Saint-Jacques passe aux Prédateurs

Durant son passage, Bruno Saint-Jacques se sera particulièrement... (Archives Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Durant son passage, Bruno Saint-Jacques se sera particulièrement distingué dès sa première saison dans la LNAH, alors qu'il a contribué à la première conquête du Championnat des séries de l'histoire des Marquis en 2012-2013,

Archives Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Marquis de Jonquière ont finalement trouvé un terrain d'entente avec les Prédateurs de Laval pour conclure une transaction impliquant le pilier défensif Bruno Saint-Jacques. En retour, l'organisation jonquiéroise s'est renforcée à l'attaque en obtenant les services de l'ailier gauche Mathieu Brunelle et de l'ailier droit Alex Bourret. Les deux nouvelles acquisitions seront d'ailleurs en uniforme vendredi, pour le match contre les Éperviers de Sorel au Palais des sports. Bourret arborera le #22 laissé vacant par Saint-Jacques, tandis que Brunelle a choisi le #74.

Âgé de 35 ans, l'ancien capitaine des Marquis de Jonquière avait déjà fait part à la direction de sa disponibilité très restreinte en raison de sa formation professionnelle donnée à Montréal et pour des raisons familiales. L'organisation jonquiéroise a donc accommodé le #22 qui ira ainsi rejoindre son bon ami Joe Rullier à la ligne bleue des Prédateurs et il a de bons liens avec Hugo Lusignan, gouverneur de l'équipe.

Saint-Jacques aura porté avec brio les couleurs des Marquis pendant trois saisons, malgré les blessures. Durant son passage, il se sera particulièrement distingué dès sa première saison dans la LNAH, alors qu'il a contribué à la première conquête du Championnat des séries de l'histoire des Marquis en 2012-2013. En plus d'aider les Marquis à remporter la bannière des champions de la saison et d'inscrire son nom sur la coupe Canam, le défenseur avait également mérité du même coup le titre du meilleur joueur des séries éliminatoires et de se retrouver sur l'équipe d'étoiles. Il apposera de nouveau son nom sur la coupe la saison suivante, alors que les Marquis sont à nouveau couronnés champions des séries. L'organisation des Marquis a tenu à le remercier pour son apport durant ces trois saisons.

De détesté à aimé?

En entrevue téléphonique, le DG des Marquis Marc Boivin estime avoir fait un bon coup. «Ce sont deux gars qui ont un bon bagage de hockey et dans la ligue. Brunelle a une bonne fiche toutes les saisons et il a une bonne force d'accélération. Quant à Bourret, ce n'est pas un gros bonhomme, mais il frappe dur. Il est capable de jouer à l'avant, mais aussi à la défense. À Laval et à Thetford, il a été utilisé à la défensive. Et à la pointe, sur le jeu de puissance, il est excellent. Il va nous aider, c'est sûr!», souligne Marc Boivin qui assure que Bourret est heureux de venir jouer à Jonquière. «Quand je l'ai appelé, il m'a dit: ''Qui ne voudrait pas aller jouer à Jonquière!''»

Toutefois, pour les partisans des Marquis de Jonquière, ça fera drôle de voir Alex Bourret dans l'uniforme des Jonquiérois, car le hockeyeur de 29 ans était souvent leur tête de Turc des partisans lors de ses visites au Palais des sports, que ce soit dans l'uniforme de Cornwall, de Thetford Mines ou de Laval. Évidemment, l'ancien choix de première ronde des Thrashers d'Atlanta en 2005 est de ces petites pestes qu'il vaut mieux avoir dans ses rangs que contre soi.

Quant à Mathieu Brunelle, il est un joueur productif, particulièrement la saison dernière, avec une fiche de 66 points en 37 matchs (24 buts, 42 passes). Avant de se pointer à Laval l'an dernier, l'athlète de 32 ans a évolué deux saisons avec les 3L de Rivière-du-Loup.

Sur le forum des Marquis et sur la page Facebook de l'équipe, la transaction est bien perçue par une majorité et, déjà, quelques-uns ont même formé des trios incluant les nouveaux venus.

Beaucoup de mouvement attendu vendredi

Le moins qu'on puisse dire, c'est que l'entraîneur-chef des Marquis de Jonquière, Claude Bouchard, aura de quoi jongler pour préparer son alignement pour le seul match du week-end, vendredi soir, contre Sorel-Tracy. En plus de l'ajout d'Alex Bourret et de Mathieu Brunelle, le robuste attaquant Olivier Croteau et le défenseur William Lacasse seront de retour dans l'action. Même Francis Charette sera en uniforme.

«C'est sûr que je devrai changer les lignes», a convenu Bouchard qui se retrouve avec un heureux problème.

«Bourret, je vais commencer par le faire jouer à la défense, comme c'était le cas à Laval. Nous sommes allés le chercher parce qu'il est capable d'occuper trois chaises: à la défense, à l'avant et à la pointe en avantage numérique. Considérant que Luis Tremblay est blessé, on va le faire commencer à la ligne bleue. Charette va jouer avec François Fortier et Jean-Sébastien Bérubé sur la première ligne. Brunelle va commencer avec P.J. Corsi et Hugo Carpentier tandis que Jean-Simon Allard va se retrouver sur la 3e ligne avec Jérémie Malouin et Olivier Croteau, ce qui signifie que Mathieu Tremblay et Yann Poirier ne joueront pas», a-t-il indiqué. Le cerbère Loïc Lacasse sera en poste devant le filet.

Le pilote des Marquis estime que l'organisation a fait un bon coup avec l'échange de Bruno Saint-Jacques. «On manquait un peu de profondeur en attaque et quand tu regardes les stats de Brunelle dans les dernières années, elles sont vraiment très bonnes offensivement. Quant à Bourret, c'est un joueur polyvalent et c'est très pratique pour un entraîneur. On est allés chercher deux bons joueurs qui jouaient pour Laval contre un joueur qui ne jouait plus chez nous. J'estime donc que c'est un bon échange.»

Pour la direction, la tenue d'un seul match permettra de bien évaluer les nouveaux venus et ceux qui sont de retour. Ça leur permettra aussi de se pencher sur le ménage à trois au niveau des gardiens de but et de voir comment régler cette situation.

Enfin, concernant le match contre Sorel, Claude Bouchard s'attend à un duel relevé. «C'est une équipe bien balancée. Ils ont beaucoup de talent offensivement et un bon groupe de défenseurs. Présentement, ils nous devancent au classement. Il nous faudra être meilleurs que contre Thetford. Vendredi, il faudra trouver le moyen d'offrir une bonne performance, surtout que c'est notre seul match en fin de semaine. Sorel ne sera pas une proie facile», a-t-il conclu.

En bref

• Benoît Gratton sera absent encore cette semaine, mais devrait être de retour au jeu la semaine prochaine. Quant à Luis Tremblay, sa coupure à une main subie lors du match à Rivière-du-Loup vendredi dernier le tiendra loin de la patinoire pendant au moins quatre à six semaines, selon l'évaluation du plasticien rencontré mercredi...

• L'homme fort Alex Penner suit le plan qu'il a soumis aux Marquis pour la première partie de la saison. «Il a signé dans une ligue senior de son coin en Ontario comme il avait dit et il se remet en forme. Il est revenu de l'extérieur et il travaille encore dans son coin. Il nous a dit qu'il serait disponible pour la fin de la saison, ce qui veut dire qu'il devra jouer ses cinq matchs avant la fin janvier», a indiqué Marc Boivin...

• Yannick Riendeau a été retranché de la ECHL et il est en période de réflexion. L'attaquant des Marquis veut regarder s'il a une option pour aller jouer en Europe. Quant au défenseur Nicolas Marcotte, les démarches en vue de l'échanger sont toujours en cours...

• En plus de Bourret et Brunelle, Francis Charette sera aussi de l'alignement vendredi grâce au congé pédagogique dans son secteur...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer