Maxime Sauvé se joint aux Marquis

Maxime Sauvé était un choix de 2e ronde,... (Photo courtoisie)

Agrandir

Maxime Sauvé était un choix de 2e ronde, en 47e position des Bruins de Boston, en 2008.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Déjà bien garnis à l'attaque, les Marquis de Jonquière en ont rajouté au cours des dernières, en mettant sous contrat le joueur de centre Maxime Sauvé, fils de l'ancien attaquant des Nordiques dans les années '80, Jean-François Sauvé. La nouvelle acquisition ne sera pas en uniforme en fin de semaine, mais ça devrait se faire sous peu, assure le DG des Marquis, Richard Martel.

L'athlète de 26 ans semble avoir décidé de poser ses valises à Montréal où il a entrepris un diplôme d'études professionnelles (DEP) en métiers de l'aérospatiale. Après six saisons dans la Ligue américaine, dont quatre pour le club-école des Bruins de Boston à Providence, Sauvé a passé la saison 2014-15 dans la Ligue d'Allemagne en Europe. L'an dernier, il n'a disputé que dix matchs dans la East Coast où il a récolté cinq points (un but, quatre passes).

«Maxime Sauvé est un bon joueur de hockey et il était intéressé à venir avec les Marquis. Ça fait deux semaines qu'on discute avec lui et on l'a signé», a indiqué l'entraîneur-chef des Marquis qui l'a vu jouer lorsque ce dernier évoluait pour les Remparts. «On va lui laisser la chance de se faire valoir, mais ce ne sera pas en fin de semaine. Il ne voulait pas retourner dans les circuits américains. Il veut revenir au Québec et il est retourné à l'école. Il est très motivé à jouer au hockey.

«C'est un joueur de centre capable de jouer à l'aile gauche comme à l'aile droite. C'est ce qui le rend intéressant. C'est notre recruteur-chef Lucien Paquette qui a eu vent qu'il était disponible et qui a travaillé le dossier», ajoute Richard Martel.

Maxime Sauvé réside à Montréal, mais la distance ne lui fait pas peur. «Il avait ciblé Jonquière pour faire son entrée dans la LNAH, affirme le grand manitou des Marquis. Il a joué avec les Remparts de Québec, les Foreurs de Val-d'Or et la Ligue américaine. Il a pris de la maturité et il a un très bon bagage.»

Joint vendredi, le jeune homme, qui a disputé un match avec les Bruins dans la LNH, était en direction de Trois-Rivières pour rencontrer ses nouveaux coéquipiers et il espère bien l'équipe à mettre la main sur la coupe. «Quelques équipes m'avaient parlé, mais je souhaitais aller avec les Marquis», a-t-il confirmé. Il sera quand même en terrain connu. «J'ai joué avec Loïc Lacasse, Stefan Chaput, Alexandre Quesnel, Jean-Sébastien Bérubé et je connais un peu Cédrick Desjardins», mentionne celui qui devrait être en uniforme le week-end prochain.

Mentionnons enfin que le hockey professionnel est une affaire de famille chez les Sauvé puisque son oncle Robert Sauvé et son cousin Philippe Sauvé ont eux aussi évolué dans les rangs professionnels, mais comme gardiens de but.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer