Marquis

Élimination évitée

Après la rencontre, Dean Lygitsakos n'avait que de... ((Archives))

Agrandir

Après la rencontre, Dean Lygitsakos n'avait que de bons mots pour ses guerriers qui ont su serrer les rangs (et les dents) pour aller chercher cette première victoire.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien

Tirant de l'arrière 3-0 dans la série demi-finale contre Thetford Mines, les Marquis de Jonquière se sont serré les coudes et ont rebondi avec éclat, hier, en doublant l'Isothermic 4-2 devant 1969 spectateurs présents au centre Mario-Gosselin. Auteur d'un tour du chapeau, Peter-James Corsi a été le héros incontesté de cette victoire d'équipe.

Les Marquis ont amorcé la rencontre en lion, en se forgeant une avance de deux buts après moins de 23 minutes de jeu, grâce au brio du trio de Corsi, Dominic Léveillé et Yannick Riendeau sur des jeux de puissance. Mais la coriace formation de Thetford Mines a montré les dents le reste du deuxième vingt, Maxime Lecours et Sébastien Courcelles parvenant à déjouer Pier-Olivier Pelletier qui a connu tout un match. En troisième, les soldats de Dean Lygitsakos ont redoublé d'ardeur pour asséner l'assaut final avec deux buts en 18 secondes. Yannick Riendeau a trouvé a son tour la faille du portier Gabriel Girard sur une passe de Bruno Saint-Jacques à 8mn27 du dernier vingt. Dix-huit secondes plus tard, Corsi enfonçait un dernier clou avec la complicité des défenseurs Michael Novosad et Jean-Michel Bolduc. Évidemment, les joueurs de l'Isothermic n'ont pas apprécié cette première défaite et la rencontre s'est terminée dans le tumulte. Les Marquis devraient d'ailleurs déposer des plaintes auprès de la ligue contre des gestes disgracieux commis par des joueurs de l'Isothermic.

Contribution collective

Après la rencontre, Dean Lygitsakos n'avait que de bons mots pour ses guerriers qui ont su serrer les rangs (et les dents) pour aller chercher cette première victoire. «En deuxième période, nous avons eu un passage à vide. On menait 2-0 et on est devenu un peu nerveux, mais en troisième, on a décidé de jouer pour gagner. Les joueurs qui sont venus nous aider ce soir (hier) sont ceux qui nous ont aidés à finir deuxièmes et à connaître une fichue de belle saison. C'est une victoire de la famille des Marquis. Ce soir (hier), on a refusé de perdre, a martelé le pilote des Marquis qui a eu de bons mots pour les Yann Poirier, Danick Malouin, Charles Power et Jean-Simon Allard qui se sont amenés en renfort.

«Il n'était pas question que la saison finisse ce soir (hier) et quand notre groupe de chums décide quelque chose, normalement, on a gain de cause», a-t-il soutenu. Si bien des joueurs se sont distingués, Lygitsakos a souligné particulièrement la prestation de son gardien P.-O. Pelletier.

Quant à P.-J. Corsi, Lygitsakos confie qu'il lui avait demandé d'élever son jeu d'un cran en l'absence de Simon Laliberté, Hugo Carpentier (suspendu un match pour double-échec par suite d'une plainte de l'Isothermic) et Francis Charette. «Il avait connu un match ordinaire vendredi, mais ce soir (hier), il a vraiment joué son meilleur match depuis qu'il est avec nous. Outre ses trois buts, il a frappé, il a bien joué en désavantage numérique et gagné ses mises au jeu.»

Le héros de la soirée, lui, a tenu à partager ses succès avec ses coéquipiers, dont il vante le caractère et la détermination. «Je suis content d'avoir pu contribuer et aider l'équipe à poursuivre notre aventure vers la coupe. Ce soir c'était ''do or die'' et je m'étais mis un peu plus de pression pour aider l'équipe à gagner. Grâce à mes compagnons de trio, on a pu contribuer de la façon dont on voulait et je suis très content de notre performance.»

Le #91 a l'intention de maintenir le rythme. «On va jouer chaque match comme si c'était le dernier pour aller chercher les trois prochaines victoires. On a le caractère et la profondeur (pour y parvenir)", a commenté Corsi. Ce dernier compte aussi sur l'appui de la foule. «Nos nombreux partisans doivent continuer à nous supporter comme ils le font jusqu'à maintenant et ça va bien aller!»

La série se transporte maintenant au Palais des sports, jeudi soir, à 20h, pour le 5e match.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer