Maxime Sauvé: «J'ai hâte de jouer»

Plus récente acquisition des Marquis de Jonquière, Maxime... (Photo courtoisie)

Agrandir

Plus récente acquisition des Marquis de Jonquière, Maxime Sauvé a principalement évolué dans la Ligue américaine de hockey depuis la fin de sa carrière junior. Il a aussi disputé une partie avec les Bruins de Boston.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Un peu plus de deux semaines après avoir accepté l'offre des Marquis de Jonquière, Maxime Sauvé fera ses débuts dans la Ligue nord-américaine de hockey, vendredi, quand sa nouvelle équipe rendra visite au Cool FM de Saint-Georges. Il sera également en uniforme le lendemain, au Palais des sports de Jonquière, pour le duel contre les Éperviers de Sorel-Tracy.

Sauvé se dit très excité à l'idée d'enfin disputer des matchs significatifs. Pour lui, le hockey s'est résumé à des parties entre amis, au cours des derniers mois, et il estime qu'il est temps de passer à une autre étape.

«J'ai très hâte de jouer, j'ai très hâte d'être sur la glace», lance la plus récente acquisition des Marquis.

Maxime Sauvé a été un choix de deuxième ronde des Bruins de Boston en 2008. Après un séjour de quatre saisons dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, avec les Remparts de Québec et les Foreurs de Val-d'Or, il a passé quatre ans dans la Ligue américaine de hockey. Il a également disputé un match avec les Bruins de Boston pendant la saison 2011-2012. Il a goûté au hockey européen en 2014-2015, à Cologne, avant de terminer sa carrière professionnelle avec une équipe de la ECHL, les Stingrays de la Caroline du Sud, l'an passé.

S'il n'a pas encore joué dans un circuit officiel, cette saison, Maxime Sauvé n'a pas perdu son temps depuis qu'il s'est joint à l'organisation des Marquis. Il s'est familiarisé avec le hockey de la LNAH en assistant à deux rencontres de la formation saguenéenne. Il assure avoir beaucoup aimé ce qu'il a vu. Autant de la part des Marquis que de la ligue en général.

«Je suis allé à deux matchs et j'en ai appris beaucoup, précise l'attaquant de 26 ans. C'est une bonne ligue et ça joue du gros hockey.

«Selon ce que j'ai vu, l'équipe est vraiment solide et nous avons la chance d'accomplir de bonnes choses cette année. Je suis convaincu que je vais avoir du plaisir au cours des prochains mois.»

Pays de connaissance

Avec les Marquis, Sauvé devrait être en mesure de faire sa place assez rapidement. Quand il se présentera dans le vestiaire, vendredi, il se retrouvera en pays de connaissance. Au fil des années, il a croisé plusieurs des joueurs de l'édition actuelle.

«J'ai joué avec (Stefan) Chaput, (Samuel) Groulx, (Alexandre) Quesnel, (Loïc) Lacasse et (Hubert) Poulin, note Maxime Sauvé. Je connais (Benoît) Gratton et (Cédrick) Desjardins. J'ai joué avec certains et contre d'autres, principalement dans le junior. J'ai joué avec Chaput à Providence.

«Quand tu connais une bonne partie de l'équipe, il est évident que ça aide à prendre une décision. En plus, je n'ai entendu que des bonnes choses au sujet de l'organisation.»

À quelques jours de ses débuts, Maxime Sauvé connaît très bien le rôle qu'il sera appelé à jouer. Il sera avant tout offensif.

«Je vais apporter de la vitesse et 100 pour cent attaque, avance l'ancien des Remparts et des Foreurs. Je pense aussi avoir un rôle à jouer en avantage numérique. Je ne sais pas avec qui je vais jouer en fin de semaine et ce n'est vraiment pas grave. Je suis prêt à jouer avec tout le monde. J'ai seulement hâte de jouer.»

Vitesse et attaque

Quand il mentionne que son rôle sera principalement offensif, Maxime Sauvé répond parfaitement aux attentes de son nouvel entraîneur. Richard Martel est convaincu que le hockeyeur de 6'2'' et 185 livres ajoutera de la profondeur à l'attaque de son équipe.

«Il va nous amener de la vitesse et de l'offensive, signale l'entraîneur et directeur général des Marquis. Il va aussi nous amener de la maturité acquise au hockey professionnel. Il a évolué là-dedans pendant plusieurs années. C'est de la bonne expérience. Il a joué en Europe et aussi à Providence, dans la Ligue américaine de hockey.

«Je suis content de pouvoir ajouter Maxime Sauvé. Il a hâte de jouer. Il aurait pu jouer dimanche passé à Laval, mais j'ai préféré attendre un peu. Je voulais l'insérer lors d'une fin de semaine où il pourra jouer deux matchs. Après le match de vendredi à Saint-Georges, il reviendra coucher au Delta avec tous les gars. Pendant 48 heures, il va vivre avec nous et c'est ce que je voulais.»

Mardi, Richard Martel ne pouvait préciser qui seront les compagnons de trio de Sauvé, en fin de semaine

Encore ennuyé par un virus, Juraj Kolnik représente un cas incertain. Il avait mal au dos après le match à Laval et son état de santé aura une influence sur les décisions de l'entraîneur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer