Loïc Lacasse inspire les Marquis

Les Marquis de Jonquière ont arraché une victoire... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Les Marquis de Jonquière ont arraché une victoire de 6-5 aux 3 L de Rivière-du-Loup, vendredi, au grand plaisir des 1600 spectateurs présents qui ont salué leur performance au Palais des sports. Les Marquis ont ainsi remporté les deux derniers duels contre les Louperivois, mais non sans peine cependant.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Marquis de Jonquière ont arraché une victoire de 6-5 aux 3 L de Rivière-du-Loup, vendredi, au grand plaisir des 1600 spectateurs présents qui ont salué leur performance au Palais des sports. Les Marquis ont ainsi remporté les deux derniers duels contre les Louperivois, mais non sans peine cependant.

Leurs coriaces adversaires leur ont en effet donné du fil à retordre encore jusqu'à la toute fin, et n'eût été du brio du cerbère Loïc Lacasse à maintes occasions, le verdict final aurait aisément pu être différent. Lacasse a fait face à un tir nourri de 40 lancers tandis que ses coéquipiers ont décoché 34 fois sur les gardiens adverses.

Même s'il a regardé le match des estrades en raison de son match de suspension, l'entraîneur-chef Claude Bouchard n'a rien perdu de son sens critique. Malgré la victoire, il s'attendait à mieux de ses troupes au niveau de l'efficacité défensive. Ce n'était pas le «copier-coller» de la semaine dernière qu'il espérait.

«Ce n'était pas le même style de match que la semaine dernière! C'est rare, mais défensivement, on n'était pas sur la coche comme d'habitude», a-t-il commenté en point de presse.

«Après 31 matchs, dans les buts contre, on avait 20 buts d'avance sur les deuxièmes. Ce soir (vendredi), je dirais qu'on a été bons de notre ligne bleue au filet adverse, mais honnêtement, dans notre zone, ç'a été très très difficile.

«Dans un calendrier de 40 matchs, ça va arriver que ce soit plus difficile défensivement collectivement comme ce fut le cas ce soir. Après deux périodes, Rivière-du-Loup était déjà rendu à 16 ou 17 chances de compter, alors que d'habitude, on donne en moyenne entre 12 et 15 chances par match. C'est le premier soir que je sens que notre inactivité du dernier mois se fait sentir. On n'a joué qu'un match dans quatre de nos cinq derniers week-ends. Comme on ne pratique pas, la seule façon pour nous de gagner un tempo, c'est de jouer», a-t-il souligné, heureux de renouer avec les week-ends de deux matchs avant le début des séries.

«Cela dit, le point positif, c'est qu'on a trouvé une façon de gagner ce soir, même si on n'a pas joué notre meilleur match et que nous affrontions une bonne équipe. Car à ses 13 derniers matchs, Rivière-du-Loup n'en a perdu que deux et c'est contre nous. L'important, c'est d'être conscients que ç'a été plus difficile défensivement et de s'assurer qu'à notre prochain match, on soit meilleurs dans notre zone qu'on l'a été ce soir.

Le trio de Corsi efficace

Outre le cerbère des Marquis, le trio de Carpentier-Corsi et Brunelle s'est lui aussi distingué. PJ Corsi a fini sa soirée avec deux buts et deux passes et la première étoile, Hugo Carpentier a lui aussi obtenu un doublé en plus d'une passe, tandis que Mathieu Brunelle a récolté trois mentions d'aide et la 2e étoile.

Cela dit, la rencontre a débuté sur les chapeaux de roue, Olivier Croteau trouvant une faille dans la muraille de Decelles à peine une minute après le début du match. Les Louperivois ont répliqué deux fois plutôt qu'une, six minutes plus tard, d'abord par l'entremise de Sylvain Deschâtelets à la faveur d'un avantage numérique, et 48 secondes plus tard, sur un tir de Jean-Philippe Laflamme. Les Marquis ont ensuite nivelé la marque sur un beau jeu de passes entre Carpentier et Corsi, qui a déjoué Decelles.

En deuxième, le cerbère des Marquis s'est distingué à maintes reprises, ne concédant qu'un but sur les 20 lancers décochés par les visiteurs. À l'opposé, la période aura été fatale pour Decelles après avoir concédé trois filets sans réplique. Dès le début, le trio Carpentier/Corsi/Brunelle a remis ça, Carpentier marquant sur un jeu de puissance. Corsi et Carpentier ont tour à tour récidivé en moins de deux minutes pour porter l'avance à 5-2, sonnant ainsi la fin du match pour Decelles qui a cédé sa place à Philippe Trudeau. Pendant ce temps, Lacasse a multiplié les arrêts clés, parfois spectaculaires, ne cédant qu'à 50 secondes de la fin sur un tir de Deschâtelets, son 2e du match à la faveur d'un avantage numérique.

En troisième, chaque équipe s'est échangé les buts à tour de rôle. Marc-Olivier D'Amour a réduit l'écart à un but, avant que Jonathan Paiement ne redonne l'avance de deux buts aux locaux. Puis, Francis Trudel, oublié à la ligne bleue, a filé seul devant Lacasse qu'il a déjoué pour porter la marque à 6-5. Encore une fois, les Marquis ont joué avec le feu en offrant un avantage numérique aux visiteurs en toute fin de match, qui n'ont pu en profiter, pas plus que le retrait de leur gardien au profit d'un 6e attaquant. Heureusement, les Jonquiérois ont réussi à tirer les marrons du feu, à la grande satisfaction de leurs partisans qui les ont chaleureusement applaudis.

Loïc Lacasse a connu un fort match devant... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 2.0

Agrandir

Loïc Lacasse a connu un fort match devant le filet des Marquis.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Les Marquis en bref

• Par rapport à la semaine dernière, les joueurs suivants n'étaient pas en uniforme du côté des 3L : Chad Lacasse, Samuel Lévesque et Frédérick Côté. Ils ont été remplacés par Maxime Villemaire, Étienne Archambault et Andrew Randazzo. L'alignement des Marquis est demeuré le même...

• Comme prévu, Martin Gagné a agi comme entraîneur-chef en raison de la suspension d'un match de Claude Bouchard. C'est le défenseur Christopher Guay qui l'a assisté comme adjoint...

• Il y avait de l'animosité dans l'air. Jérémie Maloin a jeté les gants en première contre Jean-Philip Chabot. Hugo Carpentier et Marc-André Tourigny n'étaient pas à inviter à une même table...

•À 4-2, le Shérif Sean McMorrow a jeté les gants contre le «tireur de chaise» Dave Hamel. Les deux gaillards ont rivalisé de force et les officiels les ont rapidement séparés dès qu'ils sont tombés sur la glace...

• Bonne nouvelle pour les partisans du Cool FM de Saint-Georges et la LNAH: l'organisation a annoncé en conférence de presse que les activités de l'équipe se poursuivent grâce à l'implication d'un groupe d'hommes d'affaire locaux, appuyé d'une nouvelle entente avec la Ville de Saint-Georges...

• Parlant du Cool FM, Gabriel Gignac, de En Beauce.com, nous apprend que l'ancien Marquis, Patrick Bernier, ne terminera pas sa saison avec la formation beauceronne. Après avoir subi une, peut-être deux commotions cérébrales, le robuste attaquant souhaite mettre l'accent sur sa famille et sa vie professionnelle. Le pilote Dean Lygitsakos n'a toutefois pas jeté la serviette sur ses chances de le convaincre de revenir éventuellement au jeu...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer