Une deuxième période payante

Hugo Carpentier a donné des maux de tête... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Hugo Carpentier a donné des maux de tête aux Éperviers de Sorel en trouvant le fond du filet à trois reprises, hier soir. Les Marquis l'ont emporté 5-2.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir divisé les honneurs de leurs trois premières fins de semaine d'action, les Marquis ont profité d'un week-end d'un seul match pour réussir la perfection. Ils ont battu les Éperviers de Sorel pour une deuxième fois en autant de duels, 5-2 devant 1596 amateurs au Palais des sports.

«On en jouait juste une. C'était important d'avoir une bonne performance et de trouver le moyen de gagner contre une équipe qui en était à un deuxième match en deux soirs», de souligner l'entraîneur-chef Claude Bouchard dans son point de presse.

Après une première sans but, mais où chaque côté a obtenu de bonnes chances, le jeu s'est animé en deuxième, particulièrement dans le territoire des Éperviers. Les visiteurs ont ouvert la marque par l'entremise du meilleur buteur de la Ligue nord-américaine de hockey, Marco Charpentier, avec son 11e, mais les Jonquiérois ont répliqué à la vitesse de l'éclair avec trois buts rapides, eux qui n'avaient pas touché la cible depuis plus de quatre périodes.

Jérémie Malouin a mis fin à la disette en complétant un magnifique échange avec Olivier Croteau, qui disputait son premier match de la saison, et Jean-Simon Allard. Sur la présence suivante, le même trio a encore une fois menacé et après un changement, Hugo Carpentier a donné les devants aux locaux, sur des aides de Malouin et Allard.

L'entraîneur des Éperviers, Stéphane E. Roy, a tenté de fouetter sa troupe en envoyant David Lacroix dans la mêlée pour jeter les gants contre Alexandre Gauthier, mais non seulement il s'est fait renverser, quelques secondes plus tard, Carpentier marquait son deuxième, au même moment où Sean McMorrow et le Chicoutimien Guillaume Coudé en venaient aux coups devant le filet défendu par Mathieu Dugas qui a limité les dégâts avec 27 arrêts lors des quarante premières minutes.

Avant la fin de l'engagement, le meilleur marqueur des Marquis, François Fortier, a donné une confortable avance de trois buts aux siens, profitant de la savante passe de Francis Charette. Hugo Carpentier a mis la cerise sur le sundae en marquant un troisième au début de la dernière période, sur une superbe pièce individuelle alors que les Marquis évoluaient à court d'un homme.

Avec l'arrivée d'Alex Bourret et de Mathieu Mathieu Brunelle dans l'alignement, coiffé de l'entrée en scène d'Olivier Croteau et du deuxième match seulement de Francis Charette, Claude Bouchard s'attendait à une période initiale plus difficile.

« (Bourret et Brunelle) Je n'ai même pas pu leur parler avant le match pour leur expliquer sur le tableau ce qu'on faisait. Ils sont arrivés à 19h15 et l'échauffement était à 19h35. Ce sont deux bons joueurs de hockey. Il n'y a aucun doute. Au fur et à mesure, ça va avancer. Tu vois que Bourret bouge la rondelle à la pointe sur l'avantage numérique. Ça va nous aider», de souligner l'entraîneur-chef qui continuera d'utiliser l'ancien premier choix dans la Ligne nationale à la ligne bleue, du moins jusqu'au retour de Luis Tremblay, blessé. Il veut également donner du temps à la chimie de s'installer.

«Je pense que dans un niveau comme le nôtre, la chimie, il faut la créer. Il faut que les gars jouent avec les mêmes joueurs. Cette chimie, on ne peut pas la faire pendant les entraînements, il faut la produire d'une autre façon», a-t-il expliqué, soulignant le travail en désavantage numérique qui a fermé la porte aux Éperviers en première.

«Au nombre qu'on a par match, je peux dire qu'on le pratique pas à peu près», a-t-il observé.

En bref

• Envoyé à Laval dans la transaction de jeudi, le défenseur Bruno St-Jacques a également disputé son premier match dans son nouvel uniforme. Il a amassé une passe dans une victoire des Prédateurs 3-2 sur Thetford-Mines...

• Avec l'arrivée de Mathieu Brunelle et le retour d'Olivier Croteau, c'est Mathieu Tremblay qui a écopé et a été retiré de l'alignement. «Un moment donné, ça en prend 11 pour jouer à l'avant, dont deux hommes forts, donc il m'en reste neuf. Je lui ai parlé hier et je lui ai dit que ce n'est pas parce qu'il le méritait, sauf que je sors qui?», s'est questionné Claude Bouchard qui ne veut pas laisser le joueur régional hors du jeu pour une longue période.

• L'attaque des Éperviers est menée par un trio d'anciens des Marquis depuis le début de la saison. Marco Charpentier sonne la charge avec déjà 17 points, un sommet cette saison. Il est suivi par Dominic Léveillé avec 11 et Christian Deschênes avec sept. Ce dernier, qui est également l'un des propriétaires de l'organisation soreloise, avait laissé sa place dans l'alignement. Étienne Brodeur, qui avait porté les couleurs des Sags en 2011-2012, connaît également un excellent début de saison avec neuf points...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer