Une victoire digne des séries

Claude Bouchard a accordé une excellente note à... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Claude Bouchard a accordé une excellente note à toute son équipe, vendredi, après une précieuse victoire à Thetford.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Marquis de Jonquière ont gagné un match de séries, hier soir, en signant une victoire de 4-3 sur l'Assurancia de Thetford devant 1727 spectateurs réunis au centre Mario-Gosselin. En plus de conforter son avance au sommet de la Ligue nord-américaine de hockey, la troupe de Claude Bouchard est l'une des rares équipes qui peuvent se vanter d'avoir infligé deux défaites aux Thetfordois devant leurs partisans.

Le pilote des Marquis a même décerné un 8 sur 10 à ses protégés pour leur tenue devant leurs coriaces hôtes. «C'est une grosse victoire, surtout que ce n'est pas évident de gagner ici. C'est une bonne équipe qui joue bien chez elle. Thetford n'avait que trois défaites à domicile depuis le début de la saison. Maintenant deux sont lorsqu'ils ont joué contre nous. Ce soir (hier), ç'a vraiment été un match des séries. Un match physique où on n'a pas donné beaucoup de revirements, on a bien joué dans nos structures sans la rondelle et où on a contrôlé nos émotions même s'il y avait une grosse foule et quatre ''toughs'' dans leur alignement», a expliqué Claude Bouchard.

De fait, après une première période plutôt tranquille, le deuxième vingt a été beaucoup plus animé, pour ne pas dire tumultueux.

Les Marquis ont ouvert les hostilités dès la première minute de jeu, Benoit Gratton déjouant le cerbère Gabriel Girard sur un retour de lancer de son complice Francis Fortier. L'Assurancia a répliqué 40 secondes plus tard, Nicolas Corbeil déjouant le cerbère Loïc Lacasse.

Les hommes forts ont ensuite mis leur grain de sel, la nouvelle acquisition des Marquis, Hubert Poulin, jetant les gants contre «L'Animal» Joël Thériault. Les deux belligérants se sont livré un combat pour hommes avant de choir sur la glace et d'être séparés par les officiels. Aussitôt après, le Shérif Sean McMorrow a livré son 500e combat en carrière chez les pros contre Ryan James Hand à qui il a décerné quelques bonnes droites avant de le renverser. La petite peste Martin Larivière, qui ne voulait pas être en reste, avait de grandes ambitions en s'attaquant à Anthony Stewart, mais ce dernier s'est rapidement débarrassé du petit roquet de l'Assurancia.

À mi-chemin de la deuxième, le jeu de puissance des Jonquiérois a ensuite fait mouche, Hugo Carpentier, puis Jérémy Vigneault-Bélanger portant l'avance des Marquis à 3-1, dans ce dernier cas. Toutefois, leurs hôtes ont répliqué dans la dernière minute de jeu, Marc-Olivier Vallerand réduisant l'écart à un but.

Au dernier engagement, le Jonquiérois Jérémy Vigneault-Bélanger a enfilé son deuxième du match pour redonner une avance de deux buts aux Marquis. Mais encore une fois, les Thetfordois ont réussi à répliquer avec moins de trois minutes dans la rencontre, Nicolas Corbeil signant lui aussi un doublé.

Dans la dernière minute de jeu, l'Assurancia a retiré son gardien au profit d'un sixième attaquant, en vain cependant.

«Je suis content de la façon dont on a joué, surtout en troisième, a souligné Claude Bouchard. À nos deux derniers matchs, contre Trois-Rivières et Thetford Mines, on avait l'avance en troisième et on avait joué sur les talons. Ce soir, on n'a vraiment pas joué sur les talons, mais on a plutôt continué de mettre de la pression dans leur zone. Je suis content de la façon dont on a joué. Ce n'est pas évident de garder un rythme quand ça fait deux week-ends qu'on ne joue qu'un seul match. Ce n'est pas évident sur le synchronisme des gars, surtout qu'on n'a pas l'occasion de pratiquer la semaine», fait valoir celui qui a apprécié le travail de son p'tit nouveau, Hubert Poulin. «Il a donné le ton et il y est allé le premier contre Thériault et il a super bien fait ça.»

À défaut d'aligner Francis Lessard, les Marquis de... (Photo le Blizzard Cloutier Nord-Sud de Trois-Rivières) - image 2.0

Agrandir

À défaut d'aligner Francis Lessard, les Marquis de Jonquière se sont assuré les services du pugiliste Hubert Poulin dès vendredi dans une transaction effectuée avec le Blizzard de Trois-Rivières.

Photo le Blizzard Cloutier Nord-Sud de Trois-Rivières

Poulin devient un Marquis

Faute d'avoir pu convaincre l'homme fort Francis Lessard de venir jouer à Jonquière, l'organisation des Marquis n'a pas perdu de temps ni trop au change puisqu'elle a conclu une transaction avec le Blizzard de Trois-Rivières qui amènera le bagarreur Hubert Poulin en échange de Lessard. Les partisans des Marquis, qui aimaient bien le détester, ne devraient pas tarder à adopter l'ailier droit de 27 ans qui porte le #97 dans l'uniforme des Marquis. D'ailleurs, l'homme fort s'est aligné avec ses nouveaux coéquipiers dès vendredi soir, pour le match à Thetford, et a même jeté les gants dans un rude combat contre «L'Animal» Joël Thériault.

De l'aveu des Marquis, l'acquisition de Lessard leur a permis d'avoir la monnaie d'échange recherchée pour obtenir Poulin, ce dernier étant convoité par l'organisation jonquiéroise depuis plusieurs années. Le Beauceron d'origine n'a pas besoin de présentation, lui qui a fait ses débuts en 2009 dans le circuit Godin avec le CRS Express de Saint-Georges où il a joué quatre saisons avant de prendre la direction de Trois-Rivières.

Le directeur général des Marquis, Marc Boivin était plus que satisfait de son coup.

«Lorsque nous avons acquis Francis Lessard, nous savions qu'il serait l'élément-clé qui nous permettrait d'avoir ce qu'on veut, a-t-il déclaré dans un communiqué, en précisant que le joueur-pugiliste était reluqué par plusieurs formations.

«Ça fait plusieurs années que nous convoitions ce joueur qui est capable d'évoluer sur un trio de manière régulière en plus d'apporter beaucoup de robustesse à sa formation. Hubert est très content de venir jouer à Jonquière. Dès le début, on savait ce qu'on faisait et on a bien fait nos devoirs pour l'amener ici. Encore une fois, on a travaillé en équipe, on s'est consulté et on a récolté le fruit de notre bon travail.»

Outre l'adepte de kickboxing qui ne laisse personne indifférent, les Marquis ont également mis la main sur le jeune défenseur droitier, François Godin, 22 ans, qui a évolué avec les formations de Bathurst, de Victoriaville et de Québec dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Marc Boivin estime que Godin ajoute «de la profondeur en vue des séries éliminatoires. C'est un bon jeune qui va compléter notre brigade défensive lorsque nous ferons appel à lui.»

Les Marquis ont aussi obtenu un choix de 3e ronde ainsi que des considérations futures qui seront dévoilées durant la période estivale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer