Gain de 3-2 en fusillade

Les Marquis font preuve de caractère

Claude Bouchard... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Claude Bouchard

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
JOHANNE SAINT-PIERRE
Le Quotidien

Les Marquis de Jonquière ont démontré qu'ils avaient du caractère, hier, en arrachant une victoire de 3-2 en fusillade aux dépens du Cool-FM de Saint-Georges de Beauce, dirigé par l'entraîneur des Marquis, Dean Lygitsakos, au centre Lacroix-Dutil. La troupe jonquiéroise termine donc ce premier week-end de matchs préparatoires avec une fiche parfaite.

Le moins qu'on puisse dire, c'est que les hommes de Claude Bouchard ont le sens du suspense. Les Marquis ont comblé un déficit de deux buts durant la troisième période pour forcer la prolongation. Le trio de Jean-Simon Allard-Olivier Croteau-Yann Poirier a pris les choses en main, Allard et Croteau terminant la rencontre avec chacun un but et une passe, tandis que Poirier récoltait deux passes.

Les Marquis ont ensuite vécu leur première prolongation sous la nouvelle formule adoptée par la Ligue nord-américaine de hockey, soit un cinq minutes à trois contre trois. Encore là, aucune des deux formations n'est parvenue à faire un maître, et ce, malgré les neuf tirs décochés par les Jonquiérois contre un seul pour les Beaucerons. La troupe de Claude Bouchard a finalement enlevé les honneurs lors des tirs de barrage, lorsque Jean-Sébastien Bérubé (troisième désigné) et Maxim Dufour (cinquième et dernier à lancer) ont déjoué le gardien Hubert Morin. Du côté des Jonquiérois, le cerbère des Marquis, Loïc Lacasse, n'a cédé que sur le tir de Jonathan Castnoguay, le deuxième joueur désigné par Lygitsakos. Les Marquis se sont également imposés au chapitre des tirs au but, avec un total de 41 lancers contre 25 pour les Beaucerons.

PROGRESSION

Après autant d'émotions, le pilote des Marquis était fort satisfait de ses troupes. « Nous sommes très contents de la performance des joueurs. L'important pour nous, c'est que l'équipe progresse d'un pas à chacun des matchs hors concours, a rappelé Claude Bouchard. Dans le respect du système de jeu, nous avons été meilleurs que vendredi et je m'attends à ce que ce soit le cas de match en match. On a bien joué sans la rondelle dans les trois zones. Ce fut aussi un match physique, avec de bonnes mises en échec de part et d'autre.

« Venir chercher une victoire comme ça sur la route, même si nous avions un peu moins d'offensive que vendredi avec l'absence des Fortier, Carpentier et Corsi. Je pense qu'il fallait s'y prendre autrement en étant conscients qu'on ne pouvait pas gagner par un festival offensif. C'était important de bien jouer défensivement et de faire les choses simples avec la rondelle et c'est ce qu'on a fait, a poursuivi le pilote des Marquis. Les gars ont travaillé fort et ont respecté les deux objectifs fixés : travailler fort et respecter le système développé le week-end passé. C'est très positif et on a progressé et il faut espérer qu'on va continuer à progresser comme ça le week-end prochain. Ce soir, au-delà d'avoir respecté les structures, les gars ont fait preuve de beaucoup de caractère pour égaliser le pointage même si on tirait de l'arrière 2-0 après deux périodes et gagner le match sur la route. »

Claude Bouchard a également apprécié le travail de son cerbère Loïc Lacasse. « C'est un gardien qui a beaucoup d'expérience et ce n'est pas pour rien qu'on est allé le chercher dans une transaction. On a confiance en lui et on sait que c'est l'un des bons gardiens de la ligue. Ce soir (hier), il a ''goalé'' à la hauteur de ce qu'on attend de lui. C'est un gars calme, qui est habile avec la rondelle derrière son filet et il nous a aidés », de conclure le pilote des Jonquiérois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer