Une véritable partie de plaisir

Hugo Carpentier (28) a trouvé le fond du... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Hugo Carpentier (28) a trouvé le fond du filet en première période.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La route est longue de Cornwall à Jonquière, mais le match d'hier contre les Marquis a dû paraître encore plus long pour les pauvres gardiens des River Kings qui ont fait face à un bombardement de 51 lancers en 60 minutes de jeu. Les quelque 1700 spectateurs au Palais des sports ont assisté à un véritable festival offensif des hommes de Claude Bouchard, qui l'ont emporté 9-1.

«Ce sont des matchs dangereux. Quand tu sais que tu affrontes une équipe qui n'a pas gagné une fois. Ce n'est pas facile de préparer l'équipe. Dans un match comme ça, c'est plus le résultat final qui compte, car tu ne veux pas être la première équipe à encaisser une défaite contre eux», a mentionné l'entraîneur.

«Offensivement, on a fait de très belles choses. Ça a donné un beau spectacle pour les spectateurs. C'est bon pour les stats des gars et c'était un match pour essayer des choses offensivement. Je vis bien avec ça. Il était évident que notre club avait plus de talent. Mais quand tu joues contre ce genre d'équipe et que tu prends l'avance comme on l'a fait, tu négliges certaines choses. C'est la nature humaine, mais c'est seulement d'en être conscients, de leur rappeler qu'il leur faudra être meilleurs sur les petits détails, car ce sera différent dimanche à Laval.»

D'ailleurs, Bouchard s'attend à un match «folklorique» au Colisée de Laval avec la démission de l'entraîneur Serge Forcier. Hier, pour le match contre l'Assurancia de Thetford Mines, Dannick Lessard et le relationniste de l'équipe, Nicolas Pelletier, ont partagé le travail dans une défaite de 11-4.

«C'est sûr que c'est plate de voir des choses comme à Laval, a commenté Claude Bouchard. Forcier faisait un bon travail depuis le début de la saison et ils ne sont pas en première position. Je n'ai pas vu ça souvent dans ma carrière un coach qui démissionne quand son équipe est au premier rang. Ils vont coacher leur premier match local contre nous dimanche et on s'attend à ce que ça vire en folklore. Fortier n'a pas démissionné pour rien. Il y avait sûrement des choses avec lesquelles ils n'étaient pas d'accord.»

Sans pitié

Hier, les Marquis ont frappé vite et bien dans cette victoire qui leur a permis de remonter au 2e rang du classement. Moins de deux minutes après le début de la rencontre, Olivier Croteau a souligné son retour au jeu en marquant son premier but de la saison sur des passes de Mathieu Brunelle et d'Alex Bourret. Ce dernier méritera d'ailleurs la première étoile du match avec une récolte de quatre points sur des passes.

Posté derrière le but de Cornwall, l'habile Benoit Gratton s'est ensuite moqué de la défensive en orchestrant un beau but du robuste Jean-Sébastien Bérubé. Les Marquis ont ensuite mis à profit le seul avantage numérique du premier vingt, Hugo Carpentier faisant mouche sur une passe de Riendeau.

En début de deuxième, les River Kings ont montré les dents en tout début de période, mais encore là, les locaux ont repris le contrôle pour prendre les devants 4-0. Alex Bourret a attiré l'adversaire vers lui, lassant le magicien Riendeau mystifier le cerbère de Cornwall.

Les visiteurs ont eux aussi fait fructifier un rare avantage numérique. La nouvelle acquisition, Nicolas Pard, a décoché un plomb qui a surpris Frédéric Piché à sa gauche. Dix-sept secondes plus tard, les Marquis ont répliqué avec deux buts en 44 secondes, le premier sur un tir de Benoit Gratton, et le second par Mathieu Brunelle. Ce 6e but des locaux a chassé Charles Lavigne, remplacé par Pete Karvouniaris. Le festival offensif s'est poursuivi à la faveur d'un jeu de puissance qui a permis à Riendeau d'enfiler son 2e du match. En fin de deuxième, Olivier Croteau n'a pas apprécié une mise en échec derrière son filet dans la dernière minute de jeu. S'en est suivie une escarmouche entre les joueurs sur la glace qui s'est traduite par plus d'une minute à 5 contre 3 au profit des visiteurs en début de troisième. Sans que ces derniers ne parviennent à capitaliser pour autant.

Les Marquis ont poursuivi leur travail de démolition, Jonathan Parisien trouvant le fond du filet tandis que Peter-James Corsi a enfoncé un dernier clou dans le cercueil avec moins de trois minutes à faire.

En bref

• Les durs à cuire de Cornwall, Francis Lessard (3) et Ryan Sullivan (1) étaient absents, suspendus par suite de leurs gestes lors du match contre les Éperviers de Sorel-Tracy. Curtis Tidball et Jonathan Jasper, qui viennent de terminer les leurs, étaient de la délégation de 18 joueurs...

• Parlant de Tidball, il n'a pas fait le poids devant le fougueux Alexandre Gauthier. Le Jonquiérois a remporté l'épreuve de force pour réussir à passer quelques droites sous le nez de Tidball avant de le renverser sur la glace au grand plaisir des partisans...

Sean The Sheriff McMorrow n'a pas eu le temps de se battre bien longtemps contre Robbie Thompson, les officiels les séparant rapidement. Avantage McMorrow quand même...

• En première, une seule punition a été décernée et c'est Cornwall qui a écopé. Du rarement vu dans le circuit Godin, surtout à Jonquière...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer