Les Marquis n'ont pas le dernier mot

En première période, malgré une nette domination des... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

En première période, malgré une nette domination des locaux, les deux formations ont retraité au vestiaire sans avoir réussi à s'inscrire au pointage.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Marquis de Jonquière auraient sans doute mérité un meilleur sort, samedi soir, dans le cadre de leur premier match préparatoire disputé au Palais des sports, mais c'est finalement le Blizzard de Trois-Rivières qui a eu le dernier mot pour se sauver avec une victoire de 4-2 devant une petite foule de 869 spectateurs.

Les hommes de Richard Martel ont pourtant été dominants en menaçant constamment le filet adverse, mais en troisième, les Trifluviens ont été plus opportunistes. Le Blizzard est parvenu à créer l'égalité à mi-chemin de la troisième pour ensuite réussir à prendre les devants avec moins d'une minute à faire dans la rencontre. Ils ont finalement enfoncé un dernier clou en marquant dans un filet désert.

Loin d'être déçu de ses troupes, le pilote des Marquis était plutôt satisfait de ce qu'il a vu. «Je pense que ç'a été un bon match. On a encore bien fait voyager la rondelle, l'exécution n'était pas mauvaise et on a eu de bonnes chances en troisième. J'estime qu'on a un très bon groupe actuellement et que nous aurons de bons réservistes.»

Les jeunes loups ont en effet montré de belles qualités, mais cette situation est loin de compliquer la vie de Richard Martel quant à la suite des choses. «Mon travail n'est pas plus difficile, il est plus intéressant, nuance-t-il. Quelques joueurs sur la patinoire se ressemblent, alors on va y aller avec l'intensité. C'est pourquoi je trouve le groupe intéressant. On va peut-être créer une saine compétition avec cette profondeur. (...) Avec la qualité de ce que je vois ici, ça va être intéressant parce que ça me donne de la marge de manoeuvre. Quand les choses n'iront pas comme ça devrait aller, je vais savoir que je peux compter sur des réservistes de qualité», a indiqué celui qui a apprécié le travail des régionaux, soit Jérémy Vigneault-Bélanger, Jean-Simon Allard, Christian Ouellet, Simon Tremblay et Samuel Renaud.

Manque d'opportunisme

Cela dit, les Marquis ont imposé leur tempo pendant presque 50 minutes. En troisième particulièrement, ils ont tout fait sauf marquer. Et en première, malgré une nette domination des locaux, les deux formations ont retraité au vestiaire sans avoir réussi à s'inscrire au pointage. Les Marquis ont tenu le vétéran gardien natif d'Alma Louis Ménard sur le qui-vive avec 17 tirs décochés contre un seul pour l'adversaire qui a eu ses chances lui aussi, mais il a été incapable de capitaliser sur trois jeux de puissance.

La deuxième a été plus partagée en terme de tirs au but, mais les hommes de Richard Martel ont profité du changement de gardien à mi-chemin de la rencontre pour inscrire deux buts rapides aux dépens de Marc-Antoine Gélinas, oeuvre de Jérémy Vigneault-Bélanger et d'Alexandre Quesnel. Quant à Frédéric Piché, qui a pris la relève de Loïc Lacasse, il s'est dressé devant un Mathieu Guertin qui s'amenait seul devant lui. Toutefois, il a fini par céder sur un tir entre les jambières de Julien Gagné, avec moins de trois minutes à faire en deuxième. Guertin s'est repris à mi-chemin de la troisième pour créer l'égalité 2-2 à la faveur d'un avantage numérique. Les Marquis ont ensuite réalisé de belles pièces de jeu qui ne se sont malheureusement pas traduites par des buts. Les Trifluviens ont redoublé d'intensité en fin de rencontre et avec 56 secondes à faire au tableau, Fabien Laniel est finalement parvenu à glisser la rondelle dans le mince espace entre le poteau et le bout de la jambière gauche de Piché. Antoine Houde-Caron a ensuite doublé l'avance des siens avec dix secondes à faire en marquant dans un filet désert.

Mentionnons enfin qu'Alexandre Quesnel (un but, une passe, a mérité la première étoile, les deux autres étant décerné à Houde-Caron et Guertin.

Les Marquis en bref

• Le match hors concours du Blizzard de Trois-Rivières vendredi contre le 3L de Rivière-du-Loup aura été coûteux puisque les Trifluviens seront privés des services de l'attaquant Boby Fugère pour le reste de la saison. Avec à peine 22 secondes à faire, Fugère a subi une vilaine blessure à un genou lors d'un combat contre Dave Hamel. Le jeune homme a écrit à ses partisans afin de les rassurer. Il a confirmé qu'il avait subi une luxation du genou et que son fémur avait été déplacé. Il devra passer d'autres examens afin de déterminer si les ligaments sont affectés et si une opération doit être envisagée. «C'est un bête accident dont personne n'est coupable. Cela aura coûté ma saison de joueur, mais certainement pas celle de partisan, car je serai là pour supporter mon équipe», peut-on lire sur le site de la LNAH...

• Les travaux pour doter le Palais des sports d'un ascenseur ne seront pas avant le 28 octobre paraît-il. Pour l'instant, l'entrée du côté du stade Richard-Desmeules est fermée, ce qui n'est pas très pratique... La DG du Club de soccer de Jonquière, Lynda Martel, était une spectatrice très attentive. Son fils Christian Ouellet fait partie des candidats pour un poste au sein des Marquis. Hier, le #24 était jumelé à deux autres recrues, Simon Tremblay (#71) et Samuel Renaud (#91) et ç'a travaillé fort... Même si ce ne sont que des matchs hors concours, le préfet de discipline Phil Desgagné a déjà des clients avec le premier match entre les Éperviers de Sorel et les Prédateurs de Laval, avec en tête de liste Joël «L'Animal» Thériault qui a un match automatique pour avoir été jugé agresseur. Guillaume Gélinas (Laval) et Jonathan Delorme (Sorel) font aussi partie des fautifs..

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer