Bérubé et Malouin s'éclatent

Jean-Michel Bolduc aurait bien voulu en découdre avec... (Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Jean-Michel Bolduc aurait bien voulu en découdre avec le détestable Christophe Losier (#61) vendredi soir au Palais des sports. Le #27 a pu passer aux actes samedi, au Centre Mario-Gosselin. Le grand défenseur des Marquis n'a pas eu de misère à imposer sa loi...

Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'air de Thetford est définitivement excellent pour les Marquis de Jonquière ces temps-ci. Après avoir subi une première défaite à domicile vendredi soir, la troupe de Richard Martel a répliqué avec force à l'Assurancia en s'imposant de 9-4 devant les quelque 1000 spectateurs du centre Mario-Gosselin.

Jean-Sébastien Bérubé et Jérémie Malouin se sont véritablement éclatés au cours de ce festival offensif, le premier avec un tour du chapeau et trois passes, et le second, avec une soirée de deux buts et deux passes.

Étincelant la veille à Jonquière, le cerbère Gabriel Girard n'a été que l'ombre de lui-même, quittant son filet de son propre chef avec 6mn07 à faire, selon le propos du descripteur Dominic Bolduc de CKAJ. Bérubé, lui, venait d'enfiler son 3e but du match, le 8e des Marquis.

Comme la semaine dernière, la fin de la rencontre à Thetford a pris encore une fois une tournure rocambolesque. Après que Benoit Gratton ait enfilé le 7e but des Marquis, Maxime Vachon a en effet été chassé pour avoir dardé et a écopé d'une inconduite de partie. Puis, son entraîneur Bobby Baril s'est pointé sur la glace et il a évidemment été chassé lui aussi de la rencontre. Profitant d'un avantage de deux hommes, les Marquis ont doublé leur avance à 8-4 et c'est à ce moment que Girard aurait décidé que sa soirée était terminée. Son collègue Jean-Philippe Levasseur a pris la relève, mais ce fut peine perdue, Maxime Sauvé en a profité pour inscrire son premier but dans la LNAH, au grand dam des partisans locaux.

En entrevue téléphonique, le pilote des Marquis ne pouvait demander mieux. «On avait gardé tous nos buts pour ce soir!», a lancé Richard Martel d'entrée de jeu. Pour lui, ses joueurs ont démontré leur fierté. «Vendredi, ça n'allait pas comme ils pensaient et ils se sont regroupés. Il reste qu'on a tiré de l'arrière durant la partie, et à partir de là, Berubé et Malouin ont été extraordinaires. Je pense que Bérubé a joué son meilleur match! Ce soir, il m'a impressionné. Il m'a impressionné par sa fougue et son désir (de se racheter) parce qu'il avait fait une erreur en désavantage numérique. À partir de ce moment-là, il s'en est tellement voulu qu'il a décollé et a fait six points! Ce soir, il s'est imposé comme un grand joueur et il a été le héros du match», a conclu Martel, d'excellente humeur.

Un 30 minutes productif

Rien ne laissait présager une deuxième moitié de match aussi animée. En fin de première période, Hugo Carpentier, qui avait été blanchi de la feuille de pointage au cours des trois derniers matchs, a renoué avec ses bonnes habitudes en fin de première période en déjouant Gabriel Girard sur des passes de Gratton et Christian Ouellet pour permettre aux Jonquiérois de retraiter au vestiaire avec une avance de 1-0.

Le deuxième vingt a été vraiment fou! Quatre minutes à peine écoulées au tableau, l'Assurancia a profité d'un jeu de puissance pour créer l'égalité sur un tir de Matthew Medley qui a déjoué Cédrick Desjardins.

Deux minutes plus tard, Stefan Chaput redonnait l'avance aux siens sur une passe de Quesnel. Mais voilà que la troupe de Bobby Baril a de nouveau créé l'impasse à mi-chemin de la rencontre, sur un tir d'Alexandre Tremblay en avantage numérique.

Puis, moins de deux minutes plus tard, l'Assurancia prenait les devants pour la première fois par l'entremise de Christophe Losier.

Mais voilà que Jérémie Malouin et Bérubé ont aussitôt pris les choses en main avec trois buts sans réplique en moins de deux minutes.

Malouin a inscrit ses 4e et 5e buts de la saison, tandis que Bérubé ajoutait son grain de sel pour porter l'avance des Jonquiérois à 5-3.

En troisième, le duo a remis ça avec à peine 1mn31 de jouée, Bérubé faisant mouche pour permettre aux Marquis de doubler leur avance 6-3.

Matthew Medley a profité de l'indiscipline des Jonquiérois pour inscrire son deuxième filet du match en avantage numérique. Mais avec moins de huit minutes à faire dans la rencontre, la troupe de Martel a frappé de nouveau avec trois buts sans réplique, oeuvre de Benoit Gratton, de Bérubé et de Sauvé.

Mentionnons enfin qu'outre Simon Tremblay, Luis Tremblay, Juraj Kolnik et Sébastien Laferrière, Jean-Simon Allard n'a pas fait le voyage à Thetford. Le #41 a été remplacé par Yann Poirier...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer