Deux transactions mineures chez les Marquis

Le directeur général des Marquis, Marc Boivin.... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Le directeur général des Marquis, Marc Boivin.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Les dernières heures de la période ouverte aux transactions dans la Ligue nord-américaine de hockey n'ont pas provoqué une transformation extrême des Marquis de Jonquière. Ces derniers ont complété deux échanges mineurs avant l'heure limite (20h, mardi).

Les Marquis ont d'abord échangé Yann Poirier et un choix de septième ronde en 2016 aux Prédateurs de Laval en retour d'un cinquième choix au prochain repêchage. Ils ont ensuite cédé le robuste Alexandre Gauthier aux River Kings de Cornwall pour des considérations futures.

Directeur général des Marquis, Marc Boivin se dit très à l'aise avec le groupe qu'il a sous la main pour terminer la saison.

«Nous aurions aimé mettre la main sur un défenseur de premier plan capable de jouer dans nos quatre premiers, mais il n'y en avait pas, note Marc Boivin. Toutes les équipes en cherchent. Nous n'étions pas intéressés à bouger juste pour bouger. Nous allons structurer l'équipe que nous avons, commencer à pratiquer et nous préparer pour la fin de la saison.

«Je crois que nous avons tout ce qu'il faut pour aller au bout. Nous aurions aimé ajouter un défenseur, mais notre défensive n'a quand même rien à envier aux autres de la ligue.»

Oubliez Penner

Par ailleurs, Marc Boivin confirme que Alex Penner ne jouera pas pour les Marquis cette saison. Il avait jusqu'à mardi pour signer un contrat, ce qu'il n'a pas fait. Ses demandes monétaires étaient trop élevées et le directeur général est convaincu que l'addition de Hubert Poulin, la semaine dernière, comble un rôle que Penner aurait pu jouer. Et quand il regarde l'ensemble du portrait, il est aussi certain que Poulin n'a rien à envier à Francis Lessard, contre lequel il a été échangé.

Sorel-Tracy s'améliore

Si les Marquis ont été tranquilles, on ne peut en dire autant des Prédateurs de Laval. Dans leur cas, on peut pratiquement parler d'un grand ménage. Ils ont cédé Karel St-Laurent, Dave Starenski et Maxime Ouimet à Sorel-Tracy en retour de Charles Fontaine, Brett Angel et de deux choix en 2016 (3e et 6e). Ces deux équipes ont conclu un autre marché par lequel Juraj Kolnik est passé à Sorel-Tracy contre Francis Desrosiers et un troisième choix en 2016. Deux transactions qui ont fait sourciller Marc Boivin...

«C'est à n'y rien comprendre», a-t-il laissé tomber.

Trois-Rivières a échangé Kevin Veilleux à Cornwall contre Jean-Philippe Caron et un troisième choix.

À Saint-Georges, Dean Lygitsakos a bougé quelques fois. Sa décision la plus importante fait en sorte que le défenseur David Foucher se retrouve maintenant à Trois-Rivières. En retour, le Cool FM a reçu Patrick Lapostolle, auteur de 22 points cette saison, et un choix de première ronde en 2016.

Améliorations nécessaires

Les Marquis de Jonquière n'ont rien contre l'idée du maire Jean Tremblay d'investir 25 millions$ pour rénover le centre Georges-Vézina. Ils se demandent cependant comment ils pourraient composer avec une des conséquences majeures du projet, partager le Palais des sports de Jonquière avec les Saguenéens de Chicoutimi pendant un an.

Si le projet présenté par le maire se réalise, les Saguenéens devront délaisser leurs quartiers du centre Georges-Vézina pendant toute la saison 2016-2017. Le seul amphithéâtre sur le territoire de Saguenay capable de les héberger est le Palais des sports, mais celui-ci est déjà le domicile des Marquis de la Ligue nord-américaine de hockey.

Le directeur général des Marquis, Marc Boivin, doute que le centre sportif de la rue Pelletier soit en mesure de répondre à une telle demande.

«Il faudrait que des améliorations soient apportées au Palais des sports, note Marc Boivin. Dans les conditions actuelles, c'est impensable. Il n'y a même pas deux vestiaires pour accueillir deux équipes de ces niveaux. Notre vestiaire est déjà désuet. C'est la même chambre de hockey que dans le temps où je jouais junior. Elle n'a pratiquement pas changé, sauf la céramique dans les douches qui a été changée il y a deux ans.

«Je n'ai vraiment rien contre les Saguenéens, notre coach travaille aussi pour eux, ou contre l'idée de rénover le centre Georges-Vézina, mais les infrastructures actuelles ne permettent pas d'accueillir à la fois les Marquis et les Saguenéens au Palais des sports.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer