Les Marquis triomphent 5 à 1: un match à sens unique

Les Marquis de Jonquière... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Les Marquis de Jonquière

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alors que les quelque 1500 spectateurs réunis au centre Lacroix-Dutil s'attendaient à assister à un duel relevé pour la première visite des Marquis de Jonquière au Cool FM de Saint-Georges, ils ont plutôt eu droit à un match à sens unique remporté par les Jonquiérois, qui se sont imposés 5-1.

Cette victoire, combinée à la défaite des Éperviers de Sorel 4-1 à Rivière-du-Loup, conforte la troupe de Richard Martel au premier rang de la Ligue nord-américaine de hockey. Après une première période sans qu'aucune des deux formations ne s'inscrivent au pointage, les Marquis se sont éclatés en deuxième, avec quatre buts durant la période, dont trois consécutifs. Ils ont d'ailleurs dominé 21-7 au chapitre des tirs au but.

Jean-Simon Allard a ouvert la marque avec à peine trois minutes de jouées dans le deuxième vingt. Stefan Chaput a doublé l'avance en déjouant Pier-Olivier Pelletier sans aide, à la faveur d'un jeu de puissance. Puis Jonathan Paiement a procuré une avance de 3-0 aux siens sur une passe de Chaput. Yannick Tifu a été le seul à tromper la vigilance de Cédrick Desjardins sur un beau jeu de Tic-Tac-Toe avec ses complices, Kéven Cloutier et Francis Charette. Dean Lygitsakos a ensuite tenté de changer le rythme de croisière des Jonquiérois en envoyant les hommes forts dans la mêlée. C'est ainsi que Érick Lizon a jeté les gants devant Hubert Poulin, Mario Boilard junior a fait de même devant Danick Malouin, suivis de Nicolas Blanchard et Jean-Michel Bolduc. «Ç'a été un match à sens unique. À 3-1, ils ont essayé de nous brasser, alors on a mis un frein à ça. On a été obligés de répondre et les gars ont bien répondu. On a gagné nos trois combats», a indiqué Richard Martel après la rencontre.

Alexandre Quesnel a répliqué avant la fin de la deuxième en redonnant une avance de trois buts aux Jonquiérois avec les aides de Christian Ouellet et Jérémie Malouin. En début de troisième, Ouellet a enfoncé un dernier clou dans le cercueil des locaux à la faveur d'avantage numérique. Ce 5e but a mis fin à la soirée de travail de Pelletier, qui a cédé sa place à Mathieu Dugas.

«Je m'attendais moi aussi à un match plus serré, mais je pense que nous avons eu droit à une belle réaction de nos joueurs. Ils ont joué un gros match, en équipe, a indiqué Martel. Chaque fois qu'on mettait cinq joueurs sur la patinoire, tout le monde s'entraidait. Desjardins a été solide et n'a rien concédé.

«Quant à Maxime Sauvé, il a bien fait pour une première. Il faut qu'il s'ajuste parce que ça faisait un bout qu'il n'avait pas joué», a indiqué le pilote des Jonquiérois au sujet du #74 qui était jumelé à Quesnel et Chaput pour l'occasion.

Juraj Kolnik, Jérémy Vigneault-Bélanger, Luis Tremblay et Sébastien Laferrière n'étaient pas en uniforme.

Samedi soir, les Marquis accueillent les Éperviers de Sorel-Tracy à 19h30, au Palais des sports. Les hommes de Richard Martel voudront sans doute rendre la monnaie de leur pièce aux Sorelois qui les ont blanchis 5-0 lors de leur dernier affrontement au Colisée Cardin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer