Les Marquis lessivent les 3L 6-0

Loïc Lacasse, qui a repoussé les 35 tirs... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Loïc Lacasse, qui a repoussé les 35 tirs dirigés contre lui, a mérité la première étoile.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les unités spéciales des Marquis de Jonquière ont été mises à rude épreuve, hier, au centre Premier Tech de Rivière-du-Loup, alors que les troupes de Claude Bouchard ont passé la majeure partie de la deuxième période en désavantage numérique. Malgré cette adversité, la formation jonquiéroise et son cerbère, Loïc Lacasse, ont lessivé les 3L 6-0 devant un peu plus de 1000 spectateurs.

Heureux de cette «grosse victoire sur la route» contre une équipe qui avait une bonne attaque, l'entraîneur-chef des Marquis, Claude Bouchard, aimerait bien que ses protégés signent un premier week-end parfait, même s'ils affrontent Thetford Mines cet après-midi, à 16h, au Palais des sports. Il espère que ses troupes sauront récupérer assez rapidement, même s'ils reviendront tard au Saguenay.

«En première, on a été bons en avantage et en désavantage numérique, mais on a été moyens à 5 contre 5. Notre gardien a fait de gros arrêts pour nous garder dans le match, alors que Rivière-du-Loup a eu deux échappées, soit un 2 contre 1 et un 3 contre 2. On a été opportunistes et on a trouvé le moyen de prendre les devants 1-0 en première. En deuxième, on a dû jouer pas loin d'un 10-12 minutes en désavantage numérique, dont un cinq minutes à 3 contre 5. C'est vraiment ce qui a fait la différence. Puis, une minute ou deux après notre série de punitions, Jean-Simon Allard a compté le troisième but qui leur a cassé les jambes. En troisième, on a été intelligents, on a fait les choses simples et on a envoyé la rondelle dans le fond de leur zone», a résumé le pilote des Marquis.

En plus d'exceller en infériorité numérique (ils n'ont rien concédé en 11 occasions), les Marquis ont connu leur meilleur match en jeu de puissance depuis le début de la saison (2/6). Yann Poirier, qui jouait avec les frères Jérémie et Danick Malouin, a ouvert la marque en première. En deuxième, François Fortier, qui était jumelé avec Mathieu Tremblay et Jean-Sébastien Bérubé, a doublé l'avance en avantage numérique, tandis que Allard y allait d'un but décisif avec moins de cinq minutes à faire. En troisième, les Jonquiérois ont inscrit trois buts sans réplique par l'entremise de Hugo Carpentier, Bérubé et Jonathan Paiement (AN).

Loïc Lacasse, qui a repoussé les 35 tirs dirigés contre lui, a mérité la première étoile, tandis que François Fortier (1 but, 3 passes) et Jean-Sébastien Bérubé (1 but, 2 passes) ont respectivement obtenu la 2e et 3e étoile de la rencontre.

Le match aura toutefois été coûteux puisque le polyvalent Luis Tremblay a subi une coupure importante à l'avant-bras ou à la main. Il a pris la direction de l'hôpital en ambulance. William Lacasse (défense) et Benoît Gratton (attaque) sont les deux autres absents. Dannick Malouin viendra donc prêter main-forte aujourd'hui au Marquis, tandis que Francis Charette fera son entrée en scène à la maison, tout comme Gaby Roch.

Mentionnons enfin que chez les hommes forts, l'ancien Marquis Samuel Lévesque et le Jonquiérois Alexandre Gauthier se sont livré un combat pour hommes. Même s'il a encaissé une série de droites, Gauthier s'est relevé après avoir plié un genou. Quant au Sean «The Sheriff» McMorrow, il a lâché les gants face à Dave Hamel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer