Une victoire pour Alexandre Gauthier

Les Marquis de Jonquière sont de retour au... (Photo Le Progrès-dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Les Marquis de Jonquière sont de retour au sommet du classement après leur victoire contre le Blizzard.

Photo Le Progrès-dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Marquis de Jonquière n'ont pas fait de cadeau à la visite, samedi, au Palais des sports. Les hommes de Francis Breault ont balayé les honneurs de la série aller-retour contre le Blizzard de Trois-Rivières en s'imposant 5-1 au grand plaisir des 1542 spectateurs qui ont fait fi du mauvais temps. Du même coup, les Marquis ont repris leur place au sommet du classement de la Ligue nord-américaine de hockey.

Ce week-end parfait est venu faire oublier le passage à vide qui a secoué l'équipe lors des deux dernières fins de semaine. L'entraîneur-chef des Jonquiérois a d'ailleurs apprécié l'énergie de ses troupes, et ce, malgré deux matchs en moins de 48 heures. «Je pense qu'en fin de semaine, les gars ont senti l'urgence après les trois défaites consécutives. Ils ont encore une fois démontré beaucoup de caractère, comme ils l'avaient fait vendredi en troisième période (quatre buts sans réplique). D'ailleurs, je pense que cette période a vraiment redonné confiance à l'équipe», a commenté Francis Breault après la rencontre.

Même s'il manquait quelques bons éléments dans le camp adverse, le pilote des Marquis estime que ses protégés ont démontré une belle éthique de travail et une bonne dose de hargne. «En fin de semaine, je pense qu'on a dominé physiquement et ça a fait la différence. Quand on est physique et qu'on est sur la rondelle comme ça, on estdur à jouer.» Il a aussi eu un bon mot pour la brigade défensive, privé de l'un de ses piliers, Jean-Michel Bolduc, suspendu un match. «Nos défenseurs ont relancé l'attaque et ont été en mouvement. Les gars ont pris la relève de Bolduc, ils ont levé leur jeu d'un cran et ont fait leur job», signale-t-il.

Deuxième émotive

Les Marquis ont ouvert la marque à mi-chemin de la première, lorsque Jean-Sébastien Bérubé a décoché à la vitesse de l'éclair la rondelle laissée libre à la gauche de l'enclave. Mais en deuxième, les Marquis se sont laissés emporter par leurs émotions. Hubert Poulin a écopé d'un quatre minutes au cachot où il a si violemment manifesté son désaccord qu'il a été chassé au vestiaire pour dix minutes additionnelles de mauvaise conduite. Les Jonquiérois ont tout de même doublé leur avance avec 4mn26 à faire à la médiane, mais voilà que Luis Tremblay et Carl Gélinas se sont empoignés près du banc des visiteurs. Dans le brouhaha, Jérémie Malouin, qui s'était amené près de son coéquipier, n'a pas apprécié le propos de Chris Cloutier et il lui a fait savoir, mais c'est lui qui a été chassé pour dix minutes.

Les Marquis ont donc à nouveau dû batailler avec un quatre minutes en désavantage numérique. Cette fois-ci, les Trifluviens n'ont pas raté leur chance et ont réduit l'écart à 2-1 sur un tir de Pierre-Olivier Beaulieu, mais ce sera le seul moment de réjouissances des visiteurs.

«À 2-1 avec les avantages numériques que Trois-Rivières a eus, on dominait, mais on n'était pas en confiance parce qu'on n'a pas réussi à capitaliser sur des lancers», a constaté le pilote des Marquis. Même si le Blizzard a fini par marque en jeu de puissance, Breault a apprécié que ses joueurs restent concentrés pendant 60 minutes. «Honnêtement, on a manqué de discipline en deuxième et ça a tué le tempo de notre équipe. Il faut apprendre de nos erreurs parce qu'en séries, ça va faire mal. Mais parfois l'émotion devient trop forte. Il faut être en contrôle, parce que les émotions vont monter plus que ça encore tantôt», de conclure Francis Breault.

Impeccables en troisième

Profitant d'un avantage numérique en début de troisième, les Marquis ont conforté leur avance à 3-1 sur un beau tir du revers de Jonathan Paiement, bien placé devant l'enclave. Le capitaine Hugo Carpentier a ensuite pris de vitesse le cerbère du Blizzard pour enfiler son 18e de la saison. À peine deux minutes plus tard, le défenseur Samuel Groulx a porté l'avance des locaux à 5-1 sur un beau tir de la pointe pour clore le débat.

Mentionnons que Benoit Gratton a mérité la première étoile avec une soirée de quatre points (1 but, 3 passes). Jean-Sébastien Bérubé, auteur du premier but, a obtenu la deuxième et Jonathan Paiement, la troisième (1 but, deux passes).

Les Marquis de Jonquière ont accroché le chandail... (Archives Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 2.0

Agrandir

Les Marquis de Jonquière ont accroché le chandail de leur ancien coéquipier Alexandre Gauthier en geste de soutien.

Archives Le Quotidien, Michel Tremblay

Alexandre Gauthier combat encore

La partie est loin d'être gagné pour le Jonquiérois Alexandre Gauthier, mais disons que l'ancien homme fort des Marquis de Jonquière semble sur la bonne voie.

Sa conjointe, Karine Leblanc, a publié des nouvelles samedi matin. Le jeune père de famille a subi une autre longue opération, cette fois pour les blessures subies au niveau du ventre.

«En gros, ils lui ont enlevé une partie de l'intestin, enlevé la rate et cousu quelques parties de l'intestin qui étaient fissurés . C'est une grosse opération, mais la chirurgienne dit que ça s'est bien passé et que son ventre était stabilisé! C'était la décision à prendre selon elle puisqu'il avait déjà perdu beaucoup de sang et il craignait l'hémorragie interne. Maintenant, il est au taco pour sa tête. On se croise les doigts pour qu'il n'y est pas d'enflure et que ce soit stable», a -t-elle écrit sur Facebook en invitant les gens à continuer de lui envoyer des ondes positives. «À date, ç'a l'air d'aider dans cette dure épreuve!»

Respect

Beau témoignage de respect de la part des coéquipiers d'Alexandre Gauthier vendredi soir, à l'issue du match entre les River Kings de Cornwall et les 3L de Rivière-du-Loup. En guise de soutien à leur coéquipier qui a été grièvement blessé dans un accident de la route, les River Kings ont formé un cercle au centre de la patinoire pour appuyer en pensée dans l'important combat que le Jonquiérois livre en ce moment. Les joueurs du 3L se sont ensuite joints à eux, la rivalité ayant cédé la place à la solidarité. Un beau geste et des ondes positives qui ont certainement touché Gauthier et ses proches.

Ce beau geste spontané a également été salué par les dirigeants du circuit Godin. «Toute la communauté de la LNAH se range derrière lui (Alexandre) et les membres de sa famille afin de lui manifester tout notre appui dans ses efforts de guérison. C'est dans ces moments que l'on voit qu'au delà de la rivalité, le côté humain l'emporte facilement», a souligné le relationniste de la Ligue, Denis Boisvert, dans un communiqué émis samedi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer