Une fin de semaine des extrêmes pour les Marquis

Juraj Kolnik... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Juraj Kolnik

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Week-end des extrêmes pour les Marquis de Jonquière. La troupe de Richard Martel affrontera en effet le Blizzard de Trois-Rivières, derniers au classement de la LNAH, vendredi soir, au Palais des sports, pour ensuite rendre visite aux Éperviers de Sorel-Tracy qui les talonnent au classement.

Vendredi, les Marquis croiseront le fer pour une quatrième fois avec les protégés de Bob Desjardins et ils ont remporté les trois premiers duels. Leurs fiches respectives sont aux antipodes. Les Marquis présentent un dossier de 10 victoires et une seule défaite depuis le début de la saison. De plus, ils surfent sur une séquence de sept victoires consécutives et sont toujours invaincus à la maison.

Pour leur part, les Trifluviens possèdent une fiche d'une victoire, 11 défaites, dont deux en prolongation. Ils ont perdu leurs cinq derniers matchs. Toutefois, le grand manitou du Blizzard vient de confirmer la présence du robuste défenseur Francis Lessard pour le reste de la saison, incluant le match de vendredi à Jonquière. L'ajout de l'homme fort «va apporter cette petite étincelle qu'il faut avoir dans un moment comme celui que nous connaissons depuis le début de la saison», a fait valoir Bob Desjardins dans un communiqué. «Nos partisans seront très contents de le revoir tout comme les partisans de toute la ligue», affirme le DG du Blizzard en parlant de l'ancien joueur des défunts Thrashers d'Atlanta.

Pour Richard Martel, l'entrée en scène de Francis Lessard ne va pas nécessairement à contresens de ce que la ligue veut préconiser. «Présentement Trois-Rivières fait tout pour se sortir du bas du classement», estime-t-il.

Et comment parvient-il à garder ses troupes motivées, alors que celles-ci viennent d'aligner quatre fins de semaine sans défaite? «Il faut se concentrer sur nous. Nous sommes sur une lancée victorieuse et il faut la continuer. Je pense que présentement, ce qui fait notre force, c'est qu'on ne se concentre pas beaucoup sur notre adversaire, mais plus sur nous, fait-il valoir. Les Marquis performent parce qu'ils ne regardent pas qui est l'équipe devant eux et parce qu'on s'organise, durant les matchs, pour que chaque joueur joue le meilleur hockey en fonction de ses capacités.

«C'est pour ça qu'on a un degré d'intensité aussi élevé. Tout le monde pousse dans le même sens. On améliore toujours des choses et on se donne différents objectifs avant les matchs, comme diminuer les chances de marquer de l'adversaire, bien travailler dans notre zone défensive, améliorer certaines facettes de notre jeu, etc. C'est la constance des performances qui est intéressante.»

Deux matchs en 18 heures

Parmi les contraintes de la fin de semaine, il y a celui du court temps de récupération. Les hommes de Richard Martel reprendront le collier face aux Éperviers (10-2) samedi après-midi, à Sorel-Tracy, moins de 18 heures après celui de vendredi soir. Richard Martel préfère voir le bon côté de la situation. «Le match (de samedi) va se terminer à 17h et les joueurs auront un plus long week-end. Les joueurs de l'extérieur vont coucher à Québec pour couper le voyage en deux et pour ceux d'ici, le départ (de Jonquière) aura lieu à 7h30.»

Sauvé absent

Les amateurs qui avaient hâte de voir le jeune Maxime Sauvé en action devront patienter encore une semaine. «Il est prévu pour l'autre fin de semaine.» Quant à Juraj Kolnik (virus) et Jonathan Paiement (blessure), ils demeurent des cas incertains. Le premier fera le point jeudi et dans le cas de Paiement, une décision sera prise après l'échauffement. Mentionnons enfin que la formation de football des Gaillards du Cégep de Jonquière, gagnante du Bol d'or dans la division 3, sera présente au match vendredi.

L'un des meilleurs débuts de saison

Malgré une fiche de 10 victoires et une seule défaite, la présente saison n'est pas la meilleure de l'histoire de la formation jonquiéroise dans la Ligue nord-américaine de hockey.

En effet, la défaite subie aux mains de Thetford Mines au 4e match de la saison 2016-17 fait en sorte que le meilleur début de saison des Marquis demeure celui de 2015, avec cinq victoires consécutives à partir du premier match de la saison régulière, selon les statistiques, relevées à notre demande, par Denis Boisvert, vice-président aux communications de la Ligue nord-américaine de hockey.

Par contre, si la troupe de Richard Martel poursuit sur sa lancée victorieuse, elle s'approche de sa meilleure séquence sans défaite en cours de saison. Présentement, les Marquis ont aligné sept victoires consécutives et leur meilleure séquence est de neuf victoires consécutives, un fait d'armes réalisé en 2014, pour la période du 7 février au 7 mars. Rappelons que cette année-là, les Marquis avaient remporté la coupe pour une deuxième saison consécutive.

Enfin, M. Boisvert a également relevé que la meilleure séquence sans défaite des Marquis en temps réglementaire s'est produite en 2012, durant la période du 25 février au 30 mars, avec une fiche de 8-0-1-1. À l'époque, les Marquis avaient été couronnés champions de la saison régulière, mais s'étaient inclinés en six matchs en demi-finale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer