Les Marquis s'inclinent 5-2 à Saint-Georges

Émotions à contrôler

Les Marquis de Jonquière se sont inclinés 5-2... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Les Marquis de Jonquière se sont inclinés 5-2 vendredi devant le Cool FM de Saint-Georges-de-Beauce.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Cool FM de Saint-Georges-de-Beauce attendait de pied ferme les Marquis de Jonquière, qu'il a vaincu 5-2, vendredi, au centre sportif Lacroix-Dutil. N'eût été du but de Mathieu Tremblay en toute fin de rencontre, la troupe de Dean Lygitsakos aurait rendu la monnaie de leur pièce aux Jonquiérois en inversant le pointage du premier duel de la saison.

Malgré une domination des Jonquiérois en première (16-4), ce sont les Beaucerons qui ont été les premiers à s'inscrire au pointage sur un tir de Kevin Cloutier tandis que leur gardien, Pier-Olivier Pelletier, a réussi à neutraliser l'attaque jonquiéroise. Toutefois, dès le début de la deuxième, Jean-Simon Allard nivelle la marque à la faveur d'un avantage numérique, avec l'aide de William Lacasse et Alex Bourret. Malheureusement pour les Marquis, Éric Bertrand a redonné l'avance aux siens avec six minutes à faire dans une deuxième période plus tumultueuse. Les Marquis pensaient bien avoir créé à nouveau l'égalité, mais les officiels ont estimé que ce n'était pas le cas.

Le gardien Loïc Lacasse a été plus occupé durant ce deuxième vingt, faisant face à 19 lancers (Pelletier en a reçu 13). Un quatre minutes de pénalité décernée à William Lacasse en fin de deuxième a ouvert la porte aux Beaucerons qui ont creusé l'écart 3-1 dès le début du dernier vingt, sur un tir de Hubert Genest. Avec dix minutes à faire, une erreur défensive a ensuite permis à l'ancien Marquis Patrick Bernier de conforter l'avance des Beaucerons à 4-1. Kevin Cloutier a inscrit son deuxième du match pour porter l'avance à 5-1. Avec 1mn15 à jouer, Mathieu Tremblay a vu ses efforts récompensés, lui qui a inscrit son premier but officiel dans la LNAH en saison régulière, sur une passe de Mathieu Brunelle et Jonathan Paiement, mais le mal était fait.

Gérer les émotions

Pour le pilote des Marquis, le vent a tourné lorsque ses troupes se sont laissé emporter par les émotions. «On a été excellents en première, mais nous avons manqué d'opportunisme alors que les chances de marquer étaient de 8-2 en notre faveur. Normalement, on aurait pu sortir avec une avance de deux, trois buts. Mais dans cette ligue-là, il se passe des choses bizarres qui font que la ''game'' peut virer de bord et il faut contrôler nos émotions. Ce soir (hier), on ne l'a pas fait et on s'est mis à jouer frustrés et à écoper de punitions, à ne pas bien jouer dans les structures et à faire n'importe quoi, et c'est ce que ça a donné», a résumé Claude Bouchard, qui a fait référence au but refusé et à un coup porté au visage de Jonathan Paiement alors qu'il était près du banc de Saint-Georges. Il espère que ses troupes retiendront la leçon pour le match samedi soir, contre Rivière-du-Loup.

Comme un malheur n'arrive jamais seul, les Marquis ont perdu les services de l'attaquant François Fortier en début de deuxième et il sera absent samedi. Outre Fortier, les Marquis étaient déjà privés des services de Yannick Riendeau et de Benoit Gratton. À cela s'ajoutera l'absence de McMorrow qui devra purger au moins un match pour avoir été agresseur à l'endroit de Patrick Bernier. Claude Bouchard discutera avec Marc Boivin pour déterminer qui sera appelé en renfort.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer