Ce soir contre les Riverkings

Les Marquis seront mis à l'épreuve

La profondeur des Marquis sera mise à rude... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

La profondeur des Marquis sera mise à rude épreuve lors du seul match de la formation jonquiéroise, ce soir, au Palais des sports, lors de la visite des Riverkings de Cornwall.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Chicoutimi) Avec quatre joueurs ainsi que l'entraîneur-chef Dean Lygitsakos suspendus à la suite de la mêlée générale de la semaine dernière contre Sorel, la profondeur des Marquis sera mise à rude épreuve lors du seul match de la formation jonquiéroise, ce soir, au Palais des sports, lors de la visite des Riverkings de Cornwall.

Il y a des gars qui nous ont rendu où on est aujourd'hui en jouant avant les Fêtes comme des réguliers. Ils se sont partagé la tâche et on fait de nous une équipe de deuxième rang très proche de la tête. Ils vont simplement reprendre leur rôle et je sais ce qu'ils peuvent faire», de souligner Dean Lygitsakos qui sera remplacé derrière le banc par Éric Halley et Martin Gagné.

Tous suspendus en raison de leur implication dans les événements de vendredi dernier, Sean McMorrow, Olivier Croteau, Jean-Michel Bolduc et Alex Penner rateront cette rencontre. Hier, Dean Lygistakos a annoncé qu'il avait fait appel aux jeunes en relève alors que le top 6 en attaque demeure malgré tout intact. En plus de Danick Malouin qui demeure en poste à la ligne bleue, Alexandre Moisan, Jean-Simon Allard, Yann Poirier et Charles Power seront également en uniforme. Le robuste Gaby Roch effectuera également un retour au jeu. «On a les outils pour se sortir de cette impasse. C'est pour cette raison qu'on a fait les mouvements à la date limite pour avoir cette allure sans failles. C'est dans une situation comme celle-ci, avec les blessés, les suspensions, d'avoir un alignement aussi représentatif, c'est à notre honneur», de souligner Dean Lygitsakos qui aurait préféré disputer deux matchs en fin de semaine pour écouler toutes les suspensions et pouvoir passer à autre chose.

Bien entendu, le grand manitou des Marquis s'attend à un duel bien différent de la semaine dernière, non seulement en raison de la mêlée générale en troisième, mais aussi que son club offre une bien meilleure opposition que le revers de 9-3. «La bagarre a fait la manchette, mais on a mangé une méchante tape», rappelle Dean Lygitsakos qui déplore que cette contre-performance soit arrivée au lendemain du meilleur match de la saison la veille à Sorel.

«Mes joueurs m'ont prouvé qu'on offre très rarement deux mauvaises prestations consécutives. Ce n'est pas un mythe, c'est une vérité. Je suis ici depuis quatre ans et on dirait qu'on a un orgueil qui se replace vite», souligne-t-il.

Même si les Riverkings se retrouvent au dernier rang de la Ligue nord-américaine, Dean Lygitsakos est loin de prendre la troupe du nouvel entraîneur-chef Bob Desjardins à la légère. Selon lui, les dirigeants de l'équipe ont fait d'excellentes transactions après avoir traversé des difficultés administratives. «Je pense que c'était la pire attaque de la ligue et ils ont changé ça d'un coup d'épée. Personnellement, je regarde leur alignement et ce n'est pas un club de dernière position. Ils ont un nouvel alignement avec un nouvel entraîneur et nous on revient d'une semaine très émotive. Il faut se méfier», prévient l'entraîneur et directeur général des Marquis.

Amende

Considérant que l'amende imposée à l'équipe pour la mêlée générale est exagérée, Dean Lygitsakos a toujours l'intention de contester. Dans les prochaines semaines, un dossier sera monté avec des événements comparables. S'ils décident d'aller au bout, les dirigeants des Marquis s'en serviront pour aller débattre devant les gouverneurs de la ligue au moment propice. «Pour le moment, ce n'est pas prioritaire. On a un match à jouer vendredi», de confier Lygitsakos.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer