Fortier s'en va à Trois-Rivières

Le numéro 15 des Marquis de Jonquière, François... (Archives Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Le numéro 15 des Marquis de Jonquière, François Fortier, vient de changer d'uniforme pour celui du Blizzard de Trois-Rivières.

Archives Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Premier choix au total des Marquis de Jonquière au repêchage de la Ligue nord-américaine de hockey en juin 2015, François Fortier changera d'uniforme dès ce week-end, alors qu'il vient d'être échangé au Blizzard de Trois-Rivières en retour de considérations futures.

« Ça se resserre au niveau de l'alignement. Certains joueurs ont pris du galon depuis le début de la saison et ont changé certains plans. On a été forcés de prendre des décisions, car certains ne semblent vraiment pas vouloir céder leur place et ils offrent une production en ce sens, a expliqué Richard Martel mercredi.

« Ça nous force un peu la main à prendre d'autres décisions et c'est pourquoi on a décidé d'échanger François. On veut lui permettre de jouer près de chez lui et ç'a été ciblé par nous. Il y avait une ouverture à Trois-Rivières et Bob Desjardins (DG et entraîneur-chef du Blizzard) le connaît très bien », fait valoir le DG des Marquis.

Le #15 des Marquis était moins utilisé, notamment en avantage numérique. « Il trouvait cela difficile et comme c'est un joueur que l'on respecte, l'organisation a voulu faire les choses comme il faut et lui permettre de continuer à jouer et d'être heureux. Je n'étais pas intéressé de le sortir de l'alignement chaque fois. C'est ce qui nous a incités à bouger. Pour le bien du joueur et en retour de considérations futures », ajoute Richard Martel qui estime que chaque partie est gagnante.

« Ça contribue à la parité dans la ligue. Plus les équipes vont être compétitives et plus le classement sera serré, plus ce sera intéressant pour la ligue et plus ça va faire l'affaire de tout le monde », estime-t-il.

À sa première saison, Fortier, qui avait raté plusieurs matchs en raison d'une blessure à un genou, avait tout de même réussi à contribuer régulièrement au pointage. En saison régulière, le #15 avait cumulé une fiche de 29 points (9 buts, 20 passes) en 28 matchs et en séries, il avait cumulé 16 points (6 buts, 10 passes) en 11 matchs. Mais les saisons se suivent et ne se ressemblent pas pour le #15. Cette saison-ci, l'ailier gauche de 37 ans a continué de travailler, mais il n'est parvenu à s'inscrire au pointage que samedi dernier, avec son premier but en sept matchs.

Selon le communiqué du Blizzard, Fortier est heureux d'avoir été transigé et sera en uniforme contre son ancienne formation dès vendredi. « Je suis super content ! Ça me prenait du changement et j'ai bien hâte d'évoluer avec le Blizzard. Je suis un gars capable d'évoluer des deux côtés de la patinoire, mais ma force est d'apporter de l'offensive », a déclaré Fortier qui est même allé s'entraîner avec ses nouveaux coéquipiers mercredi soir.

Cedric Desjardins... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 2.0

Agrandir

Cedric Desjardins

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

L'équipe doit garder son rythme

Peu importe l'adversaire, l'important pour Richard Martel, c'est que les Marquis de Jonquière jouent en donnant le meilleur d'eux-mêmes avec l'intensité et le désir de vaincre chaque fois.

Vendredi, les Marquis (8-1) rendront visite au Blizzard de Trois-Rivières, qui occupe le dernier rang de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) avec une seule victoire en 10 rencontres. Samedi, les Jonquiérois accueilleront les robustes Prédateurs de Laval (3-7) au Palais des sports.

Concernant Trois-Rivières, Richard Martel ne les prend pas à la légère. « Trois-Rivières fait tout en son pouvoir pour changer son image. (Le DG et entraîneur-chef) Bob Desjardins fait tout son possible pour changer l'image de cette formation en effectuant des changements. À un moment donné, ça va finir par porter fruit », souligne Martel en rappelant que le Blizzard, à son dernier match, avait chauffé Rivière-du-Loup. Tirant de l'arrière 5-1, les Trifluviens ont remonté à 5-5 en troisième avant que Sylvain Deschâtelets n'enfile le but vainqueur des 3 L.

Richard Martel a déjà annoncé qu'il confiera à Loïc Lacasse le soin de protéger le fort des Marquis au Colisée de Trois-Rivières vendredi, avant de confier le filet des siens à Cédrick Desjardins, samedi, pour la visite des Prédateurs de Laval. 

Ce sera seulement le deuxième affrontement de la saison contre Laval, le premier ayant eu lieu le 7 octobre au Colisée de Laval. Bien que le visage de cette équipe a changé depuis le début de la saison, les hommes forts ont encore leur mot à dire. Exception faite d'Éric Laplante, tous les joueurs et l'entraîneur-chef Éric Haley qui avaient écopé d'une suspension par suite de la mêlée générale du 21 octobre ont purgé leur sanction.

Encore là, Richard Martel ira avec le meilleur alignement disponible. « Je ne me casse pas la tête avec quels joueurs Laval va amener. On va jouer notre ''game'' à nous. Quand ça va bien, il faut continuer dans le même sens, garder l'intensité et le désir de vaincre et toujours jouer les matchs au maximum de nos capacités. Jusqu'à maintenant, ça va bien ; il n'y a pas beaucoup d'ajustements à faire », a indiqué le grand manitou des Marquis qui ne semble pas très intimidé par les « toughs » de Laval. Laval compte quelques anciens Marquis dans ses rangs, dont Dominic Léveillé, Alex Bourret, Gaby Roch et Jonathan Parisien. Dans le cas de Roch et Joël « L'Animal » Thériault, on disait sur leur site que leur état de santé était évalué quotidiennement.

Pour ce qui est des Marquis, seul Jonathan Paiement semblait un cas incertain. À l'attaque, ce sera le retour d'Hugo Carpentier, de Stefan Chaput et de Hubert Poulin dans l'alignement pour les deux rencontres au programme.

EN BREF

Un article est consacré à l'attaquant Juraj Kolnik dans le cadre des reportages de la Collection LNAH 2016-17. On peut y lire le parcours professionnel de la nouvelle acquisition des Marquis cette saison qui fait partie du top-5 des meilleurs buteurs et pointeurs du circuit...

En passant, Loïc Lacasse monopolise le premier rang des statistiques des gardiens de but. Ainsi, Lacasse affiche le plus grand nombre de victoires (7), le meilleur pourcentage d'efficacité (0,904) et la meilleure moyenne (2,63)...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer