Piché brille face au Blizzard

Les Marquis se sont sauvés avec la victoire,... (Photo Le Nouvelliste, François Gervais)

Agrandir

Les Marquis se sont sauvés avec la victoire, à Trois-Rivières.

Photo Le Nouvelliste, François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Grâce au brio du gardien Frédéric Piché, les Marquis de Jonquière ont eu le dernier mot sur le Blizzard de Trois-Rivières 4-3 à l'issue des tirs de fusillade, vendredi soir, devant quelque 914 spectateurs réunis au Colisée de l'endroit.

En quête d'une première victoire cette saison, le Blizzard attendait de pied ferme les Marquis, d'autant plus qu'il s'était remplumé à l'attaque grâce à une importante transaction conclue avec Thetford Mines un peu plus tôt cette semaine. D'ailleurs, la nouvelle acquisition, Stéphane Boileau, n'a pas chômé, lui qui a inscrit le but égalisateur en début de deuxième, en plus de récolter deux mentions d'aide durant la rencontre.

Pour ce qui est du match comme tel, les Marquis ont été les premiers à s'inscrire au pointage sur un jeu de puissance par l'entremise de Jurak Kolnik, sur des passes de Jean-Simon Allard et Jérémy Vigneault-Bélanger. La deuxième a été celle des Trifluviens, Boileau nivelant la marque et Yann Joseph confortant leur avance à 2-1. En troisième, Jonathan Paiement a créé l'égalité tandis que Marc-André Huot redonnait l'avance aux hôtes. Puis,Jean-Simon Allard a forcé la prolongation qui n'a pas permis de départager les deux équipes. En tirs de barrage, Christian Ouellet et Juraj Kolnik ont déjoué Marco Cousineau tandis que Frédéric Piché a fermé la porte à Stéphane Boileau et Jonathan Bellemare pour confirmer la victoire des Jonquiérois.

Après la rencontre, l'entraîneur Richard Martel était très satisfait de ses troupes. « Ça été difficile. On a très bien joué en première, mais Cousineau est très gros dans le filet et il est dur à battre. Il fallait mettre beaucoup de trafic devant filet, mais nos adversaires le savaient et ils protégeaient bien leur filet. On avait de la difficulté à finir les jeux. Cela dit, on a réussi à revenir par deux fois de l'arrière et on a pris beaucoup moins de punitions. On s'en était parlé avant le match et les gars ont été très disciplinés. »

Martel a en outre louangé le travail de son gardien. « Piché a fait de très gros arrêts aux bons moments. Il a été excellent (en prolongation) à trois contre trois et tout aussi excellent en tirs de barrage. Il a fait la job et je suis content pour lui. Ce n'était pas un match facile. Trois-Rivières jouait avec un fusil dans le dos et avec plein de nouveaux joueurs qui apportent de l'énergie », souligne le grand manitou des Marquis.

Ces derniers ont en outre dû composer avec la petite glace du Colisée. En l'absence de Benoit Gratton, Martel avait remanié ses trios. Ainsi, François Fortier a été jumelé à Stephan Chaput et Alexandre Quesnel ; Kolnik a encore bien fait avec Jean-Simon Allard et Hugo Carpentier au centre ; Jean-Sébastien Bérubé , Jérémie Malouin et Christian Ouellet ont formé la troisième ligne. Vigneault-Bélanger et Sébastien Laferrière étaient les autres joueurs en uniforme. Mentionnons que Jean-Simon Allard a hérité de la 2e étoile du match. Stéphane Boileau et Marco Cousineau (38 tirs) ont respectivement mérité la 1re et la 3e étoile. 

À noter que Richard Martel tiendra une pratique vers midi au Palais des sports afin, entre autres, de pratique l'avantage numérique (1/8 vendredi). Pour le match de ce soir contre Thetford Mines, seul Loïc Lacasse a été confirmé devant le filet en ce qui concerne l'alignement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer