Carpentier fait la différence pour les Marquis

Juraj Kolnik et Hugo Carpentier étaient aux premières... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Juraj Kolnik et Hugo Carpentier étaient aux premières loges pour assister au premier but des Marquis, réussi par Alexandre Quesnel en deuxième période.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Hugo Carpentier a permis aux Marquis de conserver leur fiche intacte à domicile, vendredi soir, devant 1826 spectateurs. Le capitaine a poussé la rondelle au fond du but à 2 : 54 de la prolongation, venant à bout du Cool FM de Saint-Georges de Beauce par la marque de 3-2.

Il s'agissait d'une huitième victoire en autant de sorties devant les partisans jonquiérois pour les hommes de Richard Martel. Avec ce gain, ils ont rejoint les Éperviers de Sorel-Tracy au sommet du classement de la Ligue nord-américaine, avec un match en main. Ces derniers ont perdu 7-6 face au Blizzard de Trois-Rivières vendredi soir.

« J'aimerais ça tous les gagner cette année, a lancé Martel en souriant. Un moment donné ça va arriver (une défaite), mais on essaie de repousser le plus possible la première défaite à domicile. »

Les nombreuses pénalités ont marqué la première période. Les Marquis ont écopé de quatre pénalités mineures, contre deux pour les visiteurs. La troupe de Dean Lygitsakos a d'ailleurs capitalisé sur sa première opportunité avec l'avantage d'un homme, lorsque le tir de David Poulin a glissé sous la jambière de Cédric Desjardins.

Le Cool FM a bénéficié d'une situation à cinq contre trois sans être en mesure d'en profiter, puis Tommy Veilleux a raté une chance en or de doubler l'avance des siens, sans succès. Pendant ce temps, les Marquis avaient du mal à trouver leur vitesse de croisière. Hugo Carpentier a été celui qui a eu la meilleure chance de marquer sur une échappée, mais son ancien coéquipier Pier-Olivier Pelletier a eu le dessus.

« Les gars voulaient bien faire, mais on est tombé dans la boîte des punitions, a résumé Richard Martel. Cédric a ensuite donné un but qu'il aimerait revoir et par la suite, on leur a laissé prendre le rythme. Par contre, on s'est mis à les jouer et on ne leur a pas laissé beaucoup de chances de marquer à cinq contre cinq. Je pense qu'on a eu les meilleures chances dans la rencontre. »

Les locaux ont retrouvé leurs couleurs au deuxième tiers, provoquant quelques bonnes chances grâce à un échec-avant efficace. Les efforts ont été récompensés à 14 : 24 avec le 10e de la saison d'Alexandre Quesnel. Le nouveau venu des Marquis a du même coup provoqué une pluie de peluches sur la surface glacée en cette soirée des toutous.

Les réjouissances ont toutefois été de courte durée. David Poulin a complété une belle pièce de jeu amorcé par Carl Lauzon et Nicolas Blanchard, un peu plus d'une minute après le filet de Quesnel. Cédric Desjardins n'a fait face qu'à quatre tirs au cours du second vingt, contre neuf pour son vis-à-vis.

Carpentier a compté son premier but de la soirée avec un tir sur réception qui a trompé la vigilance de Pelletier en milieu de troisième, ramenant les deux équipes à la case départ. Les Marquis ont eu une chance en or d'éviter le temps supplémentaire avec un avantage numérique dans la dernière minute de jeu, mais Alexandre Quesnel a lui aussi goûté à la médecine de Pier-Olivier Pelletier, solide tout au long de la soirée.

Dans son point de presse, Richard Martel a rappelé que son équipe venait d'affronter une autre bonne formation, tout en concédant que le Cool FM aurait pu retraiter au vestiaire avec une priorité de quelques buts s'il avait pu profiter de toutes ses chances. 

« On joue contre de bonnes équipes et ils ont bien joué dans le système, a reconnu Martel. Il fallait redoubler d'efforts et on l'a fait.

« Quand on ne ''score'' pas le premier but à la maison, on pense toujours que l'équipe dort un peu. Il faut que tu comptes le premier but pour embarquer la foule. On est bien revenu par la suite et on a effacé un déficit d'un but à deux reprises. »

Les Marquis ont été blanchis en cinq occasions avec l'avantage d'un homme. Le coach des régionaux aimerait pouvoir remédier à la situation, sans pour autant avoir la recette magique. 

« C'est en ce moment que l'entraîneur s'ennuie de ne pas pratiquer, a mis en contexte Richard Martel. On l'explique sur tableau, mais c'est une question d'exécution. »

Les Prédateurs de Laval seront les hôtes des Marquis, dimanche après-midi.

Le gardien des Marquis, Cédrick Desjardins, a réalisé... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 2.0

Agrandir

Le gardien des Marquis, Cédrick Desjardins, a réalisé 20 arrêts sur 22 tirs. Il n'a flanché  qu'à deux occasions, chaque fois face au #20 du Cool FM, David Poulin.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

En bref

• Yannick Dallaire s'est fait passer un retentissant K.O. par Hubert Poulin d'un seul coup de poing, après la mise au jeu qui a suivi le but de Hugo Carpentier en troisième. Originaire de Jonquière, Dallaire a été escorté hors de la patinoire avec l'aide de ses coéquipiers, toujours sonné et les jambes molles comme des spaghettis. Visiblement fier de son coup, Hubert Poulin a déambulé quelques instants sur la patinoire en décochant des coups dans le vide...

• Francis Charrette était le principal absent dans le camp du Cool FM. Le petit attaquant, ancienne vedette des Marquis, est le deuxième meilleur pointeur de son équipe, avec une récolte de 18 points en 10 rencontres...

• Dans le camp des Marquis, Jérémy Vigneault-Bélanger, Samuel Groulx et le dur à cuire Sébastien Laferrière n'étaient pas en uniforme...

• L'équipe de radiodiffusion du Cool FM de Saint-Georges de Beauce a bien failli débuter son reportage avec quelques minutes de retard. Les mauvaises conditions dans la Réserve faunique des Laurentides ont provoqué un retard de 45 minutes dans leur itinéraire. Les deux hommes sont arrivés 15 minutes seulement avant la première mise au jeu, mais ont tout de même pu amorcer la description à temps. Vite fait, bien fait...

• L'hymne national a été chanté dans les deux langues. C'est bien connu, Jonquière se caractérise comme étant une cité bilingue...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer