas manqué de décocher une petite flèche envers Thériault, lançant que ça faisait déjà un bon moment qu'il ne s'était pas déplacé au Saguenay...

• Malade, Maxime Sauvé n'a finalement pas été en mesure d'affronter les Prédateurs. Il avait avisé Richard Martel de son état jeudi soir. Simon Tremblay a donc pris sa place dans l'alignement...

• Les Prédateurs ont huit anciens des Marquis dans leur alignement, le gardien Frédéric Piché, acquis le mois dernier, les défenseurs Nicolas Dumoulin, Jonathan Parisien et Alex Bourret, qui est demeuré à la ligne bleue malgré le changement d'équipe, ainsi que les attaquants Dominic Léveillé, David Massé et Mathieu Brunelle. Massé est même capitaine de la formation lavalloise. Dumoulin est le seul du groupe à ne pas avoir affronté son ancienne équipe...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer