Mêlée générale

La marmite explose

Le match entre les Marquis et les Éperviers... ((Photo Rocket Lavoie))

Agrandir

Le match entre les Marquis et les Éperviers de Sorel-Tracy a été marqué par plusieurs altercations et une mêlée générale, en troisième période.

(Photo Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien

(Jonquière) C'était un peu prévisible, mais le dernier duel de la saison entre les Marquis de Jonquière et les Éperviers de Sorel-Tracy a mal tourné hier. Déjà frustrés par les Sorelois qui se sont offert un festin offensif de 9-3, les hommes de Dean Lygitsakos ont vu rouge à mi-chemin de la troisième, lorsque Jon Mirasty s'est défait de son officiel pour aller asséner un coup sournois à Jean-Michel Bolduc, retenu lui aussi par un officiel.

Olivier Croteau s'est rué sur la glace, sonnant la charge jonquiéroise pendant que les quelque 1800 spectateurs du Palais des sports manifestaient leur colère en lançant une pluie, pour ne pas dire une averse (!) de verres et bouteilles en plastique sur la patinoire.

Le pire, c'est que Mirasty a été sorti de la glace pendant que la mêlée générale éclatait. La peste de Sorel a même ajouté de l'huile sur le feu en narguant les partisans jonquiérois. L'incident était prévisible, puisque la marmite bouillait déjà depuis la deuxième période dans le camp jonquiérois. Les hommes de Lygitsakos avaient mis du temps avant de sauter sur la glace pour le troisième engagement. Le coup vicieux de Mirasty aura été la goutte qui aura fait déborder le vase de cette vive lutte pour le premier rang du classement de la LNAH.

Une pluie de 168 minutes de punitions a été décernée, de sorte qu'il ne restait plus que dix joueurs du côté des Marquis et 12 chez les Éperviers, en excluant les gardiens. Parlant des cerbères, Pier-Olivier Pelletier a repris son poste puisque Frédéric Piché, qui l'avait remplacé après le 6e but des visiteurs, a quitté son filet pour prendre part à la mêlée. Les Marquis se sont finalement inclinés 9-3, mais il est clair que le message a été passé en vue des séries.

Quant à Mirasty, il a passé son temps à refuser les invitations d'Alex Penner et à narguer la foule, notamment pendant que Sean «The Sherif» McMorrow infligeait une correction à David Lacroix. En fin de deuxième, Penner s'est fâché contre Mirasty qui s'est recroquevillé comme une tortue pendant que l'homme fort lui décochait des coups. Puis, avec six minutes et 29 secondes à faire en deuxième, les esprits se sont échauffés pour la peine et une série bagarres a éclaté. Le Chicoutimien Guillaume Coudé a été chassé pendant dix minutes, ce qui lui a valu de se faire chahuter à sa sortie. Bien sûr, le #19 ne s'est pas gêné pour répliquer.

Une dégelée

Les visiteurs avaient faim de vengeance, eux qui la veille s'étaient inclinés 6-4 sur leur propre patinoire face à la formation jonquiéroise. Les Sorelois ont affiché leurs couleurs dès le premier vingt en prenant les devants 2-0 et en s'imposant 14-10 dans les tirs au but.

En deuxième, Dominic Léveillé a marqué son 50e filet dans la LNAH pour réduire l'écart à un but, mais un revirement en zone neutre a permis à Marco Charpentier d'enfiler son 2e du match d'une soirée de 5 points. Mais ça s'est gâché par la suite pour les locaux. Les Éperviers ont explosé avec cinq buts sans réplique, dont les trois derniers en avantage numérique, conséquences de la série de batailles qui ont éclaté lorsque les visiteurs ont pris les devants 4-1. Pour les amateurs de statistique, les Marquis ont écopé de 39 des 65 minutes décernées en deuxième.

Le 6e but des Sorelois a mis fin à la prestation de Pelletier qui a concédé au moins deux buts malchanceux. Frédéric Piché a pris la relève, mais les Sorelois ont ajouté un 7e filet.

Le dernier engagement a mal commencé. La peste Mirasty a même poussé l'insulte en marquant sur un tir de la ligne bleue, toujours en avantage numérique, alors que la première minute de venait de s'écouler. Olivier Croteau a ranimé les espoirs des partisans en marquant son 7e de la saison sur un jeu de puissance. Réjouissance de courte durée puisque les rapides Éperviers répliqueront avec un 9e filet.

Yannick Riendeau a mis un peu de baume sur les plaies en marquant son 16e de la saison à la fin d'un match qui a duré près de trois heures.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer