Rendez-vous manqué

Les Marquis avaient fort bien amorcé la rencontre,... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Les Marquis avaient fort bien amorcé la rencontre, se forgeant une avance de trois buts qu'ils ont laissée filer, pour finalement s'incliner 5-3.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien

Les Marquis de Jonquière ont déçu les quelque 2000 spectateurs réunis au Palais des sports, hier, en laissant filer une avance de 3-0 pour s'incliner 5-3 face aux Prédateurs de Laval. Du même coup, ils ont gâché leur premier rendez-vous à la maison en ce début de la saison officielle de la Ligue nord-américaine de hockey.

Pourtant, les Marquis avaient fort bien amorcé la rencontre en imposant leur rythme durant les 30 premières minutes de la rencontre pour se forger une avance de 3-0. Peter James Corsi (Allard/Paiement) a ouvert la marque en première pour ensuite récidiver dès le début du deuxième engagement (passes d'Allard et Carpentier). À peine une minute plus tard, Benoit Gratton a enfilé son premier but officiel dans la ligue, avec l'aide de son complice François Fortier.

Puis, à mi-chemin de la deuxième, le vent a tourné lorsque les locaux ont renoué avec une mauvaise habitude en se retrouvant trop souvent au cachot. Les Prédateurs en ont profité pour montrer les dents en enfilant quatre buts sans réplique, dont trois en avantage numérique. En jeu de puissance, les visiteurs ont battu le cerbère Loïc Lacasse deux fois plutôt qu'une sur un tic-tac-toe bien ficelé.

En troisième, les visiteurs ont ajouté l'injure à l'insulte en marquant leur 5e but en désavantage numérique pour ensuite neutraliser l'attaque jonquiéroise qui bénéficiait d'un 5 contre 3 d'un peu plus d'une minute. Le jeu de puissance des Marquis était d'ailleurs en panne sèche (0 en 9).

En fin de rencontre, les locaux ont bien tenté de remonter la pente, mais ce fut peine perdue. Ils ont dû concéder la première manche aux Lavallois. Les Jonquiérois voudront sans doute prendre leur revanche dimanche, alors qu'ils seront les visiteurs au Colisée de Laval.

Intensité

En point de presse, le pilote des Marquis n'a pas cherché d'excuses de midi à 14h pour ce match qui s'est joué en deux temps. Pour lui, le club qui a travaillé le plus fort a remporté la victoire. «On avait le contrôle du match et on menait 3-0. On a joué une bonne première période et un très bon début de deuxième. On travaillait et on respectait bien les structures, puis Laval a fait 3-1 sur un jeu de puissance, puis 3-2 et on aurait dit que sur le deuxième but, lorsqu'on a pris le temps mort, 20 secondes après c'était 3-3. Difficile de savoir ce qui s'est passé dans la tête des joueurs, mais après le deuxième but, on aurait dit qu'on n'était plus là», a analysé Claude Bouchard dans un premier temps.

«Il faut prendre conscience qu'après leur deuxième but, on a arrêté de travailler et de jouer dans les structures. On n'a vraiment pas été bons, tranche-t-il. La morale de tout cela, c'est que tu te rends compte que si tu ne travailles pas et que tu ne respectes pas le système de jeu, tu vas être dans le trouble, peu importe contre qui tu joues.

«On répète que les équipes et la ligue se sont renforcées et on en a eu un bel exemple ce soir (hier). Ils ont travaillé plus fort que nous. À partir de 3-2, on n'a pas gagné de bataille à un contre un, on a été mauvais dans notre exécution et on a pris de mauvaises décisions avec la rondelle. Et en avantage numérique, on en aurait eu 25 qu'on aurait trouvé le moyen de ne pas marquer. On a arrêté de travailler et de jouer selon les consignes à partir de 3-2 et ça a donné ce que ça a donné», a poursuivi le pilote des Marquis qui a refusé de blâmer l'arbitrage pour ce changement de momentum.

Ce qui est sûr, c'est qu'il apportera des changements à sa formation en vue du match de dimanche. S'il est déjà prévu que le défenseur Michael Novosad et l'homme fort Gaby Roch seront en uniforme, Bouchard examinera la possibilité de remanier ses trios après avoir visionné le vidéo du match.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer