Anthony Stewart marque dans la victoire

Anthony Stewart a inscrit son premier but avec... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Anthony Stewart a inscrit son premier but avec les Marquis lors d'un avantage numérique en première période.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Marcoux
Le Quotidien

Les Marquis de Jonquière l'ont échappé belle, samedi soir, contre l'Assurancia de Thetford Mines avec une victoire de 4 à 3 en fusillade. Jonquière a laissé filer une avance de 3 à 1 après deux périodes. Les 2189 spectateurs, la plus grosse foule du Palais des sports cette saison, ont toutefois pu commencer l'année 2016 avec le sourire, après que Peter-James Corsi ait donné la victoire aux siens.

«On a bien joué pendant deux périodes. D'habitude, ici, quand on a l'avance, on joue bien. En troisième, on a peut-être joué un peu plus sur les talons que d'habitude. Au lieu de jouer pour gagner, on a peut-être joué pour ne pas perdre. Il y a une morale à retenir de ça, et c'est ce que j'ai dit aux joueurs après la partie», de confier l'entraîneur-chef des Marquis, Claude Bouchard.

Les Jonquiérois ont commencé l'année en force quand Peter-James Corsi a touché la cible avec un tir frappé tôt en première période.

Un premier but pour Stewart

Après un but de l'Assurancia, bien placé dans l'enclave, le nouveau venu Anthony Stewart a décoché un tir des poignets qui a battu le gardien Jean-Philippe Levasseur. Puis, Hugo Carpentier a redirigé une rondelle pour doubler l'avance des Marquis.

Tout s'est écroulé à Jonquière en troisième, et l'Assurancia est revenue de l'arrière avec l'aide de Maxime Lecours et de Sébastien Courcelles.

«On a arrêté de mettre de la pression! On leur a donné beaucoup de temps et beaucoup d'espace. Le deuxième but nous a ébranlés un peu. On a changé notre façon de jouer. À 3-3, [Loïc] Lacasse a fait de gros arrêts pour nous», a résumé Claude Bouchard. Le gardien des Marquis a terminé la rencontre avec 28 arrêts.

C'était la deuxième fois cette saison que les Marquis avaient besoin de la prolongation. Le chef d'orchestre des Marquis n'a pas caché que ce scénario inhabituel a compliqué la tâche de sa formation. « C'est un gros deux points pour nous. C'est notre 25e match et on n'avait pas été en tirs de barrage. À trois contre trois, ce qui n'est pas coutume, on s'en est bien sortis. L'important, c'est qu'on a trouvé le moyen de revenir et d'aller chercher les deux points», a affirmé Claude Bouchard.

Aussi, les Jonquiérois semblaient frustrés du travail des officiels. «On est pas mal frustrés de même tous les soirs, a lancé Claude Bouchard à la blague. Il faut contrôler nos émotions. Les gars se sont beaucoup améliorés à ce chapitre.»

Les Marquis de Jonquière l'ont... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay) - image 2.0

Agrandir

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

«Je suis excité»

Anthony Stewart a su combler ses nouveaux partisans en marquant d'un bon tir des poignets en fin de première période. Il a poussé un soupir de soulagement au terme de la rencontre, lui qui a disputé son dernier match en novembre 2014 dans la Ligue continentale de hockey (KHL).

«La vitesse du jeu est totalement différente. La ligue ici ne reçoit pas assez de crédit. Ç'a vraiment été un test pour ma condition physique» a lancé le principal intéressé avec le sourire après le match.

Il espère aider Jonquière avec son style de jeux robuste qui lui a permis de jouer 262 matchs dans la Ligue nationale de hockey.

Anthony Stewart a goûté pour la première fois à une prolongation trois contre trois. Il a joué une seule présence en prolongation.

«C'était juste trop pour moi, s'est-il exclamé en riant. Ça va me prendre quelques matchs pour revenir en bonne forme.»

«J'ai décidé de venir à Jonquière, car Sean McMorrow est un bon ami à moi. C'est certain que je m'ennuie de la ''game''. Je suis excité de jouer et d'être ici. Je n'ai pas un gros ego. Je veux gagner et j'ai entendu des bonnes choses sur la ville. Je veux contribuer avec du jeu physique en fond de territoire et je n'ai pas peur de jeter les gants.»

De son côté, Claude Bouchard est satisfait de la performance de son protégé. Il estime que, comme d'autres joueurs qui l'ont précédé, il aura besoin d'un certain temps pour s'adapter.

« Il arrive dans une nouvelle ligue, ça faisait un bout qu'il avait mis les patins. Il a vu que le jeu est rapide et je suis convaincu qu'il va s'ajuster et qu'au fil que des matchs, il va être meilleur», a souligné le pilote au sujet de son nouvel attaquant.

L'entraîneur n'est pas nerveux à l'idée de diriger un joueur ayant joué dans la LNH. Il rappelle qu'il a dirigé Kristopher Letang, lorsque celui-ci évoluait à Val-d'Or.

«Ce sont des adultes les joueurs, et plusieurs ont joué du gros hockey. J'ai dirigé plusieurs joueurs qui ont joué dans la LNH et on en a d'autres qui ont cette expérience dans l'équipe.»

Les Marquis en bref

• Les Marquis reprendront l'action demain à Rivière-du-Loup...

• Il s'agissait d'une quatrième victoire de suite samedi pour Jonquière...

• L'homme fort des Marquis, le Jonquiérois Alexandre Gauthier est l'heureux papa du petit Victor, né le 31 décembre à 12h29. Il pesait 7 livres et 4 onces. À l'instar de leur petit trésor, la maman, Karine Leblanc, se porte bien elle aussi...

• Les esprits se sont échauffés en deuxième quand Alexandre Gauthier et Sean Mcmorrow ont jeté les gants, respectivement contre Martin Larrivière et Joël Thériault...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer